:: Nimus :: Lac de la Grande morte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le jeune homme du Lac

avatar
Or : 130
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Aoû - 10:24
Aru n’en pouvait plus. Entre le peu de clients qui voulaient se restaurer et la difficulté pour s’approvisionner, il était au bord du gouffre. Ses sœurs ont voulu l’aider en vendant leurs corps, mais la discussion est partie en dispute assez violente. Aru était bien évidemment contre et du menacer de ne plus leur faire à manger pour les contraindre à abandonner cette idée stupide. Que pourrait-il bien faire ? Surtout, que Méliodas, le Fantominus, ne semblait pas attirer les clients bien au contraire.

Il est arrivé peu après leurs emménagements. D’abord discret, il s’est vite rapproché des deux sœurs pour leurs charmes que pour leurs caractères. Un pervers, voilà ce que c’était. Pas juste un simple voyeur non, ce serait trop simple, un pervers un peu touche-à-tout. Parfois les poitrines, parfois les fesses, une fois même, il a failli aller un peu trop loin. Il faut savoir qu’il arrive à matérialiser des parties de corps physiques, un bras, une main, un doigt. Donc il en profite.

Au début, les sœurs pensèrent que c’était Aru qui s’intéressait enfin au corps des femmes, mais quand elles virent le Fantominus, elles se sont d’abord cachées derrière leur petit frère pour les protéger mais les couteaux de cuisines sont sans effets sur lui. Alors Méliodas à continuer ses méfaits et s’installa dans la maison. Alors ils apprirent à vivre ensemble, un peu forcés et contraints.

C’est d’ailleurs aussi en parti qu’ils décidèrent d’aller passer quelque temps à Nimus. Pour s’approvisionner en nourriture et profiter de quelques jours de repos. Un des habitants leur avait prêté un Tauros pour tirer la charrette qui servait à la fois de couchage et de moment plus coquin pour la petite famille.

Après plusieurs jours de marche, mangeant ce qu’ils trouvèrent sur leur chemin, ils arrivèrent au bord d’un lac. Délaissant Aru, Horo et Kina se dévêtirent entièrement avant de s’enfoncer dans les eaux du lac sans se méfier à un seul instant des rôdeurs potentiels. Elles se lancèrent de l’eau l’une sur l’autre et s’amusèrent à comparer leurs poitrines respective. 

Voyant ses deux aînées passer un bon moment, Aru se décida à monter le campement sur place et chercha du bois pour le feu. Pour son plus grand bonheur, Méliodas n’avait pas fait le déplacement, il préférait faire peur aux habitants de Kii. 

Aru ne chercha pas bien longtemps du bois, car Horo revenait vers lui paniquée et essoufflée.

-Kina !! Elle… Elle est en train de se noyer.

Le cœur d’Aru loupa un battement, sa sœur aînée était en train de se noyer ? Il courut vers le lac et vit alors sa sœur en train de se débattre du mieux qu’elle puisse pour rester à la surface. Il enleva ses couteaux et se jeta à l’eau habillé. Mais dans la précipitation, il avait oublié un détail. Oh rien de grave. Lui-même ne savait pas nager.

Kina resta seule sur le rivage paniquant comme jamais, elle ne savait pas quoi faire, pas quoi dire. Alors elle se mit à pleurer face au lac espérant que les dieux l’entendent et qu’ils ramèneraient toute sa famille saine et sauve. À savoir, Aru et Kina.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 45
Origine : Hastérion, Aros
Métier : Plongeur à Nimus
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Aoû - 13:53
Le Jeune Homme du Lac
Mélos continue d'explorer les alentours, même s'il passe souvent dans le coin, il n'est jamais rester aussi longtemps, d'habitude c'est juste en coup de vent qu'il franchit l'endroit. Mais pour une fois, il a décidé d'y rester un peu. Il faut dire aussi que généralement, il n'a pas le temps de rester, il se dépêche de partir le plus vite possible, mais pas aujourd'hui. Il faut dire que Dramécis a beau être un peu (voir beaucoup) inutile sur les bords, il y a quand même quelques points positifs à avoir un magicarpe avec soit. D'ailleurs le Plongeur le fait remarqué à sa créature en ses termes bien posés :


"Bloups blops ble ?"


Oui, finalement parler sous l'eau n'est pas une bonne idée. Se taisant d'un coup pour ne pas perdre plus d'air que nécessaire, Mélos reprend le magicarpe dans ses mains, et fais le geste pour qu'il remonte. Car oui, un magicarpe est inutile, mais pour un plongeur, il peut au moins servir de trait pour aller plus vite sous l'eau ! Ainsi l'humain peut explorer des endroits où il n'est encore jamais aller ! Certes, la ville engloutie est encore loin, de même que le Roi noyé et ses légendes, mais un jour, Mélos descendra jusque là bas, il en est sûr !

Enfin, pour le moment, c'est plutôt l'air qui lui fait envie ! Remontant ainsi avec son pokémon le tirant vers la surface, il se repose tranquillement, battant seulement des pieds pour aider Dramécis à nager encore plus vite.


Toutefois, quand il est à quelques mètres de la surface seulement, il tapote sur le dos du magicarpe pour que celui si arrête d'avancer... Tiens tiens tiens, il y a des mademoiselles qui se baigne ? C'est pas très intelligents, elles pourrait se faire bouloter ! Les aligatueurs, c'est pas ce qui manque dans le coin faut dire !


Regardant avec précision, nageant à quelques mètres d'elle, Mélos remarque qu'en effet, ya de quoi se faire plaisir ! Enfin, à manger pour les monstres hein ? Il n'a absolument rien d'autre en tête... Hum...

Enfin bref, se décidant qu'il faut remonter un jour quand même, Mélos se rend compte qu'une des deux s'est éloigné de l'endroit où elles devait avoir pied et l'autre... A disparu ? Cherchant autour de lui, le plongeur regarde si elle ne s'est pas fait attrapée par un monstre, sans succès.

Toutefois il finit par comprendre quand il voit celle qui reste s'agiter partout, et une deuxième personne faire de même. Oh, elle se noie. D'accord, c'est logique vu comme ça, l'autre demoiselle à dut aller chercher de l'aide sans franc succès à priori, ou alors c'est une nage que Mélos ne connait pas.
Tapotant plusieurs fois son magicarpe, il lui indique d'aller aider la personne qui se noit plus loin, sans que le poisson ne comprenne grand chose. Bon. L'humain soupire sous l'eau et pousse Dramécis vers la personne la plus éloignée tandis que lui pousse le sable sous lui pour remonter comme une flèche vers la demoiselle qui semble couler de plus en plus.
Battant des pieds et des jambes, il arrive rapidement à elle, la prenant sous les bras pour la sortir de l'eau, et avec ses pieds nage comme il peut vers la rive, pour l'amener au moins où elle a pied.


Une fois que Mélos à pied, il change de position pour la porter comme une princesse, surtout pour éviter qu'elle marche sur une saleté par terre, il ne manquerai plus qu'elle se fasse piquer ou mordre ! Et il va continuer jusqu'à la poser sur la terre ferme, puis une fois là bas, il va la regarder, voir si elle ne s'est pas fait piquer ou mordre, ce qui aurait pu causer la noyade (et en profiter peut être pour la mater aussi tiens) puis lui dire si elle est consciente :


"Mademoiselle ? Mademoiselle, ça va ? Vous allez bien ? Vous vous êtes fait attaqué par un monstre ? "


Quand à l'autre personne, le jeune garçon, Dramécis le porte du mieux qu'il peut jusqu'à l'endroit ou il a pied lui aussi, puisqu'il semble être en meilleur état que la demoiselle, et puis de toute manière, le Magicarpe ne peux que soutenir et non pas porter, ça reste quand même un Magicarpe !




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 130
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Aoû - 15:38
Aru toussota avant de reprendre sa respiration normale. Il regarda le Magicarpe dans les yeux et le remercia silencieusement. Il y avait plus urgent pour le moment. Comme par exemple Kina. Il se releva rapidement et couru le long de la berge pour venir porter secours à sa sœur.

Bon… Aru… Pas la peine de courir au ralenti ça ne sert à rien. Surtout que personne ne vas comprendre la référence cinématographique en plus. Tu perds juste du temps. Et ça fait idiot.

Il arrive plus vite que prévu au chevet de sa sœur et vit un inconnu lui parler pour la réveiller. Voyant la nudité de sa sœur il courus plus vite que jamais vers la charrette pour récupérer son manteau et les habits de ses sœurs avant de revenir encore plus vite pour couvrir sa sœur mal en point et donner les vêtements d’Horo à son autre sœur. Personne n’avait le droit de les voir nues sauf lui, et Méliodas, car il passe à travers les murs, mais ça n’a rien à voir.

Aru s’adressa au mystérieux jeune homme de manière amicale et chaleureuse.

-Dégagez et laissez ma sœur tranquille tout de suite !

Oui, Aru est pour le moment amical et chaleureux là, je vous jure.

-Vous êtes qui pour mater ma sœur comme ça ?! Vous croyez que je ne vous ai pas vu venir ? Je vais sauver une demoiselle en détresse et comme ça, j’en profite pour me la faire. Alors du vent, ou je vous tue sur le champ !


-Aru !

Il se retourna vers Horo avant de se prendre un high-kick dans la tête de la part de sa sœur. Depuis son agression, elle avait appris quelque mouvement de self-défense pour se protéger au cas où. Elle avait espionné des combats de rue et avait particulièrement aimé ce mouvement puissant.

-Tu t’excuses tout de suite ! Sans lui je vous aurais perdu tous les deux alors il la ptet maté mais il a sauvé Kina alors excuse toi !

-Même pas en rêve ! Les pervers dans son genre ne méritent pas de vivre !

Après un autre coup dans la tête, Aru se pencha pour s’excuser en silence.

-Tu touches, j’te bouffe. 

Il y avait de la véracité dans ses paroles. Tant par le fait que la viande humaine n’était pas si mauvaise que ça pour lui et surtout, il protégerait sa sœur d’un dangereux prédateur. Aka ce jeune homme. 

Mais Kina se réveilla en bougonnant.

-Aru, fait moi le p’tit déj steuplaît… Euh… C’est pas Aru ça. Je suis où là ? 

Après une rapide explication de la part d’Horo, Kina se retourna vers son sauveur. 

-Merci, de m’avoir sauvée.

Elle se jeta à son coup faisant tomber au sol la veste d’Aru et déposa un petit baiser sur la joue du prince bleu d’outremer.


-Si vous voulez, vous pouvez rester un peu avec nous. Ça ne nous dérangera pas.

Elle lui chuchota.

-Et pourquoi pas passer la nuit avec nous.

Elle s’écarta de son corps et récupéra ses affaires dans les bras de sa sœur qui, elle, était déjà habillée. Horo emprunta le même chemin que sa sœur. 

-Oui, Kina à raison, restez avec nous pour ce soir, notre petit frère est un bon cuistot donc vous mangerez bien. Et puis voyez ça comme un gage de remerciement de notre part. En plus, le soleil commence à tomber alors ce serait peut-être mieux pour vous non ? N’est ce pas Aru ?


Elle regarda avec un regard noir son frère. Voulant dire « t’as intérêt à accepter sinon gare à toi ». Aru hocha juste la tête pour acquiescer. 

‘Cela me permettra de le tuer au cas où s’il fricote trop avec Kina, pensa Aru. Et puis faut que je surveille aussi Horo. On ne sait jamais. Un pervers comme lui ne vas pas se contenter de Kina, j’en suis sûr. Et puis s’il ose la toucher, il tâtera de mon gros couteau bien aiguisé’

Kina sembla ravie de passer plus de temps avec son sauveur, il faut dire que le corps de gamin d’Aru correspondait de moins en moins à ses attentes tant sur la longueur que sur les performances. Elle cherchait toujours plus pour assouvir ses envies… Je parle de muscle évidemment hein ? À quoi vous vous attendiez bande de pervers… Kina est une fille attirée par les gros muscles, c’est tout. Et son sauveteur n’en était pas dépourvu de ce qu’elle voyait. Son œil acéré vit en effet un muscle en particulier qui attira son regard, malheureusement, ce dernier était camouflé. Elle parle en effet de son pé…ctoral droite apparemment plus musclé que ce qu’elle à déjà connu de son jeune frère.

-Et sinon, vous vous appelez comment ? Vous venez d’où ? Vous venez d’où ?


Aru soupira. 

-Ok, j’ai compris, je dérange, je vais préparer le feu.

-Attends-moi, je t’accompagne p’tit frère. 

Ils laissèrent Kina avec son sauveur qu’elle entraîna proche de la charrette en lui tirant la main. Elle s’assit et l’écouta en jouant avec ses mèches blondes.

****

-Horo, je te jure, il pose un seul doigt sur elle, j’en fais un carpaccio.

-Laisse là un peu vivre sa vie, on a passé de bon moment ensemble, mais un jour, elle finira bien par partir de chez nous et comme ça, je t’aurais pour moi toute seule. Ahah.


-C’est pas drôle. Lui, je l’ai à l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 45
Origine : Hastérion, Aros
Métier : Plongeur à Nimus
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Sep - 10:54
Le Jeune Homme du Lac
Whow whow whow ! Tout va très, voir trop vite là ! Mélos n'a pas le temps de voir si la demoiselle va bien que son… Petit copain ? Quelque chose dans le genre ? En tout cas un jeune garçon qui semble être à peine en âge de savoir manier le stylo se jette quasiment sur lui ! ˆ

Il fallait pas la sauver c’est ça ? C'était une tentative de meurtre peut être ? Ah non, Mélos voit le problème… Enfin, certes il regarde autre chose, mais on va dire il discerne le problème : petit frère jaloux supporte pas que Monsieur sauvé et surtout inspectée sa sœur. C’est plutôt commun finalement… Enfin non pas que Mélos sauve plein de jeunes filles pulpeuses qui se noie, mais il se comprend.

Toutefois, il n'a pas le temps de répondre à son agresseur que.. La deuxième sœur ? Oui, ça a l'air d'être une famille de trois, vient corriger le petit énervé qui était prêt à manger Mélos ? Eh ben, ils viennent forcément de Kii pour etre si mal élevés !

En tout cas, c'est avec plaisir qu'il accepte les « excuses » du jeune Aru, et se retourne vers la demoiselle pour l'aider à se relever, recevant en échange un petit baiser qui le fait de motivé pour répondre à la question qui suit, avec un sourire satisfait et une bosse dans le… Le dos on va dire.


« Mais avec grand plaisir mesdemoiselles ! Et puis il vous faut quelqu'un pour vous protéger de Nimus, croyez moi une épée ne sera pas de trop pour vous protégez des terribles dangers qu'il y a ici ! »


Bien sûr, Mélos est passé en mode preux chevalier ; certes il n'aime pas vraiment la compagnie des humains, mais de belles femmes comme ça, on refuse pas ! Surtout après plusieurs mois d'abstinence…

En tout cas, il va passer du temps avec la sauvée, évidemment, c'est celle qui semble etre la plus sympathique ! Même si la deuxième sœurs n'a pas l'air méchante non plus, par contre le nabot… Oulala qu'il est violant ! Une petite puce de colère !
Quand aux questions de la curieuse, il y répondra d'un ton charmeur :


Je m'appelle Mélos Brelluma, ravi de vous rencontrez mademoiselle, surtout maintenant que vous allez mieux ! Je viens d'Aros, même si je vis ici depuis un moment déjà. On va dire que je suis une sorte de… Je dirais… Pas érudit, car je n'en vit pas, mais je passe mes journées à étudier, à chercher des trésors, à noter ce qui se passe ici… Et évidemment à me battre contre des monstres immense et à sauver de belles demoiselles comme vous ~


Ah ben là il met le paquet évidemment ! Sourire blancheur et torse bombé (pas que le torse d'ailleurs) il va impressionner au maximum la petite demoiselle ! De toute manière il n'a que ça à faire il faut dire, il ne va pas aller discuter avec la boule de nerf et l'autre sœur semble le calmer, il ne va pas s'en plaindre.
Mais Mélos n'est pas goujat pour autant et retourne la question gentiment :


« Et vous mademoiselle ? Où une si jolie plante que vous à poussée ? Dans un palais de Scémède ou un riche manoir des terres lointaines ? Et malpoli que je suis, je suis tellement obnubilé par votre beauté que je n'ai même pas demander votre doux prénom ~


Et si Mélos d’affaire à discuter avec ma demoiselle (sans rien tenter pour le moment, la nuit est longue après tout !) il n'est pas le seul à discuter ! Car de l'autre côté, avec Aru et Horo, deux petits pokémons se sont glissées, attirée par le doux fumet et les personnes. Victoire et Niveau, la seconde sur la première, telle une cavalière, arrivent avec un grand sourire et un air affamé (surtout la laporeille).
Les deux s'approchent de la nourriture de préparant et regardent aussi les personnes, sans la moindre agressivité. Nicea regarde d'ailleurs avec insistance les habits de Horo, les trouvant très jolis, même s'ils ne valent pas ceux de la princesse de l'autre fois.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 130
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Oct - 17:53
Hiro et Aru était parti depuis un long moment laissant seule leur sœur avec le dénommé Mélos. Et ce n'était pas pour lui déplaire. Elle sait pertinemment que si son frère est près d'elle, les autres hommes avait du mal à l'approcher alors pour une fois elle comptait bien bavarder avec lui un bon moment pour en savoir un peu plus sur lui.


-Ah ouais vous aussi vous venez d'Aros ? C'est marrant parceque moi aussi, j'ai grandi dans la taverne familial avec mon frère et ma fausse jumelle. D'ailleurs lui en voulez pas, on est juste très très proche. Pour ça qu'il est un peu hostile à votre égard. Mais il est très gentil quand on le connait. Fin' vous verrez.


En entendant ses compliments sur sa beauté, elle se mit à sourire doucement laissant apparaître ses canines comme une Fouinard. Elle aurait eu une queue qu'elle se serait mise à bouger en ondulant.


-Ça sert à rien de me complimenter ça ne marche pas du tout sur moi. C'est vrai que je me suis toujours pas présenté moi aussi. Je m'appelle Kina Masuda. Je suis l'aînée de la... fa... ATCHI !!!


Après avoir essuyé rapidement son minois, elle reprit la parole.


-Désolée je commence à avoir un peu froid mais vous pourrez peut-être m'aider !


Elle se leva en grelottant laissant la son bleu chevalier avant de récupérer dans le chariot une épaisse couverture en Wattouat. Elle faisait bien deux fois sa taille afin de pouvoir dormir avec toute la famille. Mais la elle avait une autre idée en tête.


Une fois de retour, elle s'installa sur les genoux de Mélos et s'entoura avec lui de la couverture.


eichi -16:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Nimus :: Lac de la Grande morte-
Sauter vers: