:: Kii :: Village caché :: Terrain d'entraînement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Savoir accepter les conseils.

avatar
Or : 460
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Sep - 13:51

C'était une belle journée aujourd'hui. Dolorès entendait les oiseaux chanter, et le vent faire frémir le feuillage des arbres. Lentement, Gringo tirait la carriole de la gitane. Au plus il s'entraînait à tirer cette charge, au plus il devenait fort, et ça, Dolorès le savait.

Ils avaient fait un long voyage jusqu'à Kii. Après ce qu'il s'était passé à Aros, avec ce fameux spectre, Dolorès avait passé de longues semaines à soigner, et remettre sur pied son pokémon. Le garde avait tenu sa parole, et avait fait envoyé des médicaments à base de plante à la gitane, comme s'il voulait excuser sa mauvaise conduite. Même si Dolorès ne le pardonnerait pas, elle était bien contente d'avoir reçu ces fameux médicaments.

Pourquoi alors faire un si long voyage ? La gitane avait longuement parlé avec une vieille mendiante, Daphnée, qui lui avait apprit qu'il existait un lieu où l'on entraînait les pokémons. Elle lui avait expliqué que ce lieu était tenu par des hommes qui apprenaient le comportement des monstres, et qu'ils étaient certainement les mieux qualifiés pour entraîner Gringo. C'était ainsi que l'aventure commença.

Arrivant devant l'immense édifice, la gitane se présenta à la porte, et ce fut un petit homme chauve qui apparut devant elle. Il semblait un peu renfermé sur lui même, comme si l’apparition d'une étrangère avait perturbé sa journée. Néanmois, sans se décourager, la gitane commença son discours.
Dolorès lui raconta sa mésaventure avec le spectre, et lui confia sa crainte de voir Gringo blessé de nouveau. Elle voulait l'entraîner à être plus fort pour survivre dans ce monde injuste. Le petit homme comprit sa requête, mais malheureusement il n'était pas certain de pouvoir l'aider. Au lieu de ça, il lui conseilla d'aller dans la montagne rencontrer des pokémons sauvage. Et c'est ainsi qu'il referma la porte de l'édifice, laissant la jeune gitane légèrement sur les nerfs.

Pour qui se prenait-il ? La mendiante aurait-elle menti en lui disait qu'ils entraînaient les pokémons ? Ou alors, était-ce à cause de son exotisme, qu'elle n'avait pas le droit de rentrer dans l'édifice ? Cela réconforta la gitane dans son idée principale que les hommes n'étaient que des moins que rien. Elle avait besoin d'aide, et voilà comment ils l'a traitaient: une comme étrangère.

Voilà comment cela avait commencé. Prenant leur courage à deux mains, la gitane et le canasson s’enfoncèrent alors dans la montagne, passant sur les sentiers des randonneurs. Au delà de la nécessité d'entrainement, Dolorès et Gringo étaient entrain de faire une jolie ballade, renforçant ainsi leur lien.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 423
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 14:27

 

Attention !


Un Pokémon sauvage apparaît...



Une Galékid Normale ♀

Alors qu'elle parcourait la montagne, cette Galékid a été surprise par les pas de Gringo et Dolorès sur le chemin qu'elle empruntait. Néanmoins habituée aux combats, elle ne tarde pas à adopter une position défensive, bien décidée à en découdre s'il le faut.


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 460
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 17:24
Une chose était sûre: le poney était complètement dans son élément. Marchant avec entrain, aucun signe de faiblesse vint perturber ses muscles, ou son mental. Il s'agissait d'un monstre endurant, qui savait encaisser les coups, et le vocabulaire de la fatigue n'apparaissait jamais dans son champ lexical. Malheureusement, il n'en était pas de même pour la gitane...

Elle était musclée, c'était vrai. La danse fortifiait ses membres, et comparée à d'autres femme, elle leur était bien supérieure. Ce n'était pas compliquée, à chaque fois qu'elle proposait un bras de fer à une dame dans une taverne, elle était sûre de gagner... Pas très féminin comme jeu, mais il fallait bien s'amuser de temps à autres.

La gitane gravissait la montagne comme elle le pouvait, en mettant un pied devant l'autre, en tentant de garder le rythme. Mais bientôt, elle fut distancée par son compagnon.

- Hé Gringo ! Dit-elle en un sourire, tu pourrais m'attendre !

Le canasson tourna ses longues oreilles vers elle, et fut surpris, comme s'il ne s'était pas rendu compte de la distance qui les séparaient. En un petit trot heureux, il rejoint sa maîtresse, content de faire une si belle ballade.

La gitane s'assied un instant sur une pierre. Elle demanda à Gringo de se rapprocher d'elle afin qu'elle puisse atteindre le sac qui était chargé sur son dos. Elle en sorti une pomme, la lustra contre sa poitrine, et croqua dedans à pleines dents, reprenant ainsi des forces, et admirant le paysage qui s'offrait à elle.

Elle n'était qu'à mi chemin, mais la vue était sublime. De là haut, elle pouvait voir le village de Kii, et les nombreux trafics qui s'y déroulaient. Encore plus loin, elle put admirer les de tout petits bâtiments, et en déduit qu'il s'agissait de Sémède, ou d'Aros. Et là bas, toujours plus loin, un petit filet bleuté se détachait de tout le reste. L'océan.

L'air de la montagne était frais, mais pas autant que celui d'Aros. L'altitude fatiguait la gitane, mais l'air pur était plaisant. Elle se disait que si elle gagnait assez d'argent au cours de sa vie, elle terminerait ses jours dans cette montagne. Elle ferait construire une clôture pour y élever du bétail, cultiverait ses légumes et continuerait à faire quelques consultations lorsqu'elle descendrait en ville. Cette vie là allait être paisible, et elle en était certaine.
Dolorès partagea sa pomme avec Gringo, et après quelques minutes de plus à admirer le paysage, le duo se remirent en route.

Il y avait un grand silence ici. Pas de bruits d'animaux, pas de voix d'hommes, rien. Seul le vent faisait parfois frémir les feuilles des arbres, et les pas de Dolorès et de Gringo, faisaient s'entrechoquer les cailloux qui roulaient les uns sur les autres, dévalisant ainsi les pentes de la montagne. La gitane prit une grande inspiration. Que c'était bon d'être ici.

Elle posa son regard ambré sur celui de son poney, et glissa sa main dans son pelage chocolaté. Celui-ci tourna sa tête vers sa gitane, plissa les yeux, l'air ravi, et continua d'avancer. Au fond de lui, il se maudit de ne pas être plus grand, plus fort. En étant aussi grand que d'autres pokémons, il aurait pu la porter sur son dos, et ainsi, lui éviter une telle fatigue. Après tout, le tiboudet n'était pas fait pour la course ou la vitesse, mais en revanche, il pouvait tenir des heures en marchant, sans jamais s'arrêter. Une prouesse que d'autres équidés ne pouvaient pas accomplir.

Le temps passait avec rapidité, et semblait terriblement long tout à la fois. Et aucun pokémon sauvage à l'horizon.

- Que dirais-tu de dormir à la belle étoile ce soir ? Proposa-t-elle au poney. Je trouve qu'on est bien ici, non ?

Le petit remua la queue, tel un rocabot, plus heureux que jamais. Il ne comprenait pas tout ce qu'elle lui disait, après tout, ils n'étaient pas de la même espèce. Mais il savait à son ton de voix, qu'elle l'aimait, et c'était le plus important. Une légère pointe de déception anima tout de même la gitane. L'homme chauve lui avait-il menti en lui disant que les pokémons sauvages se trouvaient particulièrement dans la montagne ? Elle soupira. Ils avaient fait tout ce chemin, et peut être pour rien.

Soudainement, le canasson s'arrêta, figé. La gitane marchait avec lenteur, et le rejoins quelques secondes plus tard, essoufflée.

- Qué passa ? Demanda-t-elle avant de suivre du regard la cause de son arrêt brutal.

Enfin. Un monstre. Celui ci était plutôt petit, et surtout, il était en plein milieu du chemin. L'occasion rêvée.

Mais en même temps, Dolorès n'eut pas le cœur de demander à Gringo d'attaquer. Le montre était seul, et surtout, il ne semblait pas faire le poids face à son compagnon. Il était juste là, immobile. Doucement, la gitane prit soin de retirer l'harnachement du poney, sans faire de gestes brusques. Elle n'avait jamais vu ce genre de monstre, et se demandait bien ce qu'il pouvait être.

Il était tout petit, peut être quarante centimètre tout au plus. Contrairement au poney, il était ridicule. Sa taille était compensée par son épaisseur, et son armure de fer brillante. Elle ressemblait beaucoup à celle des soldats, et se dit qu'il leur aurait fait un excellent compagnon. Sa tête était ovale, et ses grands yeux bleus se détachaient de tout le reste. On aurait dit qu'il y avait un autre corps, à l'intérieur de cette armure.

- Que fait-on ? murmura-t-elle.

Le tiboudet coucha les oreilles, un instant pensif. Lorsque sa gitane lui posa la fameuse question, il décida de choisir à sa place. Lentement, le poney avança d'un pas lourd. Il ne voulait pas se montrer agressif, mais il était têtu, et il voulait absolument passer par ce chemin. Arrivé près de la bestiole, le poney tapa du sabot contre le sol, exprimant son désir d'avancer. Le galekid, nullement impressionné de la taille du tiboudet, resta stoïque, parfaitement immobile. Cela eut le don d'agacer encore plus le  mulet, qui ne changerait pas d'avis.

Dolorès resta en retrait, se demandant ce qu'il pouvait se passer entre ces deux là. La taille de son montre cachait le deuxième, et elle était incapable de comprendre l'échange qu'ils avaient. Et ce fut le petit monstre, qui lança les hostilités. Se plaçant sur le côté, son corps de fer devint plus brillant que jamais, et était fièrement exposé au tiboudet, comme une invitation à le frapper. L'âne, têtu comme jamais, ne put se retenir de répondre à son invitation.

Il chargea. Bien sur, sa force et sa taille fit reculer le galekid assez loin. Mais contre toute attente, celui ci resta debout, sans aucunes traces de blessures. Le poney dressa les oreilles, assez étonné, et particulièrement énervé. Non seulement il l'avait entraîné à le frapper, mais en plus de cela, il le narguait, en exposant avec fierté son corps de fer.

- Grin...

La voix de la gitane fut coupée. Une montagne de poussière s'éleva lorsque le canasson chargea de nouveau, mais cette fois ci, en entraînant tout son poids. Il fit un petit saut, et s’étala littéralement sur le galekid, espérant que cette fois ci, il ne se relève pas.
Fier de lui, le canasson se leva, s'ébroua, et fit demi tour vers sa gitane. Cette dernière soupirait, exacerbée par le comportement de son compagnon.

- Il faut que tu te contrôles Gringo. Tu ne peux pas agir comme il te plait tout le tem...

Elle n'eut malheureusement pas le temps de prévenir de canasson. Tel un éclair, le petit être brillant bondit de sur le dos, et atterrit littéralement sur la croupe du poney. Il leva une patte vers le ciel, et donna un puissant coup de griffe dans la chair du tiboudet.

Celui ci lâcha un hennissement aiguë, et fit voler le petit corps d'acier au dessus de lui, en une habile cabriole. Cette fois ci, c'était la guerre. Le poney trotta vers le galekid, ignorant les appels de sa maîtresse. Il était beaucoup plus rapide que lui, mais contrairement au poney, sa taille n'allait pas être un atout. Agacé par les esquives à répétitions du pokémon acier, le tiboudet piétina frénétiquement le sol.
Ses coups étaient si puissants qu'on aurait que la montagne entière tremblait sous ses sabots. Les galets tremblotaient sur le sol, et un grondement sourd se fit entendre: plus loin, les chocs avaient provoqués un éboulement. Heureusement, les nombreux gravas ne venaient pas vers eux, et continuaient à rouler vers les pieds de la montagne. Mais ils n'étaient pas à l'abri d'une nouvelle secousse.

- Gringo ! Cria la gitane, assez énervé, arrête !

Le canasson se stoppa un instant, et se rendit compte que beaucoup de poussière s'était élevé à cause de son attaque. Et plus une trace du fameux pokémon de fer.

- Tu te rend compte que tu as failli déclencher une avalanche de pierre ? On aurait pu se faire ensevelir, et se... Attention !

Le revoilà, encore et toujours. Le galekid était sacrément amoché, mais il tenait bon. Aussi têtu que le tiboudet, il ne voulait pas les laisser passer. Certainement parce que c'était "sa" montagne... Il tenta une dernière fois d'attaquer le tiboudet, tête en avant. Il le percuta de plein fouet dans les côtes, et fit presque renverser l'âne. Ce dernier se tourna, les yeux emplis de colère, et donna deux derniers coups de sabots. Des coups assez forts et puissants, pour envoyer valser le pokémon de fer derrière un gros rocher. Le tiboudet s'assied un instant, conscient qu'il était temps d'arrêter le combat. Ce coup dans les côtes lui avait coupé la respiration, et il sentait son sang s'écouler le long de sa blessure sur sa croupe.

Avant de ne dire quoi que ce soit, la gitane avança prudemment vers le gros rocher. Et l'escalada en silence, et jeta un œil de l'autre côté.

Le galekid semblait assommé. Il n'avait pas de blessures particulières, mais son armure était salement cabossée. Pour l'instant dans les vapes, Dolorès savait qu'il allait peut être rapidement se réveiller. Vaux mieux ne pas rester dans les parages.

- Aller, dit-elle, on y va.

Cette fois ci, c'était Dolorès qui portait la lourde cargaison. Les deux amis marchèrent encore quelques instants, avant de se poser sur un terrain plat, et visiblement, sans pokémons sauvages. La gitane étendit un grand draps par terre, et sorti du sac quelques herbes, et tissus. Après cet entraînement têtu, il fallait soigner les blessures... Et faire un briefing de l’enchaînement des événements.

Caractères : 8057

Déroulé du combat !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 423
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 19:33

 

Bravo !


Fin du combat
Si les deux Pokémon étaient égaux en obstination, il semble que les puissantes attaques de Gringo aient prévalu ! C'est une belle victoire contre le monstre à tête de fer, plus qu'à espérer qu'il se remette bien de ses blessures..

Tu as utilisé l'objet : aucun

Ton post combat fait 8057 lettres et le Pokémon adverse est K.O.. Ainsi Gringo gagne 8 niveaux + 2 niveaux bonus.

Tu peux aller Ici pour signaler le gain de niveau. N'oublie pas de mettre à jour ton Répertoire !


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 460
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 21:03
La gitane passa quelques minutes à préparer une mixture, pour ensuite l'étaler sur la plaie de son ami. Certes, il était blessé, mais il aurait pu avoir beaucoup pire si cette griffure avait atteint un autre endroit, comme par exemple, son visage. Ce dernier grimaça légèrement, car la composition de Dolorès le brûlait. Mais il avait une confiance aveugle en sa maîtresse, et se laissa faire docilement.

- Il faut qu'on revoit nos méthodes, grommela la gitane.

Elle lui expliqua calmement que sa façon d'agir n'était pas bonne. Il n'avait pas évalué le territoire, et cela aurait pu être extrêmement dangereux pour tous les deux. De plus, animé par son esprit têtu, il ne l'avait pas écoutée, et c'était un gros problème. Car si une autre situation similaire à celle ci se produisait, elle n'aurait aucun contrôle sur les événements.

- Il faut que tu apprennes à... M'écouter.

Dolorès n'aimait pas ce terme. Elle estimait que Gringo n'était pas à elle, ne lui appartenait pas et en conséquent, il était totalement libre de ses choix. Ce qu'elle tentait de lui expliquer, c'était qu'il devait lui faire confiance, pour une meilleure performance. Ce n'est qu'en combattant ensemble qu'ils parviendront à une victoire totale.

Ils passèrent la nuit ensemble, et dormirent à la belle étoile. Le lendemain, la blessure du poney n'était presque plus douloureuse, et il se dit qu'il avait beaucoup de chance d'être ami avec cette femme. Redescendant lentement de la montagne, la gitane et le canasson se rendirent à la carriole, laissée en bas. Malgré la fatigue, ils n'avaient pas le choix: Gringo allait devoir tirer la charrette, peu importe les blessures ou son état. Sa gitane comptait sur lui, et il ne voulait pas la décevoir. Ils avaient un long chemin à parcourir pour retourner à Aros...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 21:03
Le membre 'Dolorès L. Muñoz' a effectué l'action suivante : Fin RP


'Dé Récompense ' :


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Kii :: Village caché :: Terrain d'entraînement-
Sauter vers: