:: Kii :: Val de l'Aube Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kii 3 : Sleepy Hollow [Mini évent]

avatar
Or : 45
Origine : Hastérion, Aros
Métier : Plongeur à Nimus
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Oct - 20:14
Creux Somnolent
 

"Bon, alors c'est ici que les gens disparaissent hein ? Ca m'a pas l'air bien dangereux juste... Lugubre... Brrr, quelle idée de venir avec seulement toi ? J'aurais pas du boire hier soir, j'ai un de ces mal de crâne...."

Remettant la carte de la région dans sa poche, Léandre se tient la tête dans une de ses mains... Non mais franchement, il à mal joué sur le coup ! Pourquoi partir de nuit, comme si les fantômes se montraient spécialement quand il n'y voit plus rien, c'est débile, il va juste avoir plus de mal a les trouver !

Et surtout... mais quelle idée DÉBILE il a eu de prendre Dracémis avec lui ? Déjà que dans l'eau le magicarpe n'est pas d'une utilité flagrante, mais alors sur terre, dans son bocal, c'est tout simplement ridicule ! Il ne sert à rien du tout ! Le résumé de ses derniers combat ont été de se faire poursuivre par un barguantua et de manquer de mourir de peur, énerver un muciole et se taper un combat inutile et le reste du temps, c'est à dire quand il arrête de faire des bêtises, il pionce parce qu'il est fatigué ! Même Mélos fait plus d'effort que lui en plongée !

Se frappant la tête plusieurs fois pour bien se faire comprendre qu'il est un idiot, le Plongeur finit par soupirer de dépit et soulève l'aquarium de voyage de son pokémon, faisant un peu plus que la taille du magicarpe, pour qu'il puisse se retourner, mais sans plus, car il serait trop embêtant à manier sinon.
Mélos pose l'aquarium sur son épaule et, avançant l'autre main sur le pommeau de son épée, s'approche de là où les dernières disparitions ont été signalées mais le lieu est vaste... Très vaste. Trop vaste d'ailleurs, ça serait mieux s'il n'était pas tout seul à chercher. Mais bon, personne ne va faire le sale boulot hein !

Ce n'est qu'après une quinzaine de minutes de marche que le Plongeur décide de faire une pause, ne trouvant littéralement rien d'intéressant autre que des frissons dans le dos quand un bruit trop étrange se fait entendre, étant toujours sur ses gardes malgré sa tête lui causant une douleur bien gênante. Heureusement pour lui et pour Dracémis, il a trouvé une sorte de minuscule étang, limite une grosse flaque qui lui permet de laisser le pokémon poisson sortir de son bocal, et lui de se passer un coup d'eau sur la face, se regardant dans le reflet de l'eau.

Il aurait pu choisir d'autre vêtement d'ailleurs, mais bon, il s'est trompé dans ses affaires et n'a emporter que des vieux habits riche qu'il utilisait en ville avant. Ils sont miraculeusement encore à sa taille, mais bon, tout habillé en noir, avec une collerette et une doublure de vêtement rouge, c'est un peu cliché, surtout avec la capeline derrière... Quoique celle là il est bien content de l'avoir prise, parce qu'il ne fait pas chaud dans les montagnes ici !
En tout cas, il pourrait passer pour un méchant dans un mauvais roman vu comment il est habillé, mais bon, au moins, il est plus difficilement repérable par les pokémons ou les enleveurs potentiels, c'est déjà ça !

ma
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 205
Origine : Unys
Métier : Exploratrice
Sexualité : Ne sais pas
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Oct - 22:34
Sleepy Hollow.
Me voilà donc arrivée au Val de l'Aube. Ayant grandi dans le village de Kii, c'était un lieu que je connaissais plutôt bien. Mais depuis quelque temps, ce dernier jouissait d'une étrange réputation. Les pèlerinages avaient cessé et les visiteurs se faisaient de plus en plus rare. Et pour cause, les voyageurs précédents qui s'étaient aventurés dans cette contrée, n'avaient plus jamais donné signe de vie. En bonne exploratrice que j'étais, je me devais d'y aller ! C'est donc en pleine nuit que j'ai rejoint le Val, Meika sur les bras. La pauvre ne pouvait pas marcher de nuit, ses pattes étaient bien trop courtes. J'ai évité de justesse un coup de tête, énervée que je veuille l'aider. Mais je ne lui ai pas laissé le choix, moi aussi, je pouvais me montrer têtue.

Je n'étais pas repassée par le village, je savais pertinemment que c'était une perte de temps. Mes parents auraient tout fait pour me faire rester le plus longtemps possible avec eux, me dissuadant d'enquêter sur ces disparitions. Non, j'irai leur faire un petit coucou une fois l'investigation terminée. Et puis j'étais vraiment curieuse de voir ce qui se tramait, qu'est-ce qu'il pouvait bien se passer et de quoi les gens avaient-ils si peur ? J'étais déterminée à avoir des réponses ! Meika aussi ... bon ça ne se voyait pas trop, car la petite boule orange avait sombré dans un profond sommeil. Exténuée de ces longues journées de marche. Je lui caressai affectueusement la tête, elle était mon acolyte.

Le Val de l'Aube était d'une immensité incroyable, bien trop grand pour être parcouru en quelques heures. Alors, après un rapide repérage, je m'étais décidé à m'installer auprès du point d'eau le plus proche. Ainsi, je pourrais me ressourcer avant de reprendre la route. Mes cheveux, éternellement coiffés en une queue-de-cheval, balançaient à chacun de mes mouvements, dans une danse presque hypnotique. Le lieu tant convoité apparut enfin ! Mais plus je m'approchais et plus une silhouette semblait se dessiner dans les ténèbres. L'endroit était déjà occupé. Un autre voyageur, sous les traits d'un jeune homme ... à l'accoutrement étrange.

-Salut, avais-je dit en m'approchant.

Au fond de moi, j'espérais qu'il n'était pas là pour les mêmes raisons que moi, avoir quelqu'un sur tes talons, il n'y avait rien de pire pour moi. Je voulais trouver la cause de ces disparitions toute seule, hors de question d'avoir de l'aide. Encore moins celle d'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 45
Origine : Hastérion, Aros
Métier : Plongeur à Nimus
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Oct - 17:45
Creux Somnolent

Mélos sursaute presque en entendant la voix de femme derrière lui. D'habitude il entends les gens arriver, mais là il avait la tête dans les nuages, ou plutôt dans l'étang. Se redressant, son mal de tête s’estompant un petit peu heureusement, il toise la femme en face de lui.

Assez grande, elle à l'air d’être une femme de combat et pas de maison. C'est tellement rare de croiser une de ces bizarreries sur pieds. Elles ne sont pas vraiment à leur place selon Mélos, une femme est par définition plus faible que les hommes, c'est trop dangereux pour elle de faire des métiers de violence comme le sien. Enfin, si elles veulent mourir parce qu'elle tombe sur plus fort qu'elle, c'est leur problème ! N'esquissant même pas un sourire face à cette inconnue, il reste tout de même poli puisqu'il apprécierai bien un peu d'aide, même si celle d'une femme est toujours pire que celle d'un homme, mais bon. Il dit alors d'un ton basique, sans chaleur ni agressivité :



« Bonsoir. Je suppose qu'il n'est pas nécessaire de vous dire que l'endroit est dangereux mademoiselle ? Puis-je savoir pourquoi vous êtes là ? Chasser les fantômes, ou plutôt les enleveurs peut être ? Parce qu'une balade pour cueillir des fleurs semblent compromise ici. »



Il se tourne vers l’étang et ordonne d'un geste de la main à son magicarpe de retourner dans son bocal pour qu'il puisse à nouveau le transporter et reviens à nouveau vers la femme, se disant soudainement qu'elle pourrait faire partie des coupables, posant la main sur la garde de son épée et s’apprête à dire quelque chose, trouvant d'un coup très suspect la présence de la femme. Toutefois, il abandonne très vite l'idée en se disant que si elle comptait l'enlever ou le tuer, elle ne l'aurait pas saluer avant. Ou alors c'est une très mauvaise tueuse. Il regarde le magicarpe à ses pieds de nouveau dans son aquarium, lançant un regard plein de méfiance à la demoiselle. S'il n'est pas très futé, Dracémis à au moins la bonne idée de ne pas être en désaccord avec son maître.
Se résignant finalement à lancer des accusations inutiles, il se calme un peu, et, sans que sa main ne quitte le pommeau de son épée, il ajoute d'un ton toujours neutre, mais dans lequel on peux encore sentir un zeste de suffisance :



« Et auriez vous des informations sur les disparitions peut être ? Je suis un aventurier on peux dire et je travaille sur le problème du Val. Vous pourriez peut être me porter assistance ? Je sais que c'est dangereux pour une femme, mais vous semblez capable… En apparence du moins. »


ma
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 205
Origine : Unys
Métier : Exploratrice
Sexualité : Ne sais pas
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Oct - 23:41
Sleepy Hollow.
Visiblement, je n'étais pas tombée sur un homme des plus courageux, un bourge ? Sûrement vu ses habits. Et puis il venait quand même de sursauter au son de ma voix. Je ne savais pas que je faisais cet effet aux gens, bon à savoir. Bref, trêve de moqueries.
Vu sa tête je n'étais pas tombée sur le meilleur, encore un homme qui se prenait pour le roi. Déjà que je ne voulais pas d'aide, alors là je venais de tirer le pompon. Et je n'avais aucune échappatoire, oh joie ! Je m'efforçai donc d'écouter ses dires, sans y prêter une réelle attention.

-C'pour ça que j'suis là. J'suis exploratrice et j'viens du village de Kii, il était normal que j'vienne voir pour régler le problème, répondis-je sèchement.

Non mais, il me prenait pour qui l'arlequin là ! Je n'allais certainement pas me faire petite parce que monsieur était là, je faisais ce que je voulais. S'il n'était pas content, tant pis pour lui. L'idiot se retourna alors vers l'étrange et je vis un Magicarpe sauter dans une sorte de bocal. Ridicule ! Meika s'était quant à elle réveillé et toisait l'homme de haut en bas, elle fit claquer ses dents en signe de mécontentement. Je n'étais donc pas la seule à ne pas l'apprécier.
Puis je le vis porter une main à son épée, ni une ni deux je fis de même avec ma lance. Engager un duel ici même, quelle imprudence. Je maîtrisais l'art du combat et je connaissais les lieux, j'avais toutes mes chances contre lui. On se fixait du regard, aucun de nous ne voulait lâcher le morceau.

-J'imagine qu'il va falloir qu'j'accepte votre proposition, même si elle n'm'enchante guère, dis-je d'un ton clair. J'n'ai aucunes informations à ce sujet, les habitants de Kii n'savent rien. Peut-être l'oeuvre d'un Pokémon ? Et j'vous rassure, j'connais l'art de la guerre. Je n'vous appellerai pas à l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 45
Origine : Hastérion, Aros
Métier : Plongeur à Nimus
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Oct - 12:50
Creux Somnolent
Mélos lève un sourcil, mi interrogateur lieu amusé quand il comprend ce que veux réellement dire la demoiselle en face de lui. Ne pouvant pas s’empêcher de sourire, il met sa main devant sa bouche pour le dissimuler, pas très bien d’ailleurs, en pensant très fort que Kii est tombé bien bas pour donner le poste d'explorateur à une femme ! Quelle idée, comme si elles avaient une quelconque chance d'égaler un homme !

Pour ne pas vendre la mèche néanmoins, il tente de réprimer son rire et répond du ton le plus sérieux possible, même si on peux sentir de la moquerie derrière dans sa voix :



« Oui bien sûr, évidemment. J'aurais du deviner que vous étiez l’explora.. Huhu… Trice de Kii, avec votre accou.. Enfin, vos habits et votre arme, ça se voit maintenant.. Excuse.. Huhu.. Excusez moi de ma mésentente… »



Continuant de sourire encore un peu, il regarde à nouveau les habits qui ne protège absolument pas la femme, puis tourne les yeux vers son magicarpe pour se rendre un peu plus sérieux, ce qui marche toujours puisqu'il à toute les émotions du monde, sauf le rire, quand il regarde Dracémis. Redevenant ainsi plus sérieux, il se racle la gorge et s’apprêtea tendre la main, mais à un blocage… Comment il fait ? ˆ

On ne serre pas la main au femme, c'est déplacé, mais il ne va pas lui faire un baisemain, il sent que la claque pourrait arriver relativement vite vu la tête et le caractère probable de la femme donc… Il décidé de simplement dire avec un hochement de tête une fois que la demoiselle à lancer son peu d'information :



« Je m'appelle Mélos Brelluma pour commencer, content de voir que je ne suis pas le seul dans la panade ici. »



Il se retiens de dire qu'il aurait préféré voir un homme plutôt qu'une femme, mais bon, ça reste mieux que rien, surtout si elle sait se battre, c'est encore mieux, même si le Plongeur doute de ses réelles capacités. Si les femmes sont fortes à une chose, c'est bien le mensonge. Il regarde la lance et le pokémon ridicule de sa compagne temporaire, et hausse les épaules, prenant son bocal sur son épaule et ajoute donc :



« Je suppose que ça fera l'affaire. Votre Kraknoix n'a pas l'air très fort, mais bon, j'ai avec moi un pokémon digne des plus… De pas grand-chose en fait. Mais bon, on va faire avec, il suffit de se dire que ce serait trop facile si j'avais pris mes pokémons les plus puissants ! Si vous connaissez le chemin, passez donc devant, c'est votre région, pas la mienne »



Et il invite donc à laisser passer la demoiselle devant, toutefois il avance quand même à ses côtés, il ne veut pas qu'elle pense qu'il ai peur voir même qu'il se protège derrière elle ! C'est le contraire évidemment, c'est elle la chose sans défense, même si elle a un gros joujou, ça étonnerait fort le Plongeur qu'elle sache s'en servir ! D’ailleurs il va regarder la lance de la femme, histoire de voir si elle est de bonne facture. Il s'est battu a la lance plus jeune, mais ce n’est pas une arme des plus utile pour les combats rapprochés, donc peut utile dans son milieu. Si ça se trouve la demoiselle est une cavalière d'exception ? Ça l'étonnerai, déjà que les femmes ne se battent pas normalement, alors monter a dos de galopa, c’est même pas la peine d'imaginer !  


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 205
Origine : Unys
Métier : Exploratrice
Sexualité : Ne sais pas
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Nov - 18:02
Sleepy Hollow.
L'homme en face de moi se moquait littéralement de ma personne, encore un qui se prenait pour un roi. Tss ridicule. Un jugement sur un premier coup d’œil, juste parce que j'étais une femme. C'était digne d'un homme. Voilà pourquoi je ne les aimais pas. Il pouvait rire avec son accoutrement digne d'un clown, c'est avec ça qu'il comptait se battre ? Laissez-moi rire ! Enfin bref, je n'allais perdre de temps à réagir à ces enfantillages de bas étages. Certaines personnes touchaient vraiment le fond.
Le son de sa voix transpirait la médisance. Il faisait son malin, mais en combat singulier il ne ferait pas le poids face à moi. Encore un que j'aurai le plaisir d'écraser.

Je jetai un rapidement coup d’œil à sa créature lui servant de compagnon. Aussi risible que son maître. Une sorte de poisson à l'air totalement vide. Eh bien, j'avais tiré le gros-lot avec ces deux-là.

-Kali, répondis-je sans lui prêter attention. J'étais ici pour résoudre le mystère de ces disparitions et non pour faire la discussion avec un énergumène pareil. Je lui avais déjà porté assez d'attention depuis notre rencontre.

Je fis un signe discret à Meika, elle allait garder un œil sur ce duo. En cas de problème ma fidèle amie n'hésitera pas à se servir de ses puissants crocs. J'étais également prête à me servir de mon arme. La scène surréaliste de Mélos portant son bocal sous le bras m'arracha néanmoins un sourire moqueur.
Je passai assez proche de lui afin de le mettre en garde, perdant au passage mon accent.

-Plus vite nous trouverons la cause des disparitions et plus vite nous nous diront adieux, alors arrêtons de parler, lançais-je d'un air sérieux et dans l'espoir de le voir enfin se taire, avant de partir en direction des montagnes.

Je n'avais pas encore mis l'homme en garde sur ses possibles futurs agissements à mon encontre mais ça ne saurait tarder. Me moquant de sa présence, je commençais à marcher. Je n'avais qu'une hâte ne plus voir sa tête et ne plus entendre sa voix si irritante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 45
Origine : Hastérion, Aros
Métier : Plongeur à Nimus
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Nov - 14:41
Creux Somnolent
"Parfait, je n'en demande pas plus "kali". Après tout même si votre apparence est bien cavalière, je ne voudrais pas que vous soyez blessé... Vous êtes si fragiles généralement.. Enfin bref"

Sans même préciser qui est généralement fragile, il finit sa phrase en lui adressant un regard non pas de suffisance mais bien destiné à la rabaisser, du moins si la demoiselle le comprend comme ça. Déjà qu'elle est ridicule dans cette accoutrement, en plus elle ose le provoquer ainsi ? Ca ne se passera pas comme ça, mais pour le moment il se contente d'avancer. Comme si une femme avec une lance et un kraknoix pourrait lui faire peur. Certes il n'a pas de pokémon avec lui, mais même sans il peut très certainement les maitriser tout les deux.


Marchant de bon pas pour ne pas se faire distancer, il se tait, n'aimant pas parler généralement, mais en plus avec quelqu'un de désagréable, il ne va pas faire de manière hein ! Ainsi de son fait aucune conversation ne se passera pendant une bonne dizaine de minutes si elle ne parle pas, et seulement quand une seule question finira pas lui brûler les lèvres il lancera, sans regarder la femme tout de même, il ne faudrait pas lui accorder trop de crédit :

"Et donc comment une femme pratique le métier des armes ? C'est tellement rare que ça parait impossible, mais je suis sûr que vous connaissez au moins les rudiments de bases non ? Quoique les talents de combat à Kii ne sont pas les meilleurs, mais si vous vous baladez avec une lance, ce n'est pas pour faire joli je suppose (et j'espère aussi, sinon on est pas mal barrés) ?

Posant sa question la main sur le pommeau de son épée et l'autre tenant le bocal de son poisson, il est prêt à tout éventualité puisque les femmes sont connues pour être des hystériques, elle pourrait l'attaquer juste pour prouver qu'elle sait se battre ! Mais si c'est le cas, il lui collera une bonne fessée de derrière les fagots, ça la calmera !
Enfin... Certes, il ne devrait pas penser à ça mais plutôt à son objectif, c'est à dire s'occuper de ce qui fait disparaitre les gens ici maaaaaiis... Il s'ennuie plus qu'autre chose, et de toute manière, rien de bizarre ne les a encore attaquer, donc bon !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Nov - 20:01

Un événement se produit


Finalement, il n'y a rien de très intéressant par ici vous dites vous. Essayez de ne pas vous entre-tuer pour palier à l'ennui s'il vous plaît, vous êtes tout de même sur un lieu historique ! Mais vous semblez bien indifférent à tous ces Shaymin qui ont donné leur vie pour sauver le futur de ce monde et vous continuer votre chemin...
Vous slalomez entre les rochers quand soudain, vous entendez des cris. Des appels au secours d'une voix féminine. Elle ne semble pas si loin et pourtant vous ne voyez rien ! Dépêchez-vous ! Sa vie est définitivement en danger !


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 205
Origine : Unys
Métier : Exploratrice
Sexualité : Ne sais pas
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 16 Nov - 23:18
Sleepy Hollow.
Encore et toujours des remarques ... le son de sa voix m'est devenu insupportable en si peu de temps, bravo à lui. Aucun homme n'avait réussi ce prodige. Mais qu'il ne rêve pas, il ne va recevoir aucun prix ! Je dois rester calme, il est important que je garde le contrôle de la situation. Si je m'emporte, il va retourner le contexte contre moi et s'en servir pour se couvrir. Je connais les méthodes des hommes pour rabaisser les femmes. Il ne me l'a fera pas à l'envers.

-Ne me faites pas votre numéro, vous vous moquez que je me blesse.


Je continue mon chemin sans me préoccuper de ce fameux Mélos, je ne lui ai même pas adressé un regard depuis notre départ. Un silence c'est également élevé, je peux enfin respirer. Sa voix de vient plus heurter mes tympans, ça fait un bien fou ! L'endroit se fait de plus en plus rocheux, j'attrape donc Meika pour lui éviter une blessure malencontreuse.
Malheureusement le bonheur de cette tranquillité prend vite fin, l'autre vient de parler.

-J'ai été formé depuis l'enfance, les combats n'ont plus de secret pour moi ...

Sur le point de terminer ma phrase, pour mettre un terme à la discussion, quand tes cris s'élèvent dans la nuit. Je me redresse tel un animal, je tends l'oreille. Les cris continuent, ponctués d'appels à l'aide. C'est une voix de femme. Peut-être a-t-elle trouvé la source des disparition, ou c'est la source qui l'a trouvé la première.
Je tiens fermement Meika et je commence ma course. J'espère que Mélos va pouvoir suivre, ça m’ennuierai de faire demi tour. Je saute par dessus les rochers avec beaucoup de facilité, après tout j'ai grandi dans cet environnement. Mon seule objectif, arriver le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 45
Origine : Hastérion, Aros
Métier : Plongeur à Nimus
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Nov - 14:36
Creux Somnolent

Qu'elle est peu bavarde ! Mélos en a vu des femmes qui ont mauvais caractère, mais là c'est un spécimen ! Déjà le fait qu'elle pense savoir se battre est une exception, alors qu'elle soit si sûre d'elle et en plus imbue de sa fausse puissance, on croirait un noble de scémède qui pense savoir se battre correctement !

Levant les (ou plutôt seulement le) bras face à tant de suffisance, Mélos s'apprête à répondre encore une fois quelque chose de bien cinglant pour calmer la demoiselle, il n'a pas le temps qu'un cri perce le silence du lieu. Une femme en danger ? C'est un travail pour un hom.. Hey, mais elle part devant !
Démarrant au quart de tour, la compagne temporaire du Plongeur file toute seule devant, sans même l'attendre.
Ne connaissant pas tellement les lieux, étant plus habitué à la forêt et l'eau que les montagnes escarpées, il met un peu de temps à la suivre, surtout avec Dracémis qui est plus un poids qu'un avantage, débouchant vers le lieu d'où provient le cri.

Sauf que là, plus de trace de Kaliska... Ou est elle passée ? Elle a réussi à se faire enlevée elle aussi ? Enfin, elle n'est pas importante, si elle sait se battre comme elle le dit, elle n'aura pas de problème, d'abord, la femme qui hurle !

Il regarde autour de lui, disant d'une voix forte qu'il tente de faire porter le plus possible :

"Mademoiselle ! Ou êtes vous ? Je suis là pour vous aider, n'ayez crainte !"

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Kii :: Val de l'Aube-
Sauter vers: