:: Aros :: Le Phare :: Bibliothèque Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mini évent: Les yeux sans visage.

Dolorès L. Muñoz
Or : 335
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe : Mini évent: Les yeux sans visage. Bourri10Mini évent: Les yeux sans visage. Leopar10
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Oct - 23:22
Mini évent: Les yeux sans visage. Original

Les nuits étaient toujours d'une extrême froideur à Aros. Dolorès se demandait parfois s'il existait des lieux encore plus froid que celui-ci. Mais là n'était pas la question.
Foulant le sol de la fameuse bibliothèque d'Aros, la gitane se promenait entre les rayons de livres poussiéreux, en compagnie d'autres personnes qui lui étaient étrangères. Que faisait-elle ici aussi tard ? La lune était déjà bien haut dans le ciel, et d'habitude, à cet heure ci, plus personne n'avait accès à la bibliothèque.

La gitane rentrait d'un long voyage. En passant par Scémède, Kii et Nimus, elle avait fait d'incroyables découvertes, et s'était fait un nouveau compagnon dont elle ne savait pratiquement rien. Il s'agissait d'un petit chat aux teintes violines et aux yeux agaçants. Haut comme trois pommes, Hannibal -c'était ainsi qu'elle l'avait appelé- était un petit voyou qui ne répondait jamais aux ordres. La journée, il passait son temps à dormir et réclamer à manger. Parfois, il était câlin et venait se blottir contre la gitane, ou encore, contre le poney qui l'accompagnait tout le temps. La nuit... Eh bien, personne ne savait où il était. Dolorès avait beau essayé de le chercher, elle n'arrivait jamais à le retrouver. Le monstre menait une double vie, dans laquelle il était un pantouflard la journée, et un vagabond à la nuit tombée. Cela ne dérangeait pas la gitane. Elle respectait sa liberté quand d'autres auraient enchaîné la bestiole, et c'était certainement pour cela qu'il restait près d'elle. Car au fond, même si Hannibal avait une fierté démesurée et un regard toujours hautain, il était bien avec elle.

Ainsi, voulant se renseigner sur l'animal, Dolorès s'était rendue à la bibliothèque. Il était tard, et elle n'avait pas comprit que le groupe qui pénétrait dans la tour n'était pas là pour se documenter, mais bien pour la visiter. Prise au piège. La gitane n'écoutait qu'à moitié ce que les érudits disaient. Ils prêchaient le savoir et la bonne parole, et dans leurs yeux Dolorès senti du dégoût à son égard. Peut-être pensaient-ils que les gitans n'étaient pas des gens cultivés, et qu'ils n'avaient pas leur place en ce lieu ? La brune soupira de nouveau, observant les gens autour d'elle. Elle n'en reconnaissait aucun, et cela valait peut être mieux pour elle.




Merci Mari pour le beau sprite  ♥
Revenir en haut Aller en bas
Marigold Whiterun
Or : 30
Origine : Scémède
Métier : Dresseuse de Pokémon canins
Sexualité : Hétéro
Equipe : Mini évent: Les yeux sans visage. Couafa11Mini évent: Les yeux sans visage. Psytig10Mini évent: Les yeux sans visage. Goupix10Mini évent: Les yeux sans visage. Concom11
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Oct - 15:54

Il était fort rare que je quitte mon confort Scémèdois. Il était vrai que lorsque je pouvais me prélasser dans un fauteuil en velours ridiculement cher et confortable, je ne voyais pas de raison me poussant à m'aventurer dans les rues froides et effrayantes d'Aros. Paraissait-il que certains fêtaient la joie de se faire peur en Automne... à quoi bon, lorsqu'on marchait dans les rues d'une ville grouillant de coupe-gorge remplis de criminels. Ce n'était pas au palais ou au manoir que je risquais de croiser le chemin d'un de ces dangereux énergumènes.
Ce n'était donc pas pour jouer les aventurières urbaines que j'étais venue, bien loin de là. Il s'agissait d'un évènement plutôt rare : des visites guidées par les Érudits de la bibliothèque et de la tour. Étant une femme éduquée aussi bien, voire mieux que n'importe quel homme de mon rang, il n'était pas étonnant que je souhaite m'enrichir intellectuellement parlant. De plus, c'était une chance sans pareille, quasiment une opportunité d'élite, de voir l'intérieur de ces murs toujours secrets, même pour les natifs de la métropole. Cette idée ne me rendait que plus fière et satisfaite.

J'avais cependant eu une mauvaise surprise à mon arrivée à Aros. Installée dans l'auberge la moins mal-famée que j'avais trouvée, et déballant mon bagage, j'y avais découvert un petit minois gris qui me salua d'un petit cri aigu. Une fois mon étonnement passé, j'avais fixé avec colère les yeux roses de Lucifer. Lui-même semblait confus. Sûrement s'était-il caché là dans l'idée de me faire sursauter, sans savoir qu'il voyagerait à l'autre bout de la région. Il avait du se sentir bien moins malin.

C'est ainsi que je me retrouvai dans la bibliothèque, écoutant les explications plus ou moins intéressantes d'un guide à la voix plate et soporifique, suivi d'un minuscule chaton qui risquait à tout moment de se faire écraser par une demi-douzaine de souliers.
Ce dernier ne cessait de vouloir attirer mon attention en tapotant ma jambe, en vain. J'étais encore agacée par sa simple présence, et ne risquais sûrement pas de lui donner ce qu'il souhaitait. La prochaine fois qu'il voulait faire son intéressant, il n'aurait qu'à y réfléchir à deux fois.


Dépité que ses efforts pour se faire remarquer de sa maîtresse ne fonctionnent pas, le petit chat finit par abandonner. Sa nature de félin curieux prenant le dessus, il préféra aller explorer les environs, plutôt que de suivre les humains avec leur ton monotone et ennuyeux. Grimper sur les étagères était bien plus amusant, au final ! En tout cas, ça l'était jusqu'au moment fatidique ou il trébucha pour tomber tête la première sur un des visiteurs, ressentant alors un mélange de douleur et de honte.
Revenir en haut Aller en bas
Silas Plesca
Or : 135
Origine : Kalos
Métier : Médecin
Sexualité : (͡° ͜ʖ ͡°)
Equipe : Mini évent: Les yeux sans visage. Fluvet10
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 19:32


LES YEUX SANS VISAGE.

Parfois, et ce plus souvent qu'il ne l'aimerait, le docteur se laissait surprendre par son manque de connaissances entourant la région d'Hastérion. Cela faisait pourtant plusieurs années que l'homme y avait accosté, si bien qu'il se laissait à penser qu'il en connaissait ses moindres petits secrets. Ce n'était, hélas, jamais vraiment le cas.

Ce soir-là, peu après avoir verrouillé à triple tour la porte de son triste, petit cabinet médical, Silas fut tiré de ses pensées par un bruit fort venant de l'entrée de sa demeure. Levant les yeux au ciel, le roux poussa un soupir, pensant qu'il ne s'agissait là que d'un énième homme soûl ne sachant que faire de tant d'alcool dans ses veines. Aros, pourtant si belle de jour, s'habillait toujours d'une ambiance mystérieuse lorsque l'astre de nuit s'élevait dans le ciel. Les ruelles sombres devenaient alors vivantes et une myriade d'étrangers pouvaient être vue allant et venant des différents lieux de loisir que la ville offrait. Et bien évidemment, notre bon docteur avait installé son cabinet près de l'un de ses endroits.

Un nouveau soupir passa ses lèvres alors que l'homme de science se leva pour vérifier l'origine du boucan, se préparant mentalement à hurler sur la pauvre âme l'ayant dérangé après une si dure journée de travail.

Bingo, il s'agissait évidemment d'un vieil ivrogne, qui fut surpris de voir la porte face à lui s'ouvrir avec fracas. Silas fut bref, demandant des explications à l'inconnu, mais ne reçut qu'un vague discours à peine compréhensible comme réponse. Seuls les mots "phare" et "bibliothèque" arrivèrent aux oreilles du docteur, réveillant la curiosité de ce dernier. Le roux referma finalement sa porte, ignorant le son plaintif de l'ivrogne. Se passait-il quelque chose d'intéressant au phare ? Le docteur se devait d'aller vérifier par lui-même et ce même si rien d'excitant ne l'y attendait.

Il arriva enfin à destination quelques minutes plus tard et fut étonné de voir la bibliothèque toujours ouverte au public. L'homme s'y hâta donc, amusé, sachant pertinemment qu'une nuit de recherche serait plus intéressante qu'une simple nuit blanche dans sa propre maison.
Une fois à l'intérieur, le docteur scruta la foule, avide d'un visage familier. Il reconnu divers membres de la noblesse, ainsi que quelques-uns de ses propres patients, qu'il fut étonné de voir au milieu de tout ces livres. Peu de gens semblait intriguer le docteur et ce dernier préféra se reculer du groupe pour mieux examiner les ouvrages à sa disposition, ignorant les monologues des érudits présents dans la pièce.

Ce n'est qu'un petit bruit sourd qui vint le tiré de sa contemplation et l'homme n'eut que peu de temps avant de réaliser qu'un petit pokémon venait de tomber sur l'un de ses voisins. Le docteur retint alors un rire. La nuit promettait d’être distrayante.  

Sorry for the retard ♥️
—fleur ✿


Mini évent: Les yeux sans visage. Forest_witch_pixel_by_pastellilapsi-dbppm44
Revenir en haut Aller en bas
Bella Donna
Or : 115
Origine : Scémède
Métier : Vendeuse
Sexualité : Hétéro
Equipe : Mini évent: Les yeux sans visage. Corneb13
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Fév - 21:45

I am not a little frightened girl from a Dark Tower anymore...

I'm the Witch

Feat des gens



Aros... Aros. Un endroit que tu avais rarement foulé, que ce soit en balai ou bien à pied pour autre choses que des endroits précis. Tu avais revêtu une cape pour te réchauffer en cette froide nuit. Tu t'y sentais pourtant bien. Tu n'avais pas peur. Du moins pas autant que les érudits dans la place.
S'ils savaient que jamais tu ne toucherais à cette bibliothèque. Que le savoir qui y était enfermée était bien trop précieux pour que tu n'oses faire quoi que ce soit. Ces gens étaient respectables. Parce qu'ils avaient un savoir qui n'était pas que tromperie. Ces gens méritaient le respect. Ton respect, pour avoir mis sur un piédestal le savoir et la connaissance. Mais tu ne leur diras jamais. Ils n'auront droit qu'à ton air narquois lorsque tu passas la porte, posant ton balai sur le sol comme s'il n'était qu'un simple baton, ton cornèbre te précédant comme à votre habitude. Tu leur souhaitas le bonsoir, inclinant respectueusement ton chapeau dans leur direction avant de commencer ta visite dans les lieux. Tu étais en retard pour ce que tu souhaitais faire, mais à vrai dire, tu t'en fichais. On ne te donnait pas d'heure, parce que tu ne t'y tiendrais de toute évidence pas.

Cette bibliothèque était un lieu que tu avais espéré voir, depuis que ta mère en avait parlé de son vivant. Tu t'attendais au monde, que ce soit de Scémède ou Kii. Quelle ne fut pas ta surprise en découvrant une femme à la chevelure blanchatre, provenant de la cour de Scémède. Une femme dresseuse de chiens, de ce que tu avais pu entendre. Ces animaux que tu n'apprécies pas plus que ça. Tu te faufiles assez facilement, ton odeur te précédant, avant d'entendre du bruit au dessus de ta tête, redressant le chapeau et le tenant légèrement, avant de tendre les bras pour l'attraper.  Il finit dans tes bras, avant que tu ne sourisses face à lui. Quelle adorable petite chose. Le silence s'installa autour de toi, à part un petit rire que tu entendis, te faisant redresser la tête vers lui. Ton pokémon venant de s'installer sur ton épaule, tu te tournas finalement entièrement vers lui.

[coolor=crimson]-Vous appartient-il ? [/color]

Le pokémon commença à gesticuler et tu ne pris pas longtemps avant de te baisser pour le laisser s'enfuir vers son véritable propriétaire, la dresseuse de chiens. Un sourire mauvais au visage, tu hausses finalement les épaules.

-Il faut croire que non, tant pis ?

Tu ne restas pas longtemps, adressant un petit sourire au jeune homme avant de vaquer à tes occupations, ne restant pas véritablement avec le groupe. Ton regard observant finement les gens qui étaient dans le groupe, .

Je sais pas si ça aide, mais voilà 8D


"I've heard stories about you. In the old days; how you picked off those men one by one. Oh, how they screamed. "The witch is coming."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Aros :: Le Phare :: Bibliothèque-
Sauter vers: