:: Scémède :: Palais du Monarque :: Appartements royaux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Renard, chenapan ! |solo|

avatar
Or : 235
Origine : Scémède
Métier : Dresseuse de Pokémon canins
Sexualité : Hétéro
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Nov - 21:49

Cette journée s'annonçait calme. Agréable, même. Dehors, l'air commençait à se rafraîchir, et bien que la saison froide à Scémède soit dix fois plus vivable que l'été à Aros, les dents comme les gueux commençaient à claquer. Heureusement, ne n'étais en rien concernée par ces problèmes de plébéien. A l'abri dans mes appartements, bien chauffés par des domestiques qui attisaient régulièrement les braises des poêles et feux de cheminées, je pouvais vaquer à mes occupations de type ludique, sans avoir à me soucier de la température externe. Même si dans les chenils, il commençait à faire frais, faute de portes bien isolantes, il ne restait pas trop inconfortable d'y travailler. La nuit, les Pokémon chiens avaient droit à des guignes faisant office de duvet. Ici, même les cabots avaient un meilleur train de vie que les serfs.

Mes responsabilités remplies de bonne heure, j'avais pu regagner mes logements, où m'attendaient mes quatre monstres. Georgette avait apparemment monté la garde sur le fauteuil pour s'assurer que seule moi puisse s'y asseoir à mon retour, Hypérion et Lucifer dormaient collés l'un sur l'autre sur la descente de lit, et Bob avait disparu de son bocal, pour aller se cacher je-ne-sais-où. Je dus le chercher, malheureusement, car il avait une sale tendance à émettre une horrible odeur de fruit de mer lorsqu'il était hors de l'eau. Ce fut d'ailleurs à l'odorat que je le débusquai sous une commode, avant de le jeter dans le milieu aquatique dans lequel il était censé vivre.

Je décidai en cet après-midi de m'adonner à un peu de lecture. A quoi bon être une femme éduquée si on ne peut en profiter. La plupart des livres trouvables étaient es traités scientifiques ou des livres religieux, mais ils n'en étaient pas moins intéressants. Pas moins que les quelques nouvelles d'aventures qui nous parvenaient de la bibliothèque d'Aros.
Installée dans une confortable chaise doublée de velours, j'avais du déranger la chienne qui s'y était fourrée.
Bien installé sur mon seyant, un roman en main, et sur mon côté gauche un guéridon sur lequel étaient entreposés des sucreries hors-de-prix importées de régions lointaines, j'étais prête à passer un bon moment de détente.


Trainant ses pattes loin du fauteuil sur lequel elle s'était installée, Georgette chercha, les yeux mi-clos, le chemin vers le lit de sa maîtresse. Elle était bien décidée à s'assoupir à son pied pour prolonger son rêve de poursuite de Pachirisu. Mais alors... quelle horrible découverte ! A la place qu'elle convoitait siégeaient déjà deux monstres ! Si elle était prête à tolérer ou à poliment bousculer le renard, la simple vue du chat gris avait fait dresser ses poils sur son échine. Elle commença à grommeler, ce que Marigold ne remarqua pas, trop plongée dans sa lecture. Ce son éveilla à peine les deux dormeurs, qui peinaient à réaliser qu'ils étaient dans le monde réel.
Lucifer fut le premier à se frotter les yeux, puis à les ouvrir, pour découvrir devant lui la gueule pleine de dents et de bave et son caniche préféré. A cette vue, il comprit vite qu'il ferait mieux de ne pas s'attarder. D'un bond, il sauta par dessus son ami roux pour essayer de se cacher sous le sommier. Chienne de chasse dans le sang, le Pokémon chromatique ne put s'empêcher de se lance à sa poursuite, émettant au passage de bruyants aboiements.

Cette fois-ci, la jeune femme ne put ignorer les vocalises de son compagnon canin. Elle se retourna pour voir ce que trafiquaient ses créatures, légèrement agacée. Mais à peine eut-elle passé la tête derrière le dossier qu'elle vit les bêtes en question prêtes à foncer sur elle, à quelques centimètres seulement. Le Psystigri put passer aisément entre le fauteuil et la table grâce à sa petite taille, et se servant d'un pied du premier pour se propulser dans un angle de quatre-vingt dix degrés. En revanche, le canidé, bien plus grand et plis excité, ne fit guère attention à sa masse, et renversa autant le guéridon que la chaise, ainsi que l'humaine qui y était assise. Marigold laissa sortir un juron, alors que Georgette continuait sa course.

Lorsque la noble se releva, époussetant son vêtement au passage, Luci avait trouvé refuge sous le même placard que son comparse Concombaffe. Ici, il était à l'abri, la Couafarel étant incapable de passer en dessous ou de le renverser, à cause du poids du meuble. Elle était condamnée à le regarder trembler en gueulant. Elle ne remarqua naturellement pas sa dresseuse qui arrivait derrière elle, et qui la saisit par le collier, l'interrompant en plein aboiement. Réalisant qu'elle allait avoir des ennuis, elle fit pleurer ses yeux, en vain. Marigold la traina sans état d'âme vers l'extérieur de l'appartement, dans le couloir. Elle claqua la porte derrière elle, ignorant les gémissements de la chienne.

Pas la peine de me juger ainsi, Georgette ne s'attarderait pas dans les couloirs du palais. Mais je n'avais pas besoin de sa présence oppressante alors que je remettais en ordre les meubles dérangés. C'était une tâche bien ingrate, mais qui aurait pris des lustres si j'avais attendu qu'un quelconque domestique ne vienne l'accomplir à ma place.
C'est en redressant la chaise que je constatai une autre bêtise de la part de mes Pokémon. Entre Bob le fugitif, Luci qui avait provoqué Georgette, et cette dernière qui avait jeté le désordre dans la pièce... je pris Hypérion en flagrant délit de vol de friandises. En me voyant, il partit se cacher avec son ami félin, préférant ne pas risquer de se faire blâmer comme la caniche. Mais trop tard, il avait déjà dévoré au moins une sucrerie à en juger par l'emballage ouvert et froissé qui gisait au pied de la petite table...
Ce genre de nourriture n'était pas du tout adapté aux animaux, j'espérais ne pas encore devoir m'occuper d'une bête malade...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  •  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 838
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Nov - 0:43

 

This is Halloween


Ca aurait pu être pire !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un bonbon changement de sexe ! Un changement physique s'est opéré suite à l'ingestion de la sucrerie. Je n'entrerai pas dans les détails anatomiques, mais te voilà du sexe opposé à celui que tu avais à la naissance.


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Céleste (admin) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 235
Origine : Scémède
Métier : Dresseuse de Pokémon canins
Sexualité : Hétéro
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Nov - 23:26

Ce n'était pas la peine d'insister et essayant d'aller chercher le monstre sous son meuble. Mon bras n'était pas assez long, et faites toutes les blagues que vous voulez sur ma taille, je ne suis toujours pas assez petite pour me faufiler dans la cachette préférée de Luci et Hypérion. Je finis donc de remettre à sa place le mobilier dérangé, tâche ingrate que cela, avant de retourner ouvrir à Georgette. En me voyant, elle baissa la tête et gémit, me faisant comprendre qu'elle allait être plus sage. Si elle avait compris la leçon pour les jours à venir, tant mieux.
Effectivement, en rentrant, elle ne jeta qu'un regard noir aux petits Pokémon, se retenant d'aller les courser ou même leur aboyer dessus. Brave bête. Elle pouvait être adorable quand elle le voulait. Mais c'était bien le mot : quand elle le voulait. Je savais qu'à force d'entraînement et de persévérance, je parviendrais à la rendre aussi obéissante que les chiens de la garde royale, si ce n'est plus, en dépit de son caractère.

Je m'étais tranquillement réinstallée depuis la terrible course-poursuite. Tout le monde semblait calmé. La Couafarel s'était assoupie à mes pieds, et les deux amis jouait en silence, bien soucieux de ne pas réveiller leur aînée. Tout était rentré dans l'ordre.


Mais il s'agissait de l'un de ces jours où on ne peut avoir la paix. Un bruit de déglutition attira l'attention et l'agacement de Marigold. En regardant au dessus du livre qu'elle tenait, elle vit le renard tituber, sous le regard inquiet du matou. Il avait un drôle de teint et les yeux dans le vide. Aux convulsions qui secouaient son estomac, sa maîtresse craignait bien qu'il soit sur le point de rendre le bonbon volé d'une façon peu conventionnelle.
Pas question de salir le beau sol du salon ! La jeune femme sauta en dehors de son siège, enfila une fourrure, et sortit, le Goupix dans les bras, suivie de Psystigri tandis que la chienne les regardait partir, préférant quant à elle rester dans son confort.

J'arrivai à sortir non seulement du palais mais aussi de la cour avant que la catastrophe n'arrive. Au final, Hypérion avait bien été puni de sa gourmandise, d'une façon comme d'une autre. Était-ce par inquiétude que Lucifer était venu renifler son camarade ? Depuis que j'avais du sortir en trombe, il avait l'air étrangement confus à la vue de Pokémon roux. Son odeur n'ayant pas changé, je ne voyais pas ce qu'il avait soudain d'intéressant...
Je m'apprêtais à repartir vite à l'intérieur des murs du château pour fuir le froid, lorsque je sentis des regards tout autour de moi. Pas des humains, je les aurais vu et entendus arriver de loin. Mes créatures avaient également l'air surprises. Pour une raison que j'ignorais, il semblait que plusieurs monstres aient décidé de nous rendre une petite visite. Déjà, le chat gris se mit en position d'attaque devant le goupil, pour le protéger des arrivants.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  •  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 838
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Nov - 10:15

  

Attention !


Des Pokémons sauvages apparaissent...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une Bombydou Normale femelle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et quatre fouinnettes (trois mâles et une femelle)

Attiré par une odeur de femelle ? Oui, très probablement, mais pas celle que Marigold peut penser, car si elle entend du bruit dans les fourrés, c'est que quelque chose se rapproche... Mais déjà en grande course ! Elle voit bien vite que la pauvre Bombydou est poursuivie par toutes ces fouinettes dans le seul but de goûter son délicieux nectar, voir plus si affinité! Et finalement, peut être que Hypérion c'est juste trouvé(e) là au mauvaise endroit au mauvais moment... En tout cas, le petit insecte file se cacher derrière lui (ou elle) espérant détourner l'attention des autres !



Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Céleste (admin) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 235
Origine : Scémède
Métier : Dresseuse de Pokémon canins
Sexualité : Hétéro
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Déc - 19:05

La première créature en embuscade que vit Marigold (enfin "voir" serait un abus de langage), fut une fusée de couleur jaunâtre, qui lui fila sous les yeux plus vite qu'un éclair, en émettant un petit bourdonnement strident. Suite à cela, la boule dorée voleta  en rond au dessus de la tête de nos protagonistes, complètement terrifiée. Par quoi ? Manifestement les quatre nouvelles bêtes surgissant de nulle-part, quatre Fouinette à l'air affamé. Amateur d'insectes, peut-être pas, mais les rongeurs semblaient apprécier l'odeur de miel émanant de leur future proie.
Le Bombydou, à court de solutions, n'avait eu comme idée que de tenter de se faire protéger par le trio. Une jeune femme et deux bébé Pokémon au poil soyeux ne pourraient pas lui faire du mal, enfin ?

Lucifer !

D'un ton outré, la dresseuse avait poussé ce cri de surprise et de reproche au chaton. Ce n'était pourtant pas de sa faute, c'était dans sa nature. Comme tous les félins, il était très vite agacé par les mouvements rapides et les bruits aigus qui faisaient grésiller ses oreilles. Face à l'abeille, son côté sauvage avait ressurgi, et avant que lui-même ne le remarque, il avait déjà remué la queue, et sauté dessus toutes griffes dehors, avant de le gober d'une traite. A présent, il regrettait un peu, bien plus désolé de se faire gronder par sa maîtresse que fier et soulagé d'avoir croqué la bestiole qui l'énervait tant.
Il était évident de quel côté Hypérion se trouvait dans cette dispute, étant donné qu'elle glapissait de rire, à quelques pieds seulement du matou réprimandé. Elle n'aurait pas du se moquer ainsi de son ami, mais elle ne s'attendait à aucun moment qu'il aurait été capable d'un tel accès de folie.
Dans tout cela, les trois avaient oublié la horde de furets venus pour chasser la fée, qui ne se situaient pourtant pas loin. Marigold avait simplement assumé que puisque l'objet de leur quête était à présent dans l'estomac de Luci, ils se désintéresseraient d'eux. Faux. Complètement faux. Si l'un deux, après avoir grogné, était retourné d'où il venait. Les autres, en revanche, avaient pris un intérêt tout nouveau pour la renarde, qui cessait tout à coup de rire. Effrayée, elle recula tandis que les Pokémon de type Normal avançaient, en reniflant avidement l'air. Le Psystigri échappa alors à l'attention de l'humaine pour se placer devant sa camarade en bouclier, hérissant ses poils et montrant les crocs pour les intimider... ce qui fut peu efficace. Un chaton de quelques centimètres avec des grands yeux roses, ça n'effraie pas grand monde, même des créatures de taille équivalentes.

J'ignorais totalement ce qui tracassait autant ces Fouinette. A leur air malsain, et à la réaction de mes Pokémon, je m'inquiétai, me demandant s'ils n'étaient pas enragés. Et dans ce cas, il était hors de question pour moi de les laisser m'approcher, ni les laisser entrer dans le palais. Une épidémie de plus, ce n'était vraiment pas ce dont cette époque avait besoin. Il était temps d'agir héroïquement, en envoyant mes bêtes au combat. De toute façon, Lucifer commençait déjà à faire du Zele. Il avait intérêt, après sa bêtise ! Je ne le nourrissais pas des meilleurs viandes pour qu'il mange le premier insecte venu. Urk, le simple fait d'imaginer cette horrible bête dans le ventre du chat qui dormirait dans mes quartiers me dégoûtait.

Hypérion ! Qu'est-ce que tu fiches ? Attaque-les ! Da,se-Flammes !

Le goupil hésita. Il semblait vraiment effrayé par ses adversaires. Où était passé son courage ? Certes, l'ennemi était plus nombreux, mais trois contre deux, ce n'était pas non plus la mort ! Mes sourcils froncés et la simple idée d'entendre mon fouet claquer le motiva à reprendre ses esprits. Il bouscula son camarade félin, pour faire directement face au trio de Fouinette. Il tremblait, peu sûr de lui, mais ne quitta pas sa position. Il prit une grande inspiration, avant de recracher un souffle enflammé qui encercla les Pokemon sauvages.
Même si la météo ne s'y prêtait pas forcément, le feu resta allumé, en forme de cercle, autour d'eux, les piégeant complètement. Ils ne pourraient s'en sortir à moins de se brûler. Au passage, ils avaient déjà été un petit peu blessés.


Bien, maintenant, attaquez !

Il n'en fallut pas plus pour que le minuscule mais non moins déterminé Lucifer ne se mette à courir vers l'un des vilains rongeur. Il se concentra pour lui asséner une attaque psychique, fermant les yeux... ce qui l'empêcha de remarquer, lorsque sa cible, pour se défendre, s'enfuit de sa prison, préférant se griller quelques poils plutôt que d'être incapable de se battre. Il se jeta directement sur celui qui avait voulu l'agresser, le faisant tomber, et le griffant au visage. Il eut le temps de donner quatre ou cinq coups avant que le chaton ne réalise ce qui lui arrivait, et ne commence à se débattre. Là, plus de Rafale Psy, mais un combat sans retenue, uniquement régi par les griffes, les crocs et les pattes. Les deux donnaient l'impression d'une balle en train de rouler, à forcer d'essayer de dominer la situation. Pourtant, être au dessus de son adversaire pour mieux le mordre et le cogner n'était pas forcément la meilleure situation, et Luci le comprit assez vite. Il profita d'un moment d'inattention, où le Fouinette exposait son ventre au dessus de son corps, pour le marteler de ses pattes arrières. Laissant échapper un cri, le furet bondit plus loin, pour observer ses blessures.
Cependant, le matou ne comptait pas en rester là, puisqu'il repartit à l'assaut. Il planta sa mâchoire supérieure sur le crâne de l'adversaire, qui n'arrivait pas à s'en débarrasser, avec ses courtes pattes. Même en bondissant sur sa queue pour le désarçonner tel un Galopa ruant, le bougre tenait bon. Pas de bol, même dans le petit crâne d’œuf du Pokémon sauvage, il y avait de bonnes idées. Il se jeta sur le dos, dans un son lourd. Si Lucifer réussit à se lever avec pas trop de peine, il me semblait avoir entendu un craquement lors de sa chute.


Hypérion, aide-le un peu, tu veux ?

En temps normal, le goupil aurait bondi à la rescousse de son meilleur ami, mais son comportement était vraiment étrange ce jour-là. Je commençais à me demander si ce n'était pas l'effet du bonbon qu'il avait volé. Il refusait de s'approcher. Malheureusement, les deux autres Fouinette n'allaient pas tarder à être libérés, il fallait donc vite en finir avec le premier.
Sur mes ordres, le Goupix envoya un rayon de lumière pile entre les deux yeux de son ennemi. Il arrêta immédiatement son attaque Griffe, l'air ailleurs, et commença à tituber en attaquant le vide. Ni une ni deux, le félin en profita pour se concentrer à nouveau. Les ondes mauve qu'il envoya en direction du Fouinette s'avérèrent bien plus efficace que ses petites pattes de bébé, puisque qu'elles mirent à terre en un coup la créature confuse.

Synchronisation parfaite. Les deux Pokémon restants s'échappèrent du piège, une fois les flammes éteintes. Ils foncèrent en direction d'Hypérion, mais l'un d'eux fut plaqué en pleine course par le chat gris. Je les observai se bagarrer à l'ancienne du coin de l’œil, mais me focalisai sur l'animal roux, qui avait besoin de plus de directions.


Contente-toi d'esquiver, Hypérion.

Il serait plus difficile pour lui d'utiliser ses capacités Feu au corps à corps et dans une situation de panique. Comme ses congénères, il avait une vitesse plus élevée que d'autres Pokémon, alors autant en tirer profit. S'il doutait de lui, il avait confiance en mes conseils en combat. Ainsi, à chaque saut que faisait le Fouinette pour s'approcher de lui, il bondissait sur le côté en ce qui semblait être une fraction de seconde. L'attaquant semblait confus, mais ne perdait pas en détermination. Il comptait bien arriver à ses fins. Je ne compris pas exactement pourquoi il ne tentait pas simplement de donner de coups de griffes, mais cela rendait ma situation plus favorable, alors je ne m'en plains pas.

De son côté, Lucifer fatiguait. Le rongeur aussi, mais lui n'avait pas enchaîné deux combats. Le chaton esquivait de moins en moins aisément, et ses mouvements se faisaient plus lents. Finalement, il se débrouillait moins bien que prévu... Il était certain que dans sa position, il ne pouvait pas utiliser d'attaques Psy, mais il lui restait une meilleure carte en main que ses armes naturelles.


Tu es ridicule, Luci ! Prends un peu exemple sur Hypérion.

Il sembla vexé, mais écouta quand même ce que je lui dis. Il jeta un rapide regard vers son camarade, qui usait toujours de agilité pour s'éloigner de l'adversaire, crachant occasionnellement de petites flammes. Le félin avait déjà réussi, lors d'un autre combat, à s'inspirer des techniques du goupil. Il en aurait bien besoin pour finir celui-ci.
Alors que le Fouinette le replaqua au sol, et que son visage était à quelques pouces de celui du chat, il ne lui laissa pas le temps de le frapper. La gerbe de feu qui s'échappa de sa gueule brûla directement la face du Pokémon Normal, qui dut s'écarter un instant. Cela ne suffit pas, néanmoins, à le faire fuir ou le mettre hors d'état de nuire. Il esquiva les autres flammèches que crachait Luci, et s'approcha à nouveau. Il lui enchaîna plusieurs coups de griffe dans la figure, tandis que mon monstre faiblissait. En revanche, il ne se laissa pas battre avant de dire son dernier mot. Il ouvrit grand les yeux, qui apparurent blancs et lumineux, dans un grand flash qui éblouit l'ennemi. Cela ne l'empêcha pas de donner la dernière attaque, qui le fit s'écrouler, mais à présent, le furet se retrouva incapable de se déplacer normalement. Il tenta quelques bonds pour atteindre une cible invisible, puis atterrit comme un imbécile en plein sur son crâne. Il s'était lui-même infligé les dégâts ultimes.

Hypérion, lui, n'avait subi aucun dommage. Il avait tout esquivé, et le dernier Fouinette était complètement exténué. Il ne pouvait même plus bondir, et trottinait mollement pour rejoindre le goupil.


Parfait. Finis-le.

Une fois à une distance satisfaisante, il put effectivement librement prendre l'inspiration nécessaire pour laisser sortir de ses poumons un grand jet de flammes, que le Pokémon sauvage, fatigué, ne put esquiver. Le feu dansait toujours autour de sa silhouette alors qu'il s'évanouit.
Arceus, merci, cette horrible bataille était enfin terminée !



Résumé:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  •  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 838
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Déc - 20:33

  

Bravo !


Fin du combat
Comme quoi, la Bombydou à bien fait de se cacher avec les pokémons de Marigold, n'est ce pas ? Elle aurait mieux fait de continuer sa course ailleurs, tout comme les fouinettes d'ailleurs qui aurait du imiter la femelle du groupe et fuir, puisque ceux ci se sont pris une coriage dérouillée ! Heureusement que Lucifer était là d'ailleurs, car sans lui, ce n'est pas Hypérion qui aurait pu en mener large ! Il faut croire que ces bonbons sont de véritables petits malheurs sur pattes !

Tu as utilisé l'objet : Aucun

Ton post combat fait 9481 lettres et les Pokémon adverses sont un peu de tout.. Ainsi Lucifer et Hypérion gagnent 6 niveaux avec 6 niveaux bonus!

Tu peux aller [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour signaler le gain de niveau. N'oublie pas de mettre à jour ton Répertoire !



Un dresseur vous barre la route !


Soudainement, l'atmosphère se fait plus pesante. Plus aucun bruit... On pourrais presque comprendre l'attitude de la fouinette femelle, et peut être expliquer autre chose.... Est ce que les fouinettes poursuivaient la Bombydou, où est ce qu'elles fuyaient elles aussi quelque chose ? Ou plutôt... Quelqu'un....
Une voix se fait entendre tandis qu'une silhouette encapuchonnée sort des buissons, avec à coté d'elle un pokémon des plus inquiétant

- Il sont bien intéressants ces jardins, n'est ce pas ? Je les trouve pas mal, mais encore plus les personnes et les pokémons dedans... Je garderais bien votre tête pour ma collection !

L'Être encapuchonné envoie au combat
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Magirêve niv. ???

Vous venez de rencontrer un dresseur secret. Ils sont spécifiques aux events et leur rencontre est aléatoire. Ils peuvent avoir plusieurs Pokémon ou même des objets de combat. Le niveau de leur équipe, le nombre de leur PV et leurs attaques sont inconnus sauf si vous avez en votre possession des objets permettant de les connaître.

Le fonctionnement est simple, vous avez deux choix : fuir ou combattre !

Si vous choisissez de fuir, votre prochain post racontera la fuite de votre personnage et le dresseur vous laissera tranquille pour le moment...

Si vous choisissez de combattre, votre prochain post sera un post combat qui comportera 3 attaques que le Pokémon de votre personnage fera. Ensuite, le dresseur répondra avec 3 attaques maximum avant de s'enfuir. Si votre Pokémon ne tombe pas K.O, il gagnera de l'expérience mais s'il s'évanouit, il ne gagne rien et vous perdez 10 Or.

Le nombre de dégâts est calculé grâce au site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] PAR LE STAFF.

A chaque fois que le dresseur est rencontré et combattu, son Pokémon perd des PV. La prochaine fois qu'il sera revu, quelque soit le membre, son Pokémon aura déjà reçu les dégâts causés par les précédents membres. Il faut donc travailler ensemble pour le battre !

Attention, le set d'attaque des équipes du dresseur peut évoluer au fil de l'event et certains Pokémon peuvent même évoluer !



Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Céleste (admin) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 235
Origine : Scémède
Métier : Dresseuse de Pokémon canins
Sexualité : Hétéro
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Déc - 4:41

Le champ de bataille s'était tu. Les Fouinette ne bougeaient plus. Lucifer non plus, d'ailleurs. Le pauvre chaton avait bien combattu, jusqu'à l'épuisement. Mi-attendrie, mi-agacée, Marigold s'approcha de la silhouette inanimée de l'un des rongeurs et se pencha pour prendre dans ses bras l'odieux félin.
Cependant, même si l'atmosphère semblait s'être détendue, au vu des différentes créatures évanouies, et au silence qui régnait, la jeune femme, elle, ne se sentait pas plus à l'aise. A force de passer du temps avec ses compagnons canins, c'était presque comme ci elle avait développé le même sixième sens qu'eux. Cette absence de bruit se faisait pesante, et louche, comme le fameux calme avant la tempête. Hypérion n'était pas insensible à ce pressentiment non plus. Elle humait l'air avec inquiétude, et scrutait les environs. Son combat contre le furet s'était déjà avéré difficile dans ces conditions, et ses différents changements anatomiques et hormonaux la rendaient toujours aussi confuse. Pourtant, il aurait peut-être besoin d'utiliser ses flammes, car un homme louche approchait du duo.

Cet étrange homme encapuchonné ne me disait rien qui vaille. Il était tel un stéréotype de bandit, celui qu'on imaginait nous trancher la gorge en traversant une ruelle sombre d'Aros. Un visage qui n'inspire pas la sympathie ou la confiance en somme. Il était apparu comme une ombre, avec son stupide sourire narquois, et suivi d'un Pokémon à l'apparence aussi aussi peu subtile que lui. Il était dit que les Magirêve apparaissaient au moment où on s'y attendait le moins, et ce jour-ci en était une preuve. La sorcière fantomatique se glissa aux côtés de son dresseur, tandis que ce dernier me narguait. Il avait osé s'approcher du palais en MA présence ! Moi, la grande dresseuse des chiens de garde de sa Majesté ! Certes, mon équipe actuelle ne payait pas de mine entre le maladroit Hypérion et Luci, toujours inconscient. Mais il ne fallait pas qu'il croie que c'étaient mes seuls atouts !

Je portai un ustensile en forme de petit Roucool à mes lèvres, et soufflai dedans. Un léger bruit d'air parvint à mes oreilles, et je me doute que l'homme qui me menaçait n'avait pas entendu grand chose non plus. En revanche, le Goupix se gratta l'oreille, trouvant le son désagréable. Au loin, j'entendais quelques uns de mes protégés aboyer, mais ce n'était pas eux que j'avais appelés.


Georgette ! Au pied !

Il avait fallu peu de temps pour que la chienne dévale les escaliers et cavale le long des allées du jardin. Elle avait l'habitude d'emprunter ce chemin pour aller jouer d'elle-même dans le château et sa cour. Alors qu'elle galopait vers nous, ses oreilles tombantes se balançant dans tous les sens m'offrait un spectacle divertissant.
Elle s'arrêta enfin, posant ses jarrets au sol en arrivant à côté de moi, et dérapant sur quelques pouces. Dans sa course, elle n'avait pas prêté attention à la scène que je vivais. Aussi, elle regarda ce qui l'entourait d'un air inquisiteur. Elle comprit vite. En quelques instants seulement, elle avait focalisé son attention sur l'intrus et son drap volant. Elle s'était déjà mise en position de chasse, et grognait méchamment. Sans surprise, cela ne sembla pas intimider notre ami encagoulé. Il lui en faudrait plus qu'un caniche qui montre les crocs ? Très bien, il aurait ce qu'il demande.


Chasse-moi ce freluquet d'ici !

Toujours d'aussi bons réflexes. Et une excellente détente. La Couafarel bondit en direction de l'étranger, visant déjà ses mollets, comme elle l'avait appris. Etrangement, il ne pipa pas. Même pas d'un cheveu. Pas étonnant, après tout, il avait emporté un garde du corps avec lui. Magirêve s'interposa entre son maître et mon Pokémon, en plein milieu de la trajectoire de celui-ci.
Surprise, Georgette freina. Elle le fut encore plus de constater qu'elle avait simplement traversé le corps intangible du monstre. Elle n'avait encore jamais affronté de type Spectre, après tout. Et si rien ne l'empêchait de repartir à l'assaut, puisqu'elle pouvait passer outre la bête qui bloquait à nouveau sa route, elle ne repartit pas vers l'humain. Je ne la blâmai pas. Moi aussi avais ressenti l'aura menaçante qui exhalait du revenant. Il voulait en découdre, que la chromatique accepte le défi ou non. Ce n'était pas bien grave, nous nous occuperions du malotru après avoir fait mordre la poussière à sa ami !


Georgette, Morsure !

Elle sembla confuse. Elle devait se demander pourquoi je lui ordonnais de croquer un ennemi qu'elle n'avait même pas pu toucher. Je l'encourageai d'un geste de la main, ce qui la poussa à m'écouter, malgré quelques interrogations.
Elle se propulsa a nouveau, vers ce nouvel ennemi. Son violet devint plus pâle, presque translucide, et d'après ses yeux, Georgette se voyait déjà s'écraser sur la terre sèche et froide, le menton le premier. Et pourtant, quelle surprise ! Lorsque ses crocs se refermèrent, ils purent réellement saisir le manteau sombre ! Enfin, la surprise était pour le canidé. Je n'étais pas stupide à ce point. Si elle avait usé de son attaque Coup de Boule, elle aurait réellement mangé la terre. C'était bien l'avantage de la faire s'entrainer assez pour maîtriser la capacité Morsure, plutôt que de se contenter d'ordinaires coups de crocs, qui n'auraient rien valu quand on affronte un spectre.


Encore !

Elle avait maintenant pris confiance en elle. Elle n'hésita pas une seconde. Par contre, l'ectoplasme avait bien compris mon petit jeu. Il savait qu'l pouvait être blessé par les dents de la chienne, et commença à tenter d'esquiver les attaques. Pas la peine d'essayer de l'attendrir ou de l'aveugler, vu sa tête et ses pouvoirs spectraux, cela n'aurait pas été d'une grande utilité. Je ne pouvais qu'attendre que la Couafarel réussisse un coup de temps en temps.

Allez, choppe !



Modération:
 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  •  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 838
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Déc - 12:07

Un dresseur vous barre la route !


Si Marigold est bien motivée pour faire quitter le palais à cet inconnu malpoli et visiblement dangereux, lui non plus n'est pas là  pour s'amuser ! Il lance d'ailleurs la première attaque, son magirêve lançant un cri inquiétant et Georgette a l'atroce sensation qu'un clou se plante dans son torse, sensation relayée par des cris de douleur, on peux se douter !
Mais pourtant elle n'abandonne pas la combat et charge, les crocs droit devant pour les planter dans le magirêve qui, non content de lui aussi ressent de la douleur et semble lâcher un cri lugubre, non pas signe d'une attaque, mais bien de la douleur qu'il.. Ressent ? Est ce qu'un spectre peut ressentir de la douleur ?

A priori oui, car il a l'air de s'énerver pendant quelques secondes... Avant de finalement reprendre son sourire narquois, calmé d'un coup. Et pourtant la chienne n'est pas encore Ko, se pourrait il qu'il la nargue simplement ?
Et bien oui, car quand, ordonnée par sa maîtresse, elle retourne a l'assaut, sa seule réaction et de se dandiner en l'air, esquivant le coup de la limier qui lui passe à côté, rigolant méchamment pour se moquer de cet échec cuisant, tandis que la douleur de la malédiction frappe encore la chienne qui ne peux se plier de douleur face à cette attaque interne.

Le combat semble toucher à sa fin quand Marigold exige un nouvel assaut, mais un des participants semble clairement s'ennuyer de ce combat, et avec un bâillement un peu exagéré, le Magirêve fait luire ses yeux d'une couleur aussi chatoyante qu'effrayante, et un déluge de lumière magique s'abat sur la chienne qui ne peux résister à cette assaut et s'effondre sur le sol après cette attaque meurtrière.

Le rire du magirêve résonne dans l'esprit de Marigold, maintenant que sa plus forte créature est au sol, et comme pour ajouter à l'humiliation de la situation, le pokémon spectre disparaît quelques instants, pour réapparaître juste à coté de la maître chien et littéralement... Lui passer à travers ! Et en plus de lui laisser une sensation de froid glaciale, elle sent sa bourse légèrement plus... Légère ?
Hey mais c'est du vol !

En tout cas, elle n'a pas le temps d'ordonner à ses autres pokémons de se battre que le dresseur mystère disparaît sans un mot dans le buisson duquel il est sortie et que son pokémon lui s'évapore doucement dans l'air, avec un rire toujours plus sadique et moqueur !


Résumé du Combat :
-Magirêve utilise Malédiction, Georgette utilise Morsure
-Georgette utilise Morsure, Magirêve esquive
-Magirêve utilise Éclat Magique, Georgette est Ko !

Vous avez PERDU ! Vous ne gagnez donc rien, et perdez 10 pièces d'or, mais vous avez infligé 83 Pv de dommage !

Tu as utilisé l'objet : Pièce rune



Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Céleste (admin) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 235
Origine : Scémède
Métier : Dresseuse de Pokémon canins
Sexualité : Hétéro
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Déc - 0:22

Une fois la première attaque de Georgette lancée, tout sembla se dérouler à une vitesse folle. Le Magirêve esquivait chaque coup de mâchoire avec une grande agilité, voire de l'élégance; en soit un spectacle désolant pour la maîtresse de la caniche incapable d'attraper son adversaire. Et cette fois-ci, ses encouragements ne serviraient pas à grand chose. Le spectre était largement supérieur au chien, non seulement en vitesse, mais très certainement en puissance. Qui sait combien il avait été entraîné par le mystérieux dresseur ? Plus que Mari n'avait dressé son Pokémon chromatique, en tout cas.
Bien à l'abri des crocs de son ennemie, le fantôme eût tout le loisir de lancer sa première attaque. Criant comme un Banshitrouye, et faisant briller ses yeux d'une lueur inquiétante, il réussit à lancer une Malédiction sur la Couafarel. Comme blessée physiquement, elle gémit et se plaqua au sol de douleur. Comprenant que l'issue du combat ne tournerait sûrement pas à son avantage, la jeune femme grimaça, mais elle ne comptait pas abandonner, pas pour si peu, et jamais quand on a un roi à protéger. Elle se défendrait bec et ongle, quitte à y laisser la peau. Et de toute façon, si Georgette perdait connaissance, il restait Hypérion, pas vrai ?

La malédiction du Pokémon Normal était une vraie plaie pour la demoiselle Whiterun. Voir son animal de compagnie souffrir, sans pouvoir rien y faire -puisque mettre cette créature KO était la seule façon d'en finir- était réellement désagréable. Elle appellerait ça du dépit, mais il y avait bien une once d'empathie quelque part au fond de son cœur de mégère. Aussi, elle redoublait de cris et de gestes désordonnés pour supporte le canidé, qui faisait de son mieux pour ne pas décevoir sa maîtresse.

Seulement, au bout d'un moment, Magirêve en eut assez de jouer avec son adversaire. De toute façon, son attaque allait bientôt le faire s'évanouir, tandis que son énergie se consumait à petit feu. Il était temps de lui infliger le coup de grâce. Il s'entoura d'un manteau de lumière rosée, puis lança cette lueur en direction de la Couafarel, qui tenait à peine sur ses pattes. Sans surprise, elle ne put encaisser cet assaut. Prévisible, certes, mais pas moins frustrant pour Marigold.
Alors qu'elle grinçait des dents après cette défaite, le spectre s'approcha dangereusement d'elle, trop à son goût. Elle sentait son aura froide et sombre, et elle détestait ce sourire pervers, et ces yeux jaunâtres qui fixaient ses orbes gris-bleu. Elle n'avait même pas eu le temps de réagir avant que son ennemi ne lui passe à travers le corps, décuplant le froid, et avec même peut-être un soupçon de nausée. Elle ne réalisa rien sur l'instant, mais sentit une fois la sensation désagréable partie, elle sentit qu'elle avait été délestée de sa bourse.

Tu vas le regretter, mécréant ! Hyp-...

Elle ne finit pas sa phrase, réalisant que son auditeur n'était plus là pour l'entendre. Il avait dû prendre la poudre d'escampette lors des quelques secondes où elle avait le dos tourné, pour s'adresser à son renard de Feu. Elle enrageait. Marigold aurait presque pu grogner comme ses Pokémon préférés, si ses cordes vocales le lui avaient permis.


Retour à l'intérieur du palais. Après que Georgette et Lucifer ont retrouvé leurs esprits, nous avions repris le chemin inverse, pour nous ranger au chaud dans nos quartiers. Bien que le criminel ait disparu sans laisser des traces, et donc sans attaquer le château, je ne pouvais pas me permettre de me détendre. Mes compagnons avaient bien senti ma colère, et aucun ne pipait mot. Surtout pas ma chienne. Elle se sentait grandement coupable de mon énervement, et même si je ne lui en voulais pas, je n'étais pas d'humeur à lui caresser doucement le crâne. Je ne pensais qu'à une chose, à retrouver cet enfant de catin, et à lui faire manger son mouchoir de poche volant la prochaine fois qu'on le rencontrerait.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  • [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  •  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 285
Origine : Hastérion
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Déc - 0:22
Le membre 'Marigold Whiterun' a effectué l'action suivante : Fin RP


'Dé Récompense ' :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
✧ Céleste (admin) ✧ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Scémède :: Palais du Monarque :: Appartements royaux-
Sauter vers: