:: Aros :: Centre de la Cité :: Ruelles Ombrages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans la fraîcheur de la nuit - Solo

avatar
Or : 265
Origine : Hastérion
Métier : Scribe
Equipe : ; ;
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Nov - 0:08
Il avait mal, Arceus qu'il avait mal. Il tentait tant bien que mal de cacher les grimaces qu'il pouvait produire à chaque fois que l'on effleurait son bras mais sans réel succès. La journée qui avait suivit son escapade à la plage – qu'il ne retenterait pas avant un bon moment – s'était passé dans le plus grand des inconforts. Il avait d'abord consulté un médecin pour voir comme gérer la fracture, mais la douleur n'avait pas passé et, pire encore, elle semblait remonter jusqu'à son épaule.
Soucieux de sa santé et conscient que ce n'était pas normal – ou peut être l'était-ce, mais il était trop douillet pour l'accepter – il avait décidé de ressortir pour trouver de quoi s'apaiser. Aros la Blanche avait beau être une petite ville, elle était riche et cultivée, il était certain de trouver un docteur capable d'arranger son bras. Enfin... 'Certain' était un bien grand mot. Les érudits et autres scribes qu'il fréquentait le lui avaient dit : les fractures de ce genre pouvaient tout aussi bien guérir miraculeusement, laisser des séquelles ou entraîner la perte de son bras.
Cette simple idée le fit pâlir quand un passant le cogna un peu trop fort. Il pesta intérieurement du manque de considération de ses concitoyens mais ne s'en surprit pas outre mesure. Ceci dit, il ne put s'empêcher de tâter ses poches après la bousculade. Il n'y avait rien, il n'y transportait plus son or depuis bien longtemps. Les vols étaient fréquents, et il savait qu'il était bien plus difficile de lui dérober ses bottes que de glisser des doigts dans les replis de son manteau.
Ainsi se fraya t-il un chemin parmi les différents arosiens qui vaquaient à leurs occupations. Il ne flânait pas mais n'avait pas accéléré le rythme pour autant. La ville était trop labyrinthique pour qu'il prenne le risque de s'y perdre parce qu'il avait été trop pressé. Alors, suivant les indications qu'on lui avait donné, il bifurqua à l'enseigne d'un apothicaire. Oh, il aurait pu y entrer pour demander un baume ou un onguent, mais Dame Cunégonde avait été catégorique. Elle avait grimacé en voyant la teinte violacée de son bras avant de lui expliquer dans un reniflement dédaigneux qu'il lui fallait trouver un Leveinard.
C'était une créature rare pour ce qu'il en savait, aussi, lorsqu'il atterrit du mauvais côté de la ville, il ne fut pas surpris outre mesure. Là seulement commença t-il à accélérer l'allure. Non pas qu'il voulait paraître paniqué ou apeuré par la situation, mais parce qu'il voulait donner l'air de celui qui était sûr de lui et qui savait où il allait. Il n'était pas perdu. Il n'avait certes pas l'habitude de traîner par là mais Virgile pouvait au moins se gausser d'avoir reçu à sa naissance un bon sens de l'orientation. Ainsi, il ne lui fallut que peu de temps pour atteindre ce qu'il qualifierait 'd'échoppe' bien que l'endroit fait plus coupe gorge qu'autre chose. Quelque part, il se demanda comment Dame Cunégonde avait eu vent de l'existence d'un tel endroit. Peu importait. Avec plus de confiance qu'il n'aurait cru, il pénétra après avoir tapé deux intervalles longs suivi de trois autres plus brefs.
Il fit donc irruption dans une salle certes grande, mais encombrée de beaucoup trop de bric à brac pour laisser la lumière y pénétrer. Les fenêtres avaient d'ailleurs été recouvertes par d'épais rideaux sombres. La poussière qui flottait dans la salle lui arracha alors une toux qui fit émerger du sac qu'il gardait sous son vêtement la tête d'un Gargantua qui ne manqua pas d'éternuer à son tour.

-Sieur Archibald ? Êtes-vous là ?

Qu'il appela après s'être raclé la gorge. Archibald est le nom que Dame Cunégonde lui avait donné à appeler une fois arrivé à destination. Après un bref remue-ménage, une tête chauve et allongée émergea d'une arrière salle qu'il n'avait pas remarqué.

-Quel dommage, j'attendais ma dulcinée, elle m'envoie un blanc-bec.

Il frémit. Il commençait à comprendre pourquoi l'érudite connaissait l'endroit mais n'osa formuler sa pensée. Ainsi, après un très court échange de regard, il se racla à nouveau la gorge et expliqua la raison de sa venue. Le bras, le combat, Dame Cunégonde... A la mention de son aînée, Archibald étira un sourire édenté. Ainsi attira t-il Virgile dans l'arrière salle et l'invita à retirer son épais manteau.
Le scribe s’exécuta et posa Gargantua sur la table avec lui. Il l'avait pris avec lui car il ne comptait pas se rendre dans cette partie là de la ville seul et que Sire-Lumière avait catégoriquement refusé de quitter la chaleur du phare. Evidemment... Archibald examina alors son bras sans grande tendresse et soupira avant de disparaître dans une nouvelle pièce.
Un mouvement sur le côté finit par le surprendre et une silhouette ovale s'avança vers lui. Il lui fallut un bon moment pour se rendre compte qu'il s'agissait d'un Leveinard. Archibald s'approcha également de lui avec un petit carnet de cuir dans une main, et des bandages dans l'autre.

-Garçon, tu ne vas pas apprécier mais il faut le faire. Mord ça, on s'occupe du reste.

Ainsi s'exécuta t-il avec une grosse appréhension en plantant ses dents dans le carnet de cuire. Lorsque le Leveinard s'approcha de lui pour tâter son bras, il grimaça, et lorsqu'il entendit un craquement venant de lui même, il s'évanouit.
Il se réveilla, lui sembla t-il, quelques heures plus tard, le bras bandé et solidement attaché en écharpe. Il fut surpris de constater qu'il ne ressentait aucune douleur alors que celle-ci ne l'avait pas quitté depuis son escapade sur la plage. Il prit le temps de se redresser et d'examiner son bras avant qu'une voix de le reprenne.

-Garçon ! Ne touche pas à ça ! Tu vas devoir le garder comme ça un bon moment avant que tout ne se remette comme il faut.

Le vieil homme lui glissa un panier d'oeufs dans les pattes et renifla.

-Des E-Coque, tu manges ça quand tu as mal. Tu en auras sûrement besoin de plus, mais c'est tout ce que tu auras de ma part.

Il put compter cinq gros œufs et se demanda s'il devait les manger tel quel ou les cuisiner. Il n'osa pas poser la question et estima qu'il pourrait toujours demander à Dame Cunégonde de retour au phare. Ainsi, il tendit une petite bourse cachée dans sa botte au vieil homme qui l'attrapa avec vigueur en recomptant les pièces avec avidité.

-Garçon, si tu veux mon avis, il te faudra tout de même te procurer du lait Meuhmeuh, à Scémède, c'est le meilleur.

Puis après avoir insisté sur où se procurer le meilleur lait pour ses os, il le mit à la porte sans plus de ménagement. Gargantua sur l'épaule, Virgile resta un instant bête avant d'échanger un regard avec le monstre aquatique qui, s'il avait pu, aurait sûrement haussé les épaules.
Ceci dit, il n'y avait pas à traîner plus longtemps dans les ruelles sombres et il reprit sa marche. Pourtant, et même s'il connaissait son chemin. Il s'arrêta lorsqu'il entendit un bruit dans son dos, un bruit qui ne lui disait rien... Un rire ? Vraiment ? Un rire d'enfant ?
Mince... Peut être se faisait-il du mouron pour rien, mais il décida tout de même d'accélérer le pas avant de faire une mauvaise rencontre... Ou peut être était-ce déjà trop tard ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Nov - 11:07

  

Attention !


Un Pokémon sauvage apparaît...


Un rire d'enfant ? Pas du tout, Virgile doit perdre la tête à cause de la douleur... Après tout, il est seul dans cette rue, n'est ce pas ? Il n'y a que l'ombre et le froid qui l'accompagne ? Et pourtant... Il entends à nouveau un bruit, pas un rire cette fois, mais un crissement, comme si quelque chose de solide raclait contre les murs. Ce n'est guère rassurant, mais il y a ce genre de bruit en ville, non ?

Mais finalement, Virgile peut se rassurer, il à toute sa tête ! Enfin, ce n'est peut être pas si rassurant que ça d'ailleurs, car d'un coup, une ombre file au dessus de lui et tombe pile sur son chemin, dévoilant une personne... Non, un pokémon ! Oui, c'est bien ça !




Un Farfuret mâle !

Le Farfuret rigole exactement de la même manière que le rire de tout à l'heure, et fait un signe de la main vers le pauvre érudit blessé... Ce n'est pas difficile à comprendre, même si Virgile ne parle pas le pokémon : le regard méchant et insistant de la boule de poils et de griffe devant lui n'indique qu'une chose... Les œufs, ou la vie ?



Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 265
Origine : Hastérion
Métier : Scribe
Equipe : ; ;
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Nov - 5:38
Et il était déjà trop tard. En un instant, un clin d'oeil, un Farfuret était apparu devant lui, l'air inquisiteur. Son regard mauvais et brillant s'était posé sur un Virgile circonspect et craignant clairement que sa vie n'ait pris un mauvais tournant. Entre l'attaque du Kraboss – il n'était toujours pas certain qu'il ne s'agisse réellement d'un Kraboss – son bras cassé et ça maintenant... Pour un peu, s'il ne se sentait pas menacé, il aurait soupiré d'ennui. Un autre aurait pu soupirer et ne pas prendre la situation au sérieux. Le Farfuret n'était pas grand, pas bien menaçant si ce n'était pour l'éclat aiguisé de ses griffes. Et ce rire... Ce rire malsain qui arracha une grimace à Virgile.
Le monstre désigna son panier d'E-coques et il ne fallut pas longtemps au scribe pour comprendre ce qu'il voulait. Ah ! Virgile hésita, et sûrement n'aurait-il pas mis longtemps à laisser son paquet au sol s'il n'y avait pas eu Gargantua sur son épaule qui tentait de grogner. Ce n'était ni probant ni menaçant mais au moins, ça avait le mérite d'essayer. En fait, si ça n'avait tenu qu'à lui, le scribe aurait évité plus d'ennui. Un bras fracturé lui était largement suffisant et il n'avait aucunement l'envie de finir éborgné ou éviscéré. Les E-coques étaient réputés pour soigner et calmer la douleur, mais s'il mourrait éventré dans une ruelle sombre, il n'en aurait, dans tous les cas, aucune utilité. Alors, il aurait pu se résigner, effectivement, pensant qu'il trouverait bien son bonheur autre part, mais, alors qu'il se baissait pour poser son fardeau, Gargantua s'élança.
Il n'aurait jamais cru cela possible. Sans qu'il n'y ait de conflit ouvert entre le Nénupiot et lui, il était convaincu que la créature ne l'appréciait pas plus que cela. Pourtant, elle était là, prête à prendre sa défense. Peut être se sentait-il coupable pour ce qui était arrivé sur la plage, ou reconnaissant que Virgile se soit finalement interposé pour l'empêcher de finir en bouillie pour crabe ? Peut être était-ce seulement de la noblesse d'esprit qu'il n'avait jamais remarqué venant du pokemon, la même qu'il n'imaginait pas présente chez Sire-Lumière qui s'était pourtant jeté à l'assaut pour le protéger dudit Nénupiot.
Ainsi, le petit monstre aquatique sembla sur le point de Rugir mais il fut bien trop vite devancé par le félin en face qui le moqua et lui fit un signe. Une Provocation qui le coupa dans tout son élan. Ouhlah, Virgile n'aurait pas aimé si on lui avait fait ça et apparemment, Gargantua n'apprécia pas non plus car le voilà, grognant et tremblant de rage. Alors, à la place, il cracha son habituelle Ecume vers le Farfuret qui n'eut pas énormément de mal à esquiver l'attaque dans un rire chafouin. Ceci dit, lorsqu'il se réceptionna au sol, une grimace lui échappa, une grimace qui n'échappa en revanche pas à un Virgile qui arqua un sourcil sans pour autant être certain de ce qu'il venait de voir. Il n'eut cependant pas le loisir de vérifier que déjà le petit voleur s'élança à la charge à son tour.
Toute griffes dehors, il déchaîna trois bon coups de Combo-griffes sur un Gargantua qui baissa la tête et laissa son nénuphar à la merci de l'ennemi. Il se protégea ainsi tant bien que mal en couinant avant de répondre par un Etonnement à bout portant, profitant que le monstre de la nuit reprenne son temps pour souffler. Etait-ce une illusion ou était-il vraiment en train de peiner à se mouvoir ? Sûrement était-ce une illusion. Juste après le coup, il fit un bon en arrière, soudainement apeuré par le cri poussé du Nénupiot et le coup de boule dans l'estomac. Il mit un genoux à terre alors que Gargantua profita de l'ouverture pour tenter de récupérer de l'énergie et refermer ses blessures d'un habile Vol-vie. Virgile ne sut dire si l'attaque toucha ou non leur opposant. Il était difficile d'établir et de voir les effets directs de cette attaque et le scribe n'était même pas certain qu'il s'agisse bien de celle-ci.. Enfin, c'était le seul moment où Gargantua se concentrait et ne semblait ne rien faire... Qu'essaierait-il d'autre que d'aspirer a vie de son adversaire ? Le fait fut que... Touché ou pas, la créature bondit pour s'éloigner un peu plus du duo formé par l'humain et le monstre aquatique. Pourtant, il n'y eut cette fois-ci rien de gracieux dans le mouvement de la bête et lorsqu'il se réceptionna au sol, il tituba, pataud, dans une grimace de douleur. Sûrement grogna t-il également, le silence la ruelle permit d'entendre sa plainte rouler dans sa gorge et ce, même s'il se montra discret.
Pourtant, et malgré ses difficultés visibles à se mouvoir, il ne tarda pas à se remettre de ses émotions, et dans un feulement menaçant, le Farfuret riposta. Il ouvrit la bouche, inspira et... Il souffla.
Il souffla fort, bien trop fort pour une bête de cette taille. Le scribe glapit alors que Gargantua sembla se faire emporter par une bourrasque. LeVent Glace soudain obligea l'humain à s'accroupir et à se replier sur lui même, lui arrachant par la même une grimace lorsque son genoux vint se replier contre son bras fermement attaché à son torse. Il pesta, il pesta même très fort, rien de tout cela n'aurait dont aucune fin ? Ceci dit, dans un élan d'illumination, et parce que finalement, le Vent glace n'atteignait pas la puissance d'un blizzard, il put tout de même attraper le Nénupiot qui tentait vainement de résister.
Mince... Il était gelé. Peut être pas littéralement, mais il grelottait et tremblait contre la poitrine du scribe qui serra les dents. Il n'aimait pas le froid, encore moins lorsque celui-ci venait d'une petite créature impétueuse venue voler ses œufs. Pourtant, le félin sauvage avait grandement l'avantage et ce, même s'il sembla à Virgile le voir tituber en se relevant.
Il avait lancé son attaque accroupi et il tangua quelque peu en se redressant. Le scribe n'eut plus vraiment de doute lorsqu'il le vit boîter. Pour son époque, le bougre n'avait pas vraiment de connaissance sur les types et les efficacités. Tout ce qu'il pouvait constater, c'est que le froid ne faisait du bien ni à lui, ni à Gargantua qui pailla contre lui. Pourtant, la petite bête, bien qu'amochée, se dégagea de la prise de son humain pour retourner en découdre. Pour quelle raison ? Protéger les œufs ? Protéger un Virgile prêt à abandonner ses biens ? Sa fierté et son honneur ? Prouver que lui aussi savait se battre malgré le combat désastreux sur la plage ? Pas moyen de le savoir pour Virgile qui fronça les sourcils alors qu'il voyait le félin hérisser les poils, visiblement agacé.
Alors, son cerveau se mit en branle à toute allure. Pas trop tôt, assurément, mais il ne pouvait laisser Gargantua continuer ainsi. Un coin de son esprit lui souffla que Sire-Lumière aurait été parfait pour aveugler leur agresseur, mais il balaya bien vite la pensée car elle ne les mènerait nulle part.
Il sursauta alors en entendit un nouveau cri, un rugissement qui n'avait rien à voir avec celui d'un Etonement ou celui qui avait surprit le Kraboss sur la plage. C'était un cri de colère, de rage et de frustration émanant de son compagnon, auquel un sifflement rauque répondit bien vite. Il devait agir et sans tarder ! Alors il se releva.

-Ca suffit !

Qu'il lâcha d'une voix qui se voulait ferme. Etendant son bras devant lui pour intimer l'ordre au Farfuret de ne pas bouger, sûrement eut-il au moins le mérite de le surprendre pour que celui-ci n'esquisse pas le moindre mouvement. Ceci dit, ses yeux carmins émirent une étrange lueur alors que Virgile attrapa l'un des œufs pour le poser devant son Nénupiot. Il ne lui donna cependant aucun ordre, soucieux de ne pas perdre trop de temps. De la même main, il attrapa un œuf et s'avança vers le pokemon sauvage. De quelques pas seulement. Il se sentait déjà trop proche de la créature lorsqu'il s'abaissa pour tendre la main contenant le précieux met.

-Tu as faim, c'est ça ? Tu es blessé aussi...

La déclaration sembla arracher une grimace offusquée de la bête qui ne put pourtant pas s'empêcher de lorgner avec envie l'E-coque dans la main de l'humain. Virgile le lui tendait sans oser s'approcher plus. Il avait déjà cette impression d'être trop prêt, tout du moins, suffisamment pour se prendre une coup de griffes bien senti. Pourtant, le bougre tentait de négocier : un œuf, et ils repartaient chacun de leur côté bien tranquillement. C'était risqué... D'autant que si le Farfuret récupérait ses forces, rien ne l'empêcherait de repartir à l'assaut... Enfin, si c'était le cas, le scribe savait déjà ce qu'il ferait : laisser son panier et point. Il trouverait des anti-douleurs ailleurs, tant pis...
Alors, pendant que Gargantua avalait son E-coque – en voilà un qui ne serait pas perdu – Virgile se fit déposséder de celui qu'il tendait généreusement. D'un bon maladroit, le félin attrapa la nourriture et recula tout aussi rapidement pour dévorer son butin alors que son regard rouge ne quittait pas l'humain. Ce dernier, sans demander son reste, avait reculé à son tour, prêt à prendre la poudre d'escampette. Il avait déjà attrapé un Gargantua outré que l'on ait partagé leurs affaires à un voleur et s'apprêter à récupérer sereinement son panier avant que... Ah !
Ce fut un éclair noir qui le devança et qui s'empara du précieux paquet. C'était déjà la deuxième fois qu'on lui faisait le coup... Ingrat !
Ainsi, si le Farfuret sembla hésiter devant la mine déconfite de l'humain qui le regardait comme si on venait de lui infliger la plus grande des trahisons, il ne perdit néanmoins pas plus de temps avant de filer entre les ruelles sombres de la ville.
Alors, Virgile fit quelque chose qu'il n'aurait jamais pensé faire. Il avait prévu de donner le panier s'il se sentait menacé. Il avait prévu de ne pas se battre ni de résister à une agression de ce genre... Pourtant, ce fut dans un grognement frustré qu'il s'élança après le félin. Encombré, il ne pourrait sûrement pas grimper les murs des maisons... Peut être y avait-il encore une chance de le rattraper ?

Ah... Mais ne nous voilons pas la face, c'était sans aucun doute une cause perdue.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Nov - 0:49

 

Bravo !


Fin du combat
Ce n'était pas un combat facile pour Gargantua, peu avantagé par son type plante, mais il semble avoir bien tenu tête au Farfuret ! Pas de chance cependant: ce dernier repart avec le panier. Néanmoins, il y a peut être moyen que Virgile le rattrape, en courant assez vite: le monstre n'est pas encore trop loin.

Tu as utilisé l'objet : Aucun

Ton post combat fait 5851 lettres et le Pokémon adverse s'est enfui. Ainsi Gargantua gagne 6 niveaux sans bonus.

Tu peux aller Ici pour signaler le gain de niveau. N'oublie pas de mettre à jour ton Répertoire !


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 265
Origine : Hastérion
Métier : Scribe
Equipe : ; ;
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Nov - 19:19
Cause perdue ou pas, le scribe s'était élancé dans une grimace douloureuse à la poursuite du voleur. Comme prévu, le Farfuret était incapable de grimper aux toits et murs de la cité et s'il était plus rapide, Virgile était plus endurant. En réalité, sûrement aurait-il du prendre le temps de considérer la chose, de se rendre compte qu'il risquait de se perdre... Peut être, mais il était trop tard.
Gargantua, accroché désespérément à son manteau, laissait échapper quelques gargouillis de surprise à chaque rebond. Son humain était fou, assurément, pour se perdre un peu plus dans les ruelles sombres de la ville. La vérité c'était que le bougre, malgré ce qu'il laissait deviner, avait un excellent sens de l'orientation et n'avait plus peur depuis longtemps de se perdre dans les rues d'Aros la Blanche. Peut être aurait-il du s'inquiéter de s'enfoncer dans les quartiers peu recommandables de la ville, mais pourtant, la seule pensée qui lui traversa l'esprit alors qu'il dérapait sur les pavés humides fut Si j'arrive à l'acculer, je pourrais récupérer les oeufs. C'était idiot. Il aurait du s'en rendre compte, même s'il rattrapait le Farfuret, il lui faudrait encore lui arracher son butin, ce qui voulait dire, se battre contre lui. L'adrénaline de la course le lui avait fait oublié.
Ainsi tourna t'il dans différentes ruelles, bifurquant à chaque fois qu'il apercevait les plumes rouges qui ornaient la croupe du monstre voleur, gagnant peu à peu du terrain. Il remercia intérieurement les interminables escaliers du phare qui lui avait forgé des mollets et des jambes solides. Ainsi, s'il s'essouffla, ce n'était rien d'alarmant et il rattrapa peu à peu le félin.
L'espace de quelques minutes de course, il entendit plus proche le bruit des griffes martelant le sol et d'une respiration affolée, et en quelques foulées, il pouvait déjà influencer les directions prises par un Farfuret clairement surpris de s'être fait rattraper par un humain. Paniqué, il commençait à réfléchir moins clairement, tentant de distancer le grand dadais derrière lui qui n'en démordait pas. Ah ça, il ne s'y attendait certainement pas..
Il ne s'y attendait tellement pas qu'il finit par faire une erreur fatale. Dérapant sur le sol, manquant d'échapper son précieux panier d'oeufs, le Farfuret glissa et se rétablit de justesse en griffant les pavés. Bifurquant une ultime fois, il courut en ligne droite avant d'adresser un regard vers l'arrière. Il ne faut que quelques secondes à l'humain pour apparaître à ses trousse. Rouge du froid et de l'effort, Virgile n'en démordait pas, et ce fut un sourire victorieux qui vint fleurir sur ses lèvres lorsqu'il releva les yeux. Un mur, pas d'issus, le Farfuret était pris au piège. Alors seulement lorsque que ce dernier s'arrêta et se retourna pour faire face à ses poursuivants, Virgile eut une illumination : Et maintenant ?
Gargantua lâcha finalement la veste de son humain pour retomber lourdement au sol, les pattes toutes endolories de les avoir crispé aussi fort sur le tissus. Allait-il devoir combattre une nouvelle fois pour récupérer les œufs ? Il était prêt, prêt à en découdre à nouveau ! Pourtant Virgile savait que l'affaire ne serait pas mince, il doutait même clairement des chances de victoire du Nénupiot. A la place, il bomba le torse comme il le pouvait, tentant de paraître intimidant alors qu'il s'approchait pour récupérer le paquet.

-Un œuf est suffisant pour toi !

Qu'il souffla d'une voix qui se voulait ferme mais qui tremblait doucement. Il n'était pas rassuré, ça se voyait, mais il tentait tout de même de faire illusion. Dommage que le danger ne venait pas uniquement du félin sauvage.
Un bruit sourd attira soudainement l'attention des trois bougres coincés dans l'allée. Ils ne savaient pas d'où ça venait, mais ça ne leur disait rien qui vaille. Mince... Ils s'étaient bien trop enfoncés dans les ruelles sombres... Il espérait qu'il ne s'agissait pas là de voyous, auquel cas, ils étaient dans de beaux draps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Nov - 14:48

  

Attention !


Un Pokémon sauvage apparaît...



Dans la nuit sombre, c'est la lumière qui intrigue plus que le bruit les trois personnages, dans le fond de leur ruelle... Un humain avec un pokémon feu ? Voir un pokémon feu tout court ? Ils sont rares ici, ça étonnerai Virgile, d'autant plus qu'on ne les laisse pas se balader comme ça au vue de leur prix !

Non, ce n'est pas un pokémon feu qui se dévoile, mais bien une autre créature, légèrement plus petite que le farfuret voleur, mais qui semble du même calibre !
Le monstre, tenant une torche à la main pour ne pas être aveuglé par la nuit, semble un peu tomber au hasard sur les trois compères, mais après quelques secondes de surprise, un sourire s'étire sur son viage et il pose sa torche sur un reposoir de la rue, et se craque les doigts, près à se battre même contre les trois personnes à priori ! Et vu sa musculature pour sa petite taille, il semble être tout à fait capable de cet exploit !




Un Machoc mâle !




Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 265
Origine : Hastérion
Métier : Scribe
Equipe : ; ;
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Nov - 4:08
A l'approche de Virgile, le Farfuret avait esquissé un feulement menaçant, mais il ne fallut pas longtemps au trio pour détourner leur attention des yeux sur une lueur qui s'approchait doucement de leur position. De la lumière ? Le scribe pâlit. Ils avaient attiré trop l'attention sur eux, il le savait !
Pourtant, s'il s'attendait à voir débouler une bande de voyous prêts à le détrousser, ce fut un simple Machoc qui apparut, leur barrant le passage. Simple ? Le bougre, bien que petit, laissa un sourire déformer son visage gris alors qu'il déposait sa torche sur l'un des reposoirs plantés dans le mur. Aïe, venait-il de faire craquer ses jointures ? Absolument. Et était-il en train de s'étirer et de sautiller sur ses petites pattes pour se dégourdir les membres en vue d'un combat qu'il semblait attendre depuis longtemps ? Aussi. Virgile déglutit et paniqua. Malgré l'E-coque avalé un peu plus tôt, Gargantua sortait d'un combat difficile avec le Farfuret... Farfuret qui, d'ailleurs, semblait ne pas en mener plus large derrière eux. Le voleur n'hésita cependant pas à feuler en direction du nouveau venu. Il voulait ces œufs, et il ne les céderait pas. Dommage, il aurait pu les abandonner et s'enfuir...

Ainsi, il n'y eut pas énormément de battements entre l'arrivée du petit Machoc et le combat qu'il prévoyait. Ces monstres étaient connus pour leur envie de se perfectionner dans l'art du combat. C'était des créatures que Virgile aurait cru originaires de Kii, autant dire qu'il n'était pas ravi d'en voir un d'aussi près. Encore moins lorsqu'il s'élança dans un cri ravi de pouvoir enfin utiliser ses muscles.
Dans un reflexe désespéré, le scribe se jeta sur sa droite afin de pouvoir se réceptionner de son bras valide. Petit, Gargantua parvint à se coller contre le sol pour éviter l'attaque, et finalement, l'attaque du cogneur n'atterrit que devant le Farfuret, fissurant le sol d'un habile Poing Karaté. D'abord paralysé par la peur, le voleur se remit bien vite de ses émotions et répliqua d'un Vent Glace visant à faire reculer l'agression. Pas de chance pourtant, ce dernier, sûrement habitué au climat froid d'Aros, ne glissa qu'à peine suite à la bourrasque gelée. En revanche, derrière, Gargantua grelotta du contre coup. Il n'avait sûrement pas été la cible de l'attaque, mais, incapable d'éviter l'attaque, il se l'était également pris de plein fouet sans pouvoir compter sur la protection de l'épais manteau de Virgile. Ce dernier grimaça en se redressant, autant parce que son jeté au sol n'était pas recommandé pour son bras en écharpe, mais parce qu'il pu apercevoir le Nénupiot éternuer en face de lui.
Pour le reste, il put apercevoir les deux créatures sauvages se faire face. Enfin... Il ne fallut qu'une seconde pour que le Machoc lève une nouvelle fois son bras pour lancer sa prochaine attaque dévastatrice. Un coup pouvait se révéler fatal, Virgile le savait et il hésita à récupérer Gargantua pour simplement s'échapper du combat entre les deux voyous. Pourtant, en un éclair, un cri lui glaça l'échine.
En l'espace d'un instant, le Farfuret avait lancé une attaque Feinte qui, si elle avait fait joliment mouche, avait vu la riposte d'autant plus sévère. Une Vendetta avait été lancée pour rendre les coups portés. Le voleur avait été attrapé par les épaules et sanctionné par un violent coup de genoux dans l'abdomen qui lui coupa le souffle. Quelques secondes plus tard, il avait été envoyé valser dans les airs et retomba lourdement sur le panier des œufs. Etait-ce les E-coques, le panier ou les os du Farfuret qui avaient craqué ? Le scribe n'était pas certain de vouloir le savoir.

Il aurait pu fuir, se relever, rattraper le Nénupiot et partir en courant, mais il était resté paralysé devant le spectacle, morbidement fasciné. Ainsi, un frisson lui remonta le long de l'échine quand il vit le Machoc se retourner lentement vers eux en faisant quelques moulinets du bras. Il s'était échauffé, un simple échauffement. Fier, sûrement un peu déçu d'une victoire aussi rapide, il attendait certainement plus de résistance de la part des deux autres.
Ah ça... De la résistance ? Virgile manquait déjà d'air en imaginant le reste de son corps broyé par les mains de cette petite teigne qui le toisait d'un air affreusement suffisant. Oooh, il n'était pas prêt pour mourir si jeune. Il regretta bien vite de s'être engouffré à la poursuite du Farfuret. Il le savait pourtant, il ne pouvait pas se permettre de prendre des risques aussi stupides.
Pourtant, si l'humain était en train de se maudire intérieurement de ses pauvres décisions de vie, Gargantua décida de prendre les choses en main. Il se sentait bien ! Il se sentait capable d'affronter le monstre qui les menaçait malgré son précédent combat. L'E-coque l'avait requinqué et il était hors de question de faire le dos rond en face d'un petit caïd. Cet instinct belliqueux qui reprenait le dessus le poussa à initier l'attaque. Ainsi, il inspira et se prépara à relâcher son habituelle Ecume. Seulement, peut être était-ce parce qu'il était furieux ou bien désireux de prouver qu'il était capable de se défendre, qu'il n'avait pas peur, mais l'attaque qu'il relâcha sembla plus rapide, les bulles semblèrent plus grosses, plus puissantes. Ce fut Bulles d'O qui atteignit un Machoc grognant sous l'impact. Bien évidemment, le scribe ne remarqua pas la différence et se contenta d'observer, impuissant le cogneur en train d'inspirer profondément et de se gonfler. Avait-il grandit ? Il avait grandit, non ? C'était ridicule, on ne pouvait pas grandir comme ça, à la commande ? Pourtant, aux yeux d'un Virgile figé par l'angoisse, la taille du Machoc et de ses muscles avait doublé. Enfin, doublé était peut être un bien grand mot mais... Non, il avait assurément grandit. Sa Puissance avait doublé.
Virgile ne pouvait évidemment pas comprendre le subtil changement, mais il savait assurément que le combat était loin d'être gagné, et qu'il venait d'entrer dans une phase plus critique. Gargantua l'avait également compris et se tenait sur ses gardes. A quoi bon ? Le Nénupiot était loin d'égaler la vitesse des autres monstres malgré ses 6 pattes. Ce ne fut pourtant pas à cet instant que Virgile parvint enfin à bouger. S'il s'ébranla un instant, la douleur dans son bras s'était réveillée et recommençait à vriller son épaule.
Ainsi, la créature aquatique profita de la préparation de son adversaire pour tenter de l'affaiblir tout en se renforçant. Ainsi, à l'image de sa précédente attaque, il se concentra pour voler la vie du voyou. Cependant, ce ne fut pas la petite attaque dont il avait l'habitude qui le regonfla. Sûrement avait-il gagné en puissance, ou peut être était-ce l'adrénaline, mais il eut le plaisir de constater que non seulement, il se sentait plus en forme, mais que le Machoc en face menaçait de poser genoux à terre. Grognant, frustré par la Méga-sangsue, les yeux de la petite bête grise s'illuminèrent d'un éclat mauvais. Furie ? Colère ? Rage ? Oh, sûrement tout ça en même temps. De ses jambes musclées, il se propulsa à une vitesse phénoménale. Impossible de l'éviter. Propulsé par un violent impact, le Poing Karaté avait cette fois-ci atteint sa cible.
Le piaillement de douleur de Gargantua arracha alors un soudain haut le cœur à un Virgile absolument affolé de voir que son compagnon se faisait balayer d'un telle facilité. Oh, en réalité, le Nénupiot en avait encore dans l'estomac, même s'il roula et dérapa sur les pavés. Pourtant, et même si le coup n'était pas destiné au scribe, ce dernier put enfin se libérer de sa paralysie. Il se devait de réagir ! Alors à nouveau, son esprit entra en ébullition. Il devait trouver un plan, il devait trouver un moyen de les sortir de là.
Alors son regard balaya la ruelle en cul de sac. Il le posa un bref instant sur le Farfuret qui reprenait à peine ses esprits mais qui avait clairement du mal à remuer dans le panier. Virgile ne s'y attarda pas plus longtemps et il observa à nouveau le Machoc qui semblait jubiler de sa future victoire. Rien d'intéressant non plus. Son regard effleura un Gargantua titubant mais toujours fier puis, sur la sortie de la ruelle. Alors, il vit la torche, toujours accrochée au mur, leur source de lumière. Il y avait quelque chose à faire, il le savait, il devait juste trouver quelque chose mais impossible de se concentrer lorsqu'un grognement frustré détourna son attention une nouvelle fois.
A nouveau, la créature aquatique venait de voler son énergie au monstre de muscles d'une habile Méga-sangsue. Ah ça, il n'avait pas la force brute du Machoc, mais sa puissance spéciale était à la hauteur du combat !
Alors Virgile en profita et s'élança. Manquant de glisser à plusieurs reprises, il ne lui fallut pas longtemps pour atteindre la torche et ce, même si le Machoc l'avait repéré. Sans forcément comprendre où il voulait en venir, il ne chercha plus à atteindre le Nénupiot et le délaissa un instant pour foncer sur l'humain qui s'emparait de la source de lumière. Triste erreur. Si Virgile ne pouvait se targuer d'être doté d'une grande précision, la proximité avec le Machoc qui se rapprochait de lui, et le désir bourré d'adrénaline de ne pas se faire briser un autre membre, lui permit de jeter la torche d'une main de maître.
Ah ça, la bête grise ne devait sûrement pas s'y attendre car elle freina dans un glapissement surpris et dériva de justesse la torche d'un coup de main. Si la lumière ne tarda pas à s'éteindre à nouveau, aveuglant pour un court instant les pokemons et l'humain, ce dernier eut tout de même le loisir de constater que la flamme avait au moins partiellement éborgné son agresseur. Au moins l'avait-il arrêté dans sa course et il put se reculer pour espérer éviter un potentiel contre-coup. Il la craignait, la riposte, et l'attendait les dents serrées. Pourtant, elle ne vint jamais, et le temps que ses yeux ne se ré-habituent à la luminosité nocturne, le Machoc était déjà tombé. En un éclair, la Feinte d'un Farfuret remis miraculeusement sur pieds avait eut raison de la bête de muscles.

Ainsi, après avoir cligné quelques fois des yeux, Virgile put constater un spectacle qui, bien que désolant, n'augurait pourtant rien de plus mauvais que ce qui ne leur était déjà arrivé. Le Machoc était au sol, sonné sûrement pour quelques temps. Gargantua se dirigeait vers lui d'un pas titubant mais toujours fier et le Farfuret... Le Farfuret était au sol à nouveau. Le poil tâché et collant d'oeuf, en atterrissant sur les œufs, il avait sûrement brisé les rescapés... Sûrement son regain d'énergie était dû au reste d'un E-coque qu'il avait avalé.
Dans le doute, le scribe se redressa et se dirigea vers le panier pour constater qu'effectivement, rien n'avait survécu... Même pas le panier. Dans un soupir désolé, il se retourna vers le Nénupiot en grimaçant. Son bras le lançait terriblement mais il tint bon et s'apprêta à récupérer son compagnon qui, à sa grande surprise, reniflait doucement le Farfuret qui s'était étendu au sol, haletant.
Il aurait pu s'enfuir, avec l'énergie rendue par l'E-coque, il aurait pu les laisser là, pour qu'ils se débrouillent seuls, mais il était intervenu. Alors, si le scribe aurait pu laisser ses deux agresseurs au sol et simplement récupérer Gargantua, il hésita. Ah ça... Tout ceci ne serait pas arrivé sans l'intervention du chapardeur, d'un autre côté... Le scribe était convaincu qu'il avait tenté de les voler en premier lieu, c'était parce que lui même souffrait d'une blessure handicapante. La maladresse de leur premier combat en témoignait.
Alors peut être Virgile était un simple benêt, un peu trop gentil et au remord un peu trop facile, mais il finit par se baisser auprès du félin méfiant.

-Shh, tout va bien... On va te soigner...

Qu'il lui souffla en tendant sa main valide. Une seule griffure et il le laisserait là, c'était ce qu'il se disait en tentant de l'attraper pour ne pas lui faire de mal. Pourtant, si la créature velue se montrait réticente et dévoilait ses crocs, aucun coup ne lui échappa et elle se retrouva rapidement contre un Virgile perplexe.
Pour être sincère, il hésita un instant à tenter de ramener également avec lui le Machoc. Avait-il quelques remords à le laisser là ? Assurément... D'un autre côté, le bougre n'avait pas hésité à vouloir les acculer et leur en faire voire de toutes les couleurs. Egalement, il était à noter qu'il était impossible au scribe de le porter en plus du Farfuret. Ainsi, il fit taire sa conscience, se persuada qu'il faisait le bon choix et sortit du cul de sac, Gargantua sur ses talons.

De manière tout à fait surprenante, il ne mit pas si longtemps que ça à retrouver son chemin. Son sens de l'orientation, certainement hérité de la culture arosienne, lui permit de se frayer un chemin dans le dédale des ruelles ombragées sans rencontrer plus d'ennuis. Il remercia le ciel lorsqu'à chaque bifurcation, aucun danger ne pointa le bout de son nez et une fois à nouveau sur la rue principale, il put emprunter le chemin vers le phare. Il fit bien attention à ne pas perdre le Nénupiot dans la foule qui finit par s'accrocher une nouvelle fois à la base de son manteau.
Ainsi, une fois au Phare, il put finalement souffler son soulagement et présenter le Farfuret aux érudits capables d'octroyer les soins de base. Il fut moqué de ramener ce genre monstres à la bibliothèque, mais son expression épuisée dissuada ses pairs d'en rajouter. Il plaça donc un félin endormi sur la couche qu'il occupait parfois quand il restait tard à la bibliothèque, aux côtés d'un Sire-Lumière passablement agacé de remarquer que son espace vital diminuait à chaque fois un peu plus, et d'un Gargantua lui même sur le point de s'endormir.
Ainsi, s'il aurait voulu rejoindre les monstres sous sa garde dans les appartements des scribes pour se reposer à son tour, Dame Cunégonde l'attrapa pourtant par l'épaule pour lui poser des questions sur son très cher Archibald. S'il allait bien, s'il avait parlé d'elle. Pour lui répondre, il lui répondit. Peut être même un peu trop. Le bougre avait la langue bien pendue et malgré la fatigue et l'agacement, il se prêta bien vite au jeu des histoires d'amour cachées. D'un naturel curieux, il ne put s'empêcher de finir par poser des questions à son tour et d'en apprendre un peu plus sur la folle jeunesse de son aînée. Il apprit certaines choses, des choses qu'il n'avait d'ailleurs pas besoin de connaître... Mais peu importait, il était friand de ce genre d'anecdotes. Puis, Dame Cunégonde l'informa qu'elle devait partir, le laissant seul à ses courbatures et sa fatigue. Alors seulement se rappela t-il sa propre mésaventure et souffla t-il son envie de dormir.
D'un pas traînant, il se dirigea vers les appartements des scribes et érudits où il aurait le loisir de constater si la boule de poils fraîchement rapportée avait profité de son absence pour s'enfuir, ou s'il héritait d'une nouvelle bouche à nourrir.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Nov - 20:15

  

Double Bravo !


Fin du combat
Virgile est vraiment un bon samaritain ! Sauver un Farfuret qui l'avait pourtant volé avant ? Peu de gens feraient ça, pour sûr ! Bon, s'il était vraiment gentil, il aurait peut être au moins mis le machoc à l'abri, mais bon, il faut croire que certaines vies sont moins importantes que d'autres hein ?
Enfin, le blague, je suis sur que ce machoc ira bien, n'est ce pas ? En tout cas, Virgile à gagné un nouvel ami, et même si la fraternité ne se fera certainement pas en quelques jours voir semaines, après tout, la confiance ça se gagne, peut être que c'est le début d'une belle aventure avec ce farfuret ? En tout cas, j'en connais un qui aime pas trop ça, hein petit boudeur de Sire Lumière ? Mais non ils vont pas de manger toute ta nourriture, chacun sa part !

Tu as utilisé l'objet : Aucun

Ton post combat fait 8423 lettres et le Machoc adverse est K.O.. Ainsi Gargantua gagne 6 niveaux avec 2 niveaux bonus.

Tu peux aller Ici pour signaler le gain de niveau. N'oublie pas de mettre à jour ton Répertoire ! Et bien sûr...



Le Farfuret Niv. 12 s'est lié !

Tu as utilisé l'objet : Aucun.

Tu peux rajouter ce Pokémon à ton Créa-Répertoire.


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 265
Origine : Hastérion
Métier : Scribe
Equipe : ; ;
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Déc - 3:21
Il avait bel et bien hérité d'une nouvelle bouche à nourrir. Murmure, ainsi fut nommé le nouveau venu, avait rapidement élu domicile dans les quartiers des scribes, quémandant nourriture et autres gourmandises à qui voulait bien s'approcher. Malgré sa qualité de pokemon sauvage, il s'était bien vite adapté au rythme de vie de ses pairs domestiqués et avait appris à quel point il était doux de dormir dans des couvertures humaines.
Ah ça, Murmure avait bien songé à retourné à sa vie vagabonde dans les ruelles d'Aros, et avait bien vite décidé d'y renoncer. Peut être un jour songerait-il à retourner à son ancienne vie, mais pas tout de suite. L'humain qui l'avait adopté, Virgile, avait tout de la bonne poire à ses yeux. Ainsi, malgré un caractère farouche et indépendant, le Farfuret avait finit par tolérer, voir même apprécier le scribe. C'était une bonne nouvelle même si sa venue n'avait pas enchanté le Muciole de prime abord. Pourtant, Murmure était loin d'être vorace, suffisamment satisfait par les attentions des humains qui se laissaient parfois duper par son air doux... Enfin, c'était quand il ne se faisait pas chasser par d'autres scribes et érudits qui n'appréciaient guerre la présence d'un félin des rues, voleur et rusé.
Il avait pourtant attiré les faveurs de Dame Cunégonde, peu avare en petits biscuits et autre douceurs. Ah ça... Si l'ancienne pouvait se montrer sévère, elle ne faisait montre d'aucun préjugé. Peut être parce qu'en sa qualité de femme érudite, elle avait du les souffrir toute sa vie... C'était sûrement en partie pour cette raison que Virgile nourrissait une telle admiration pour son aînée.

Ainsi, en quelques jours seulement, Murmure s'était finalement parfaitement bien adapté à la vie au phare. Parfois, il sortait vagabonder sur les toits d'Aros mais finissait toujours par rentrer quémander la fourrure de Virgile pour s'y réfugier. Ah ça... Il ne souffrait pas réellement des affres du froid, mais il ne crachait pas non plus sur un peu de confort et de chaleur de temps en temps. Domestiqué ? Sûrement un peu. Il avait même appris à apprécier la présence d'un Sire-Lumière qui savait se montrer des plus agréables quand il était d'humeur. Quant à la cohabitation avec Gargantua, elle se déroulait bien mieux que ce que le scribe aurait pu imaginer. Il avait au début craint que les rivalités ne refassent surface après le combat les ayant opposé dans les ruelles mais... En réalité, les deux bougres s'entendaient plutôt bien.

Ainsi, s'agença une nouvelle cohabitation des plus étranges, et si Virgile avait, l'espace d'un instant, songé à prendre avec lui Murmure pour son voyage à Scémède – il ne comptait pas vraiment laisser ses protégés à la charge de quelqu'un d'autre – il en fut rapidement dissuadé par le regard carmin du félin. Murmure ne voulait pas quitter sa ville natale. Et il fallait également se rendre compte que le climat chaud de Scémède ne l'aiderait pas au mieux non plus... Ce fut donc la chance, ou peut être le destin, ou encore la générosité de Dame Cunégonde, qui permit au félin d'assurer ses quartiers au phare. L'ancienne avait eu un faible pour la boule de poils et avait assuré au scribe qu'elle s'en occuperait du mieux qu'elle pouvait.
Ainsi s'organisa donc le voyage en terres inconnues.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 210
Origine : Hastérion
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Déc - 3:21
Le membre 'Virgile Marcial' a effectué l'action suivante : Fin RP


'Dé Récompense ' :


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Aros :: Centre de la Cité :: Ruelles Ombrages-
Sauter vers: