:: Scémède :: Palais du Monarque :: Jardins Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'oiseau rouge et le chien bleu (solo)

avatar
Or : 130
Origine : Scémède
Métier : Danseuse
Sexualité : Hétérosexuelle
Equipe : (lvl 9)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Nov - 8:50
Ariah, comme à son habitude, dansait. Elle ne bénéficiait pas de tout l'espace rêvé dans la chambre qu'elle occupait au palais, mais cela lui permettait de s'entraîner à peu près convenablement. Il n'y avait pas non plus d'orchestre, mais cela lui importait peu. Elle produisait la musique dans sa tête, et bougeait souplement en fonction de l'air qu'elle se fredonnait. Les yeux mi-clos, elle possédait ainsi son espace, sa chambre, bougeant sans mal et toujours avec cette forme de grâce et de délicatesse. Du moins, jusqu'à ce qu'elle entende un couinement qui lui fit faire un faux pas. Elle fronça les sourcils, reprenant ses gestes. Si un simple petit bruit pouvait ainsi la perturber, elle allait devoir interrompre ses spectacles le temps de se reprendre. Les fêtes où elle se produisait étaient bruyantes, tous les convives ne s'arrêtaient pas de parler sous prétexte qu'elle commençait à bouger, et elle le comprenait très bien. C'était à elle de ne pas entendre les mots, les rires, les acclamations ou non. C'était à elle de rester concentrée sur ce qu'elle faisait. Et d'habitude, elle y arrivait. Mais à nouveau, le couinement retentit, et elle enchaîna sur un autre faux pas. Avec un soupir las, elle rouvrit les yeux, et regarda sa chambre.

Dès que son regard se posa sur Djhaz, le chien bleu redressa la tête avec un air plus qu'enthousiaste. Enfin la danseuse le voyait, parfait ! Cela dit, sa joie s'estompa vite en apercevant la teinte de colère dans ses yeux, et il détourna la tête, piteux. Néanmoins, il ne couinait pas sans raison. Il s'ennuyait. Il avait besoin de bouger, et cette chambre était trop petite pour qu'il puisse se dépenser correctement. Il bondit au pied du lit, fit quelques tours sur lui-même, et gratta un peu à la porte en jetant un regard implorant à la jeune femme. Celle-ci le fixa un long moment. Elle hésitait. Elle voulait reprendre son entraînement. Elle n'avait pas envie d'accompagner l'animal dehors pour le voir courir en rond. Mais elle ne pouvait pas le laisser y aller seule. Elle était piégée avec cette créature qui lui appartenait. C'était un cadeau du Seigneur de Scémède, elle ne pouvait pas ne pas en prendre soin. Mais ce qui était un cadeau était aussi perçu comme une chaîne, une menace par Ariah. Elle ne pouvait plus partir, maintenant qu'elle faisait partie de ceux qui bénéficiaient de la protection du dirigeant de la région. Djhaz à lui seul incarnait un nouvel obstacle à sa liberté. Et le pire, c'était que le Dynavolt l'adorait. Il était toujours là à vouloir bien faire, quémander des câlins, des caresses, il cherchait à se montrer brave et fort. Il voulait clairement bien faire, et un tel amour spontané et inconditionnel de sa part renforçait la culpabilité d'Ariah. Parce qu'elle ne lui rendait même pas le quart d'affection que le canidé lui offrait.

Avec un soupir, elle attrapa son lourd manteau chaud, et l'enfila, se cachant sous le tissu. Elle était dans sa tenue de danse, et la perspective de reprendre des habits normaux pour seulement cinq minutes de promenade ne la tentait pas. Elle allait sortir comme ça, et une fois que le Dynavolt serait assez fatigué, elle reprendrait son entraînement.

Djhaz eut les yeux brillants en la voyant mettre son manteau, et commença à remuer la queue en la voyant s'approcher de la porte. Elle ouvrit la porte, et si les muscles du chien étaient tendus, qu'il se sentait prêt à partir en sprint vers les jardins, il resta sagement à marcher près d'Ariah. Elle l'aurait grondé s'il avait commencé à faire le fou dans un endroit inapproprié. Alors à la place, il bombait le torse, montrant toute sa fierté d'avoir sa propre maîtresse.

Finalement, le duo arriva dans les jardins. Dès qu'il en eut l'occasion, le Dynavolt commença à courir comme un fou, piquant un sprint, et cherchant à aller le plus loin, le plus vite possible. Il évitait cependant les parterres de fleurs. Ariah l'aurait réprimandé, et il ne voulait pas que cela arrive. Il ne comprenait pas bien pourquoi les humains tenaient tant à protéger les plantes. Les fleurs, c'était fait pour se rouler dedans joyeusement, non ? Mais il était obéissant, alors il ne faisait pas de bêtises, se contentant de courir, en lâchant quelques aboiements joyeux.

Ariah regardait le Dynavolt courir. Elle eut un frisson, et rabattit un peu plus les pans de son manteau sur elle. Elle avait beau être dans une région chaude, elle était peu couverte, et les saisons froides se rapprochaient. Elle ne voulait pas rester dehors trop longtemps, mais Djhaz semblait inépuisable. Plus il galopait, plus il semblait avoir de l'énergie à revendre, au grand dam de la brune. Tant pis, elle attendrait encore un peu.

Au bout de dix minutes à observer le canidé, à tenter de démêler le nœud de sentiments qu'elle avait vis à vis de lui, elle se redressa, prête à partir. Elle siffla le Dynavolt, l'appelant à elle. Il arriva à toute vitesse, et elle crut qu'il allait lui sauter dessus, mais à mi-chemin il se figea, tendu. Il leva le museau, renifla l'air, et commença à gronder en retroussant les babines. Il avait entendu quelque chose, et ça ne lui plaisait pas. Adoptant une posture défensive, il gronda plus fort, se rapprochant d'Ariah pour la protéger. La danseuse tenta de le raisonner, de le faire rentrer dans le palais avec elle, mais la bête ne voulait rien entendre, un léger courant électrique glissant dans sa fourrure. Quelque chose était là, quelque chose de potentiellement dangereux pour sa maîtresse, et il devait la protéger coûte que coûte. Consternée de voir qu'elle ne ferait pas bouger Djhaz, la danseuse se contenta d'attendre que le danger qui n'en était probablement pas un se dévoile, pour pouvoir rentrer et reprendre ses exercices.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Nov - 14:32

  

Attention !


Un Pokémon sauvage apparaît...



Un Cornèbre mâle

Croa ! Croa !
Le bruit est assourdissant quand finalement la bestiole cachée décide de se faire attendre. Si seulement le Dynavolt n'avait pas eu ce pressentiment, il aurait pu fondre sur la demoiselle et lui délester les jolis teintures et bijoux brillant qui pendouille ! Mais sous ce gros manteau, impossible ! Comment faire alors pour avoir ce qu'il veut, c'est ce à quoi réfléchir l'oiseau sur son perchoir. Mais finalement, cela semble l'énerver et il change de stratégie, battant des ailes, et commençant à fondre vers la jeune femme, ayant bien envie de la délester de toutes ces breloques dont elle n'a pas besoin ! Ca brille trop pour une humaine !



Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 130
Origine : Scémède
Métier : Danseuse
Sexualité : Hétérosexuelle
Equipe : (lvl 9)
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Nov - 11:58
Finalement, Ariah avait peut-être mal jugé son Dynavolt lorsqu'un croassement se fit entendre. Elle n'eut pas à s'interroger bien longtemps sur la provenance du bruit : déjà un Cornèbre fondait sur elle pour la dépouiller de ses bijoux. Elle lâcha un cri de surprise et de colère et commença à reculer en agitant déjà le bras pour repousser le corbeau. Ca exposait ses bracelets, mais c'était mieux que rien, non ? Cela dit, elle finit hors de portée des serres du Cornèbre lorsque Djhaz lui bondit dessus pour la projeter, la poussant dans les petites marches. Elle s'emmêla un peu les pieds, et sentit le bas de son dos cogner contre une des marches, lui arrachant un autre grognement. Elle allait au mieux avoir un sacré bleu, au pire des douleurs pendant plusieurs jours. Tout ça parce que le Dynavolt voulait sortir ! Ce dernier était fermement campé sur le corps de la brune et lâchait des aboiements furieux, essayant de sauter pour attraper son adversaire, qui se moquait bien du chien. Le chiot gronda sourdement, et continua à essayer de bondir pour saisir l'apprenti voleur, mais il ne faisait qu'atterrir lourdement sur le corps d'Ariah, et lui faire encore plus mal. Enfin, jusqu'à ce qu'elle le repousse sans ménagement pour se relever, se massant le bas du dos là où elle était tombée.

« Arrête de faire l'idiot. Tu as de l'électricité non ? Sers-toi de ça pour le faire tomber. »

Djhaz resta un instant surpris, avant de se ressaisir. Il poussa un bref aboiement, et se campa fermement sur ses pattes pour faire courir l'électricité dans son corps. Il envoya un premier éclair dans le ciel, mais manqua sa cible qui, histoire de l’énerver, plongea en piqué pour lui becqueter le crâne. Ariah poussa un soupir en se passant une main sur le visage. Le chiot n'était visiblement pas une flèche. Il recommença à gronder sourdement, essayant de se montrer impressionnant, sous l'indifférence total du Cornèbre. Ce dernier, après s'être bien moqué du canidé bleu, recommença à lorgner sur les bijoux de la danseuse. Cette fois, elle n'allait pas lui échapper. Il plongea mais un arc électrique le toucha à l'aile gauche. Il s'écrasa au sol, perturbé en plein vol, paralysé.

« C'est bien. Maintenant qu'il est à terre, tu sais quoi faire, non ? »


La femme ne pouvait pas vraiment l'avouer, mais elle n'était pas faite pour le combat. Donner des ordres, elle ne savait pas faire. Aussi, le Dynavolt chromatique allait devoir se débrouiller tout seul. Fort heureusement, il avait été entraîné pour protéger, et se battre il savait faire. Aussi, il fonça sur l'oiseau de jais, le chargeant pour le propulser au loin. Le Cornèbre planta son bec dans les poils du chiot pour le picorer sauvagement, n'arrivant toujours pas à reprendre son envol. Son aile touchée par la Cage-Eclair avait les muscles encore paralysés, tendus. Alors il se défendait comme un beau diable, luttant cette fois pour sa vie. Tant pis pour les bijoux, rester vivant était désormais le plus important. Les deux Pokémon roulèrent au sol un moment, échangeant coups de crocs contre coups de becs. Finalement, le chiot bleu réussit à prendre le dessus sur son adversaire, et le plaqua au sol, sa gueule refermée autour de sa gorge. Il grondait, et s'apprêtait à sévèrement punir l'oiseau noir de jais pour son impunité, mais finalement, Ariah décida d'intervenir.

« Ca suffit. »

Elle n'allait pas laisser Djhaz le tuer. Non pas qu'elle aurait un quelconque remord, mais il allait y avoir des tâches, du sang, et ça allait faire des histoires. Puis les jardiniers n'allaient clairement pas aimer de voir un cadavre d'oiseau au beau milieu de leur lieu de travail. Elle fit signe au Dynavolt de se reculer, et il obéit, non sans toiser sévèrement le Cornèbre. Ce dernier se secoua les plumes, et infligea un petit Etonnement à son adversaire, histoire de le figer d'effroi, avant de réussir à enfin prendre son envol, malgré la paralysie. Il s'enfuit, sans demander son reste, et Djhaz revint vers Ariah, sans savoir comment réagir. Il l'avait bien protégé, mais est-ce que c'était suffisant pour la jeune femme ? Visiblement oui, puisqu'elle lui caressa légèrement la tête, retirant quelques plumes noires de son pelage.

« Tu peux jouer encore un peu, si tu veux. »

Le chiot jappa de bonheur, et recommença à courir partout, sous le regard mi-amusé, mi-consterné d'Ariah.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Nov - 20:09

  

Bravo !


Fin du combat
Le Cornèbre s'enfuit à tire d'aile, et il fait bien ! Quelques secondes de plus sans l'intervention d'Ariah et il finissait en repas ! Un petit poulet bien cru, c'est quand même bon, surtout pour un dynavolt qui veut protéger sa maîtresse ! Finalement, Djhaz est peut être un véritable cadeau du « maître » de la danseuse ? Certes, pas une lumière, mais son éléctricité elle fait un effet tout à fait raisonnable ! Reste à savoir si cette relation va continuer à s'améliorer, mais en tout cas moi, je l'espère !

Tu as utilisé l'objet : Aucun

Ton post combat fait 3542 lettres et le Cornèbre adverse s'est enfui. Ainsi Djhaz gagne 4 niveaux.

Tu peux aller Ici pour signaler le gain de niveau. N'oublie pas de mettre à jour ton Répertoire !


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 130
Origine : Scémède
Métier : Danseuse
Sexualité : Hétérosexuelle
Equipe : (lvl 9)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Nov - 19:43
Ariah regarda Djhaz courir joyeusement, heureux d'avoir eu l'autorisation de s'amuser un peu plus. Elle le surveillait tout en tâtant le bas de son dos, pour vérifier l'étendue de ses blessures. Elle ne saignait pas, mais elle ressentait une certaine douleur en appuyant dessus. Elle avait vraiment dû prendre un mauvais coup. Elle se leva pour effectuer quelques mouvements, et s'assurer qu'elle n'avait pas de gêne quand elle bougeait. C'était présentement encore un peu douloureux, mais ça devrait être passé d'ici la fin de la journée. Elle ne manquerait pas d'appliquer une compresse en rentrant dans sa chambre, histoire de s'assurer que tout irait bien. Et puis, ça lui ferait un prétexte pour s'allonger et se reposer un peu.

Elle laissa le chiot bleu courir encore un peu, puis elle se releva, s'époussetant un peu, avant de siffler l'animal. Ce dernier s'arrêta aussitôt de cavaler partout, et revint vers la jeune femme. Celle-ci lui caressa rapidement le sommet du crâne, et s'apprêta à repartir, lorsqu'elle entendit une voix grave pester dans un coin, en se rapprochant. Un homme la héla d'une voix bourrue.


« Mademoiselle ?! Le Pokémon là, il est à vous ?! »

L'inconnu pointa du doigt le Dynavolt qui resta sagement à côté de Ariah, hésitant entre se mettre sur la défensive, pour montrer qu'il protégerait la demoiselle et son honneur, ou rester calme. La jeune femme lui fit un léger signe de la main visant à l'apaiser. Elle ne voulait pas que les choses tournent n'importe comment, surtout qu'elle ne savait pas ce que l'homme lui voulait.

« Oui, il est à moi. Pourquoi ? »

« Parce qu'il m'a ruiné un plein parterre de fleurs ! »


L'oiseau rouge fronça les sourcils et regarda un instant Djhaz. Elle ne l'avait pourtant pas quitté des yeux, et il n'était jamais allé dans les fleurs, ça ne pouvait pas être lui. Après cette courte hésitation, elle releva la tête et fixa l'homme.

« Non. Je suis désolée, mais ça n'est pas lui. »
« Et comment vous pouvez le prouver, hein ?! Venez voir ! »


Histoire de ne pas provoquer trop de soucis, la demoiselle finit par hocher la tête. Elle emboita le pas au monsieur et le suivit. En étudiant sa tenue, ses ustensiles, elle en déduit qu'il s'agissait d'un jardinier du palais. Il l'emmena vers une partie des jardins, où effectivement tout un parterre de rosiers avaient été démontés. La terre était complètement retournée, les plantes écrasées par terre. Effectivement, il y avait probablement eu un combat de Pokémon ici, ou une course quelconque. Pour autant, ça n'était pas Djhaz, elle en était certaine. En plus, il avait encore son pelage tout propre, il n'était pas allé se vautrer dans la boue.


« Je comprends votre problème, mais je vous répète que ça n'est pas mon Pokémon. Il est resté avec moi, et il est resté toujours sur les chemins, il n'est pas allé dans les plantes, il les a bien évité. »
« Ca m'concerne pas. Vous étiez dehors, vous auriez dû tenir votre Pokémon ! »

« Mais puisque je vous dis que ça n'est pas moi ! »

Le jardinier l'observa un bref instant, toisa le Dynavolt qui effectivement était propre, et ne pouvait être responsable. Ca ne l'empêcha pas de s'enfoncer dans sa mauvaise foi.

« Eh bien puisque ça n'est pas vous, vous allez rester ici et me surveiller l'endroit le temps que j'aille chercher des bulbes à replanter. Et si vous trouvez le responsable, ben débarrassez vous-en. »


Bon, au moins il avait cessé de l'accuser. Ariah le regarda partir, et elle échangea un coup d'oeil avec Djhaz. Aucun d'eux ne savait quoi faire visiblement, alors dans un élan de non-inspiration, elle pointa du doigt le parterre saccagée, et elle lâcha un unique ordre.

« Cherche. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Déc - 15:52

 

Attention !


Des Pokémon sauvages apparaissent...



Une Spoink Shiney ♀


Une Chenipotte Shiney ♀

Si Djhaz n'a pas saccagé le jardin, il semblerait que les responsables ne soient pas bien loin. Entrée par erreur, cette Spoink n'a de cesse de rebondir entre les plantes, écrasant celles qui se trouvent sur son passage. Non loin du monstre rebondissant, cette Chenipotte ayant échappé à la surveillance du jardinier grignote tranquillement les plantes à sa portée. Elle ne remarque pas Ariah, trop occupée par son repas.


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 130
Origine : Scémède
Métier : Danseuse
Sexualité : Hétérosexuelle
Equipe : (lvl 9)
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Déc - 12:20
Djhaz n'eut pas à chercher bien longtemps le fauteur de trouble qui avait saccagé le parterre de fleurs. Ou plutôt la fauteuse de trouble. Car ce fut une petite Spoink qui apparut, sautillant et rebondissant partout. La petite créature s'apprêtait d'ailleurs à aller massacrer un autre parterre de fleurs, ne se rendant pas compte de ce qu'elle faisait. La danseuse se demandait ce qu'une telle créature pouvait faire ici, mais une chose était sûre, elle allait finir rôtie à la broche si le jardinier la voyait encore sautiller partout et rebondir sur des fleurs innocentes. Le Dynavolt bleu se tourna vers sa maîtresse en poussant un aboyant joyeux, sa queue remuant dans son dos. Il avait bien cherché, il avait même réussi à trouver ! Il n'avait pas eu beaucoup d'efforts à faire, la créature s'était dévoilée d'elle-même. Mais quand même, il était très fier de lui ! Pourtant, il se raidit, et s'avança vers un coin particulier du parterre, avant d'aboyer, avec force. Apparemment, il avait trouvé quelque chose et l'oiseau rouge s'avança pour remarquer une chenille mauve qui grignotait des feuilles. L'insecte leva un regard dénué de peur et d'intérêt vers la demoiselle, avant de replonger le visage dans les fleurs, cherchant la feuille la plus délectable avec le froid qui arrivait. Ariah resta un moment interdite, réfléchissant à la situation. Le jardinier n'était pas revenu, mais nul doute que la petite créature bondissante allait finir en ragoût si elle se faisait démasquer. Quant à l'insecte, au mieux il finirait sous une très grosse botte, au pire il ne passerait pas l'hiver, ou en tout cas pas correctement. La jeune femme se retrouvait face à un cas de conscience, un peu urgent. Bien que ne voulant guère d'attache particulière, elle ne pouvait pas laisser des monstres innocents souffrir sous prétexte qu'ils étaient là au mauvais endroit, au mauvais moment. Mais que faire de ces créatures au juste ? Elle continua de fixer la petite créature violette qui continuait de grignoter comme si de rien n'était. La danseuse réfléchit un petit moment. Cet insecte rampant devait avoir une plutôt belle apparence en évoluant. La plupart de ces créatures devenaient des papillons plutôt délicats et gracieux. Et ça, c'était quelque chose qui l'intéressait. Avec une créature gracieuse, et capable de voler, peut-être pourrait-elle renouveler ces danses ? Oh, elle l'espérait. Si elle pouvait éviter de tomber dans la routine, elle n'en serait que ravie. Elle venait donc de se décider à capturer le petit insecte gourmand. Quant au cochon à la queue en tir bouchon.... S'il l'intéressait moins, elle ne pouvait se résoudre à le laisser rebondir là, et finir en brochette. Elle allait le garder, le temps qu'elle comprenne comment il avait réussi à finir ici. Peut-être lui permettre de passer l'hiver, et ensuite, elle aviserait.

« Djhaz, va faire en sorte qu'elle arrête de rebondir sur les plantes. » fit-elle en pointant le cochon rose du doigt.


En voyant le chiot bleu s'élancer avec un entrain énorme, et une quantité d'électricité dans la fourrure plus que conséquente, elle ne put s'empêcher d'ajouter.

« Doucement. Ne va pas abîmer plus de fleurs. »

De son côté, elle se promena pour ramasser plusieurs feuilles différentes, récupérant même quelques pétales de fleurs fraîchement tombés. Puis, elle s'approcha du petit insecte pour lui agiter une petite feuille sous le nez. La bestiole leva son curieux nez de son dîner, avisa ce que lui proposait Ariah, et s'avança vers elle. Après tout, une humaine lui apportait des feuilles fraîches, qui changeaient de son repas initial, le tout sans intention belliqueuse visiblement. Elle n'allait pas cracher sur un repas gratuit. Bon, tout était gratuit dans ce jardin, mais elle n'aurait pas à faire l'effort de se déplacer pour manger, et ça, ça valait son pesant d'or !

L'oiseau rouge continua d'attirer la chenille mauve à elle. Elle s'assura de ne pas l'agacer, et de la garder sous contrôle. Apparemment, jouer sur l'estomac de l'insecte fonctionnait bien. Elle continua donc de l'appâter avec un petit sourire, reculant d'un pas, puis deux. Elle aperçut une forme d'agacement chez la Chenipotte, qui n'avançait pas bien vite sur son petit corps, mais qui s'entêta à la poursuivre. Et pour la ralentir, la chenille projeta sur elle une toile gluante, assez dégoûtante aux yeux de la brune. Elle laissa la toile lui toucher la main, et elle s'arrêta, laissant la bestiole venir et enfin goûter aux feuilles. Elle avait au moins mérité ça.

« Tu vas te faire trancher par un outil de jardinage si tu traînes ici. Ou finir sous la botte du jardinier. »

La Chenipotte écouta avec un air distrait, qui semblait refléter un désintérêt total pour ce qui l'entourait quand ça n'était pas consommable. Elle continua de mâchonner les feuilles, ne prêtant qu'une vague attention à Ariah.

« En plus avec l'hiver qui arrive... Tu risques d'avoir froid. Et de ne plus trouver grand chose à manger. Si tu viens avec moi, que tu acceptes de rester et de m'écouter un peu, je veillerai à ce que tu n'attrapes pas froid, que personne ne veuille te trancher avec une faucille ou tout autre outil, et que tu puisses manger régulièrement, à ta faim. Tu en penses quoi ? »


La danseuse retint un petit rictus en remarquant qu'elle avait visiblement touché une corde sensible. Promettre un endroit confortable où vivre sans risquer de mourir de faim, ou de mourir en essayant de se nourrir, semblait avoir captivé la chenille. Cette fois elle daignait enfin la regarder, vraiment la regarder, l'étudiant de ses yeux. Elle avait même cessé de mâchonner sa feuille, preuve de sa réflexion. Au bout d'un moment, la Chenipotte coinça la feuille entre ses mandibules, et accepta la main littéralement tendue de la demoiselle. Avec lenteur compte tenu de son corps, elle grimpa sur sa main, glissant sur son bras, jusqu'à s'installer sur son épaule pour reprendre son repas. Ariah sourit. C'était là une bonne chose de faite. Maintenant, elle devait voir si Djhaz avait su gérer la Spoink. Elle se retourna pour aller voir le chiot bleu et le cochon rose. Et elle commença à croire qu'il manquait cruellement des cases à son Dynavolt.

Le chiot avait bien obéi à sa demande ! Il avait réussi à éloigner Spoink des parterres de fleurs, et elle avait cessé de rebondir à tout va pour écraser d'innocentes plantes. Par contre, il n'avait pas réussi à la calmer. Pire, il devait probablement avoir mis sur pied un habile stratagème pour l'énerver ou l'exciter encore plus. La petite créature rebondissait avec plus de force sur le sol, jetait des regards perdus et angoissés de tous les côtés, les yeux roulant dans les orbites. La bête semblait folle, et elle se mit à bondir et sauter de façon beaucoup plus... Agressive vers Djhaz. La danseuse observa son Pokémon, qui cavala vers elle, remuant la queue. Il tenait quelque chose dans la gueule. Il s'assit fièrement à deux pas d'elle, ne pouvant s'empêcher de remuer l'arrière train, apparemment très fier de lui, très joueur.


« Qu'est-ce que tu as attrapé... ? »


Le Dynavolt posa au sol une boule grise, qu'il fit rouler du museau vers Ariah, avant de jeter vers elle un regard mêlant adoration, fierté et furieuse envie de jouer. Même s'il avait été dressé par les membres du palais, il n'en restait pas moins un jeune chien qui aimait jouer. Et apparemment, il avait très envie de courir après une balle.

La danseuse se pencha pour ramasser la boule qui était dégoulinante de bave. Elle retint un rictus de dégoût, et se redressa. Elle vit aussitôt Djhaz adopter la posture du jeune Pokémon canin voulant jouer : avant du corps collé au sol, arrière train relevé. Mais pour le moment, elle ne voulait pas jouer. Elle se demandait où il avait pu trouver un tel objet, et elle n'eut pas à réfléchir longtemps. Un coup d'oeil sur la Spoink confirma son pressentiment. Le Dynavolt avait dû faire tomber la petite Pokémon sauvage et lui voler la sphère qui reposait sur son crâne entre ses deux oreilles. Ca expliquait qu'elle soit encore plus furieuse, à sauter partout. La perle devait être très importante pour la petite bête. Aussi, Ariah se rapprocha d'elle et s'agenouilla. La Spoink semblait à deux doigts de fondre en larmes de désespoir. Alors, la brune lui montra qu'elle avait retrouvé sa perle.


« Tiens. Elle est pleine de bave, mais elle est là. Attends, ne bouge pas. »

Très doucement, elle posa la perle sur la tête de la bestiole, qui s'apaisa aussitôt. Elle continuait de rebondir sur sa queue en tire-bouchon, mais elle n'allait plus dans toutes les directions, et son regard allait de sa perle à la jeune femme, plein de reconnaissance. Elle avait toujours l'air sur le point de pleurer, mais de bonheur cette fois. Quel ascenseur émotionnel pour un si petit corps !

« Tu vois, tout va bien. Je suis désolée pour mon Pokémon. Il est jeune, et ne sait pas que voler, c'est mal. »
lâcha-t-elle durement en se retournant vers le Dynavolt, qui se tassa sur lui-même, comprenant qu'il avait fait une bêtise.

La Spoink semblait toujours proche de craquer. Trop de fatigue et d'émotions d'un coup. Et Ariah ne pouvait ignorer la bave sur la sphère, qui commençait à tâcher la créature.

« Tu as l'air toute fatiguée. Si tu veux, tu peux rester quelques jours avec moi. J'en profiterai pour nettoyer ta perle qui est toute sale par ma faute. Ca te donnera le temps de te reposer, de te remettre de tes émotions, et de te faire oublier pour le massacre du jardin. Parce qu'il y a un jardinier qui serait très tenté de te faire rôtir s'il te trouvait. Tu en penses quoi ? »

Parlant de jardinier, elle l'entendait arriver. Elle espérait que la Spoink prendrait vite sa décision...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Or : 728
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Déc - 18:49
Lien :


    

Double Bravo !


Début de plusieurs amitiés

Je n'avais jamais vu ça ! Alors comme ça, il suffit de jouer sur la corde de la nourriture et du confort et celle de la menace iminante de mort et paf on à tout ce qu'on veut ? Si j'avais su, je l'aurais utilisée avant moi !! En tout cas, Ariah peut voir que ça marche plutôt bien sur la chenipotte qui commence quasiment à faire un petit repos sur l'épaule de la danseuse, se disant que ce n'est pas la peine de s'embêter, elle est protégée pour l'hiver maintenant !


La Chenipotte Niv. 6 s'est liée.

Par contre, la Spoink hésite un peu en effet, que l'acolyte de la danseuse l'a bien énervée, et puis elle n'a pas que ça à faire, elle doit encore sauter, sauter, sautiller, bondir, plein de choses ! Mais finalement, un cri la convainc de se cacher derrière la Danseuse, comme un accord tacite que oui, en effet, elle est prête à remettre sa liberté entre ses mains, elle va la sauver !


La Spoink Niv. 13 s'est liée.

Tu as utilisé l'objet : Aucun.

Tu peux rajouter ces Pokémon à ton Créa-Répertoire.


Mais j'ai mentionné un cri tout à l'heure, de quoi cela pouvait venir ?

Et bien il ne faut pas chercher loin pour trouver la personne qui s'est époumonée en trouvant son jardin, qui est un peu celui de palais royal aussi, dans un état si désastreux ! Marchant au milieu des plantes écrasée partout, autant par les feuilles arrachée par Ariah et la Chenipotte, que celle brûlé&e par les étincelles de Djhaz et celles piétinées par les bonds de la Spoink, ça en est trop pour qu'une personne saine d'esprit reste calme !

Et évidemment, quand on est énervée, la première personne sur laquelle on tombe, c'est elle qui charge ! Surtout quand on voit une chenipotte pleine de miette de feuilles sur son épaules ! Hurlant quasiment de rage, la jardinière s'avance et pointe d'un doigt accusateur :

"TOI ! C'est toi qui a osée faire ça avec tes pokémons ? Mon beau jardin ! Son altesse va être furieuse quand elle va l'apprendre ! Mais c'est moi qui vais te punir en première pour avoir oser faire ça ! Espèce de gitane ! Attaque Sniffy !"



Le Sniffy en question un Medhyena qui est près à exécuter les ordres de sa maîtresse et grogne déjà contre la danseuse !


  


Compte PNJ ne pas MP

✧ Yukiteru Ito (fonda) ✧ MP
✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (modo) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Scémède :: Palais du Monarque :: Jardins-
Sauter vers: