:: Aros :: Plage :: Dunes humides Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment soigner un mal de dos (pv Dolorès)

Emi
Or : 210
Origine : Kii
Métier : Artisan Joaillier
Sexualité : Ouverte d'esprit
Equipe : .
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Jan - 23:31
La livraison vers le phare peinait un peu. Racaillou avait du mal à se mouvoir sur le sable, si bien que la pauvre Emi était obligée de porter ses 20 kilos pour avancer correctement. Il fallut plus de temps que prévu pour atteindre la « mer ». Ce lieu avait, en premier lieu, ravie la jeune femme. En second, elle regrettait presque de devoir suivre celle-ci pour rejoindre ce foutu phare. Dire qu'on approchait du nouvel an. Elle ne fêtera pas cela au village, c'est sûr vu le trajet retour.

La nuit commençait à tomber. Le soleil disparaissant à l'horizon était un spectacle valant largement son levé dans les montagnes. Elle était subjuguée par le spectacle, lâchant même Sakura, quand  Tifix aperçut au loin une roulotte. La lumière du phare se mit à fonctionner. Ils devraient se reposer pour la nuit. ils ne pourraient l'atteindre que demain.

Une personne qui voyage avec des moyens supérieurs aux miens, se dit-elle, en son fort intérieur. Mais, rien n'empêchait de voir si la personne avait dîné. Il lui restait encore un peu de sa chasse et sa cueillette de ce midi.

Elle avait trouvé par hasard la trace d'un Pokémon à la chair succulente et l'avait suivi dans un petit bosquet. Elle y avait découvert les ruines d'une vieille maison abandonnée depuis longtemps. Sa chance fut telle qu'elle trouva quelques baies et légumes dans l'ancien potager recouvert par les herbes sauvages.

Descendant la colline, elle s'approcha de cette roulotte. Cela lui rappelait elle des gens du voyage. Ils avaient une sale réputation par chez elle,  enfin un peu plus pire que les autres peuples. La racaillou se laissa rouler vers le bas. Cela au moins, c'était facile pour elle.
Il devait y avoir de la lumière, soit à l'intérieur, soit un feu de l’autre côté, elle ne serait pas dire. Elle ne voyait personne, ni Pokémon, ni Humain.

-Bonsoir. Il y a quelqu'un ? Je suis Emi, une voyageuse en direction du phare.  Mes Pokémon et moi allions nous arrêter pour dîner. Je me demande si vous vouliez partager notre repas ?

Après coups, Emi se rappela qu'ici, ce n'était pas vraiment Kii. On ne demandait pas cela. C'était chacun pour soi. On lui avait même refusé l'étable certains soirs.
Mais bon, tanpis. L'invitation était lancée. Un repas gratuit, n'engageait à rien. Elle espérait juste ne pas avoir affaire à des voleurs.  Son dos la faisait un peu souffrir. Ces conditions de voyage étaient différentes de ceux de la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Dolorès L. Muñoz
Or : 330
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Jan - 14:59
Traîner la carriole dans le sable, était une tâche difficile et fatigante. Pourtant, Gringo adorait cela, allez savoir pourquoi. Alors, de temps en temps, lorsque l'énorme percheron lui réclamait un peu d'exercice, la gitane quittait la ville froide et grise, pour aller admirer les couchers de soleil sur la mer. Tout le monde y gagnait: le bourrin se défoulait, la belle prenait quelques vacances, et la bestiole violette découvrait de nouvelles odeurs. Et puis il fallait dire que la plage était beaucoup plus tranquille, en ces périodes de fête.

Aros était déchaîné. Du soir au matin, les habitants faisaient la fête sans interruption, et consommaient beaucoup trop d'alcool pour rester sages. La gitane enchaînait les nuit de travail depuis maintenant plusieurs jours, voir semaines, et la fatigue se faisait ressentir sur son visage. Elle allait enfin pouvoir dormir, cette nuit.

De sa plus belle plume, la belle écrivait quelques phrases dans l'un de ses grimoires. La lumière de ses bougies se reflétaient contre les rideaux à l'entrée. La gitane était encoconnée dans ses parures aux teintes chaudes. Il n'y avait pas un bruit. Seule la mélodie des vagues roulantes sur le sable, était audible. Jusqu'à ce moment.
Une voix, vint briser ce calme. C'était celle d'une femme, qui disait s’appeler Emi. Et qui... Voulait partager son repas ? Était-ce une blague ?

Dans la pénombre à l'extérieur, une immense masse se mouva, non loin de la carriole. Gringo, ange gardien de l'étrange bâtisse, s'approcha avec lenteur de la voyageuse. Ses naseaux tentèrent de capter des odeurs connues, mais rien ne lui rappelait un souvenir.
Finalement, les rideaux s'ouvrirent avec lenteur, dévoilant la gitane dans toute sa splendeur. Derrière elle, le chacripian se frottait avec amour contre ses mollets.

- Bonsoir Emi, laissa-t-elle échapper d'une voix mielleuse.

Ses yeux de fauves balayèrent la plage du regard, simplement pour être sure que la jeune femme ne soit pas suivie. Cela aurait pu être un piège, après tout. Qui voudrait partager son repas gratuitement ?

- D'où venez vous, viajera, pour partager votre repas avec des inconnus ?

Dolorès resta devant sa porte, méfiante. Malgré tout, elle pouvait compter sur la force de son destrier, si un quelconque problème arrivait.



Merci Mari pour le beau sprite  ♥
Revenir en haut Aller en bas
Emi
Or : 210
Origine : Kii
Métier : Artisan Joaillier
Sexualité : Ouverte d'esprit
Equipe : .
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Jan - 15:58
La première chose qu'Emi repéra était cette étrange créature, enfin son mouvement qui n’échappa pas à la chasseresse en elle. Elle en avait jamais vu avant.. Sa façon d'approcher prudente et silencieuse le rendait presque menaçant. Si bien que la jeune femme fit quelques pas en arrière. Puis le rideau s'ouvrit pour laisser voir une femme jolie.
D'un point de vue extérieur qui des yeux de fauve de l'étrangère ou le regard noir inquisiteur d'Emi.
Le ton de la voix de la jeune femme rappela encore une fois à Emi qu'elle n'était pas chez elle. Mais au moins, elle n'avait pas refusé d'entrée de jeu. Peut-être que ce soir, elle ne mangerait pas seule avec ses Pokémon.

-Désolé, je ne viens pas de Viajera. J'ignore même où cela se trouve ou à quels mythes cet endroit appartient.

La jeune femme marqua une pause pour continuer sur la question.

-Je suis juste en voyage jusqu'au phare. Et vu la distance, j'y serait demain. Sur place, je pense loger dans une auberge, avec mes deux Pokémon. Mais ma chasse de ce midi risque d'être perdue là-bas. A Kii, quand tu en as trop pour toi, on n'hésite pas à partager avec les voisins plutôt que perdre. Et il se trouve qu'on risque d'être voisins pour la nuit.

Emi remarqua l'erreur qu'elle venait de faire. Elle avait avoué devoir se reposer dans le coin, avec juste deux Pokémon pour la protéger. Elle soupira devant sa bêtise. Et reprit d'un ton plus las.

-Si je vous dérange, je continuerais ma route sans vous embêter. Je ne tiens pas à combattre ou quoi que cela soit ...
,dit elle en regardant la pénombre,
-… j'oublie souvent qu'il n'y a pas qu'à Kii où les étrangers sont mal perçut, malgré ce qui se dit.  Et je m'excuse au par avant, si je vous ait dérangé.

La jeune femme commença à se baisser légèrement pour chasser le sable qui semblait gêner un peu sa Racaillou. Elle ne regardait plus le Bourinos, son tenefix ayant déjà décidé de l'affronter s'il cherchait les ennuis. Elle avait presque abandonné l'idée de rencontrer d'autres personnes depuis qu'elle avait quitté l'équipe de Bernice Mâchefer.

Pour ce qui est du Chacripan, Emi serait aussi surprise d'en voir un. Ce n'est pas un Pokémon courant non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Dolorès L. Muñoz
Or : 330
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Jan - 17:26
La gitane souleva un sourcil lorsqu'Emi lui dit qu'elle ne venait pas de "viajera". Ses lèvres s'étirèrent au fur et à mesure que la jeune femme parlait, et finalement, un léger rire s'échappa de sa bouche. D'où elle venait, celle là encore ? Emi pensait certainement que ce mot désignait un pays ou une contrée, hors il s'agissait d'un mot gitan, signifiant "voyageuse". Mais ça, elle ne pouvait pas le savoir.

Sa naïveté amusa la gitane, qui se décida enfin à faire un pas en avant, descendant ainsi une marche de son petit porche, attentive aux dires de la jeune femme. Elle venait de Kii, et cela ne l'étonnait gère: les Kiiois étaient des gens particuliers. Personne ne partageait sa nourriture avec un étranger, question de survie. Et celle ci voulait se rendre au phare pour des raisons inconnues. La gitane pensa qu'Aros allait la manger toute crue... Emi allait crécher ici pour la nuit, accompagnée de ses deux monstres que la belle regarda attentivement pendant quelques secondes. Le premier était un amas de roche qui se mouvait avec difficulté dans le sable, tendis que l'autre, un peu plus ténébreux, avait une forme humanoïde, et des yeux étincelants, ressemblant à des pierres précieuses. La créature violette fixait Gringo avec intensité, comme si celui ci lui faisait comprendre que si le bourrinos attaquait, il serait prêt à se défendre.

Hannibal se figea lorsqu'il se rendit enfin compte qu'il y avait des gens à côté de la carriole. Brisant le silence, la jeune femme croisa les bras sur sa généreuse poitrine.

- Vous êtes une chasseuse alors, demanda-t-elle. Et qu'avez vous chassé, pour ce soir ?

Gringo remua son épaisse tête, certainement dérangé par une mouche, ou une quelconque autre bestiole. La jeune femme lui dit qu'elle ne voulait pas se battre, et c'était une bonne chose. Dolorès n'avait pas envie d'avoir encore des ennuis.
Quand Emi parla de Kii, et de la façon de voir les étrangers, la gitane ne put s'empêcher de repenser à Maeko, l'une de ses clientes qui ressemblait à une poupée de porcelaine. Emi ne lui ressemblait en rien, d'ailleurs.

- Vous ne me dérangez pas. Vous m'intriguez.

De nouveau, la gitane descendit une marche, mais cette fois ci, Hannibal ne suivait pas.




Merci Mari pour le beau sprite  ♥
Revenir en haut Aller en bas
Emi
Or : 210
Origine : Kii
Métier : Artisan Joaillier
Sexualité : Ouverte d'esprit
Equipe : .
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Jan - 23:43
Bon, déjà, elle ne la jetait pas d'entrée de jeu. C'était un bon point pour elle. Maintenant il fallait expliquer l'objet de sa chasse et à quoi ressemblait le Pokémon.

-Chasseuse est un bien grand mot,

dit elle, gênée.

-J'ai apprise à survivre. Pour le Pokémon, je ne peux vous le dire. J'ai trouvé ses traces un peu à cause du sang qu'il perdait. Je l'ai achevé après avoir remonté sa trace. Je sais juste de ce Pokémon qu'il doit avoir le type herbe dans ses attributs, car il a essayé de se protéger par une attaque fouet liane.

Je ne suis malheureusement pas experte Pokémon et ne connaît pas son nom. J'en avais jamais rencontré avant. Que les carnassiers locaux aient essayé de le tuer me suffisait. Et sa chair était plutôt bonne, à ma grande surprise.


Emi finit par remarquer le félin. Il devait être timide, car il ne bougea pas quand sa maîtresse descendit une marche. C'est à ce moment-là qu'elle le repéra. Il aurait pût être de toute beauté, cela n'aurait pas changé le point de vue d'Emi.

Que dire de plus. Elle avait devant elle, une femme magnifique qui ferait tourner de plus d'un garçon. Elle semblait être seule avec ses Pokémon, un peu comme elle.
Ainsi elle l'intriguait. C'était réciproque. Elle ne connaissait pas bien les femmes d'Aros, mais aucune, de celles qu'elle avait vu, ne dégageaient autant ce petit quelque chose d'Exotique dans sa beauté.

La marche descendue était une barrière de moins. Il fallait encore gagner du terrain. Mais comment. Elle ignorait même à qui elle avait affaire. Elle finit donc les présentations

-Je me permet de vous présenter mes compagnons de voyage. Le Tenefix se nomme Tifix et la Racaillou Sakura.

Dit elle en désignant ses compagnons, à leur nom. puis prise d'une inspiration, elle s'inclina, légèrement, dans un semblant de révérence.

-Si la  noble dame, que vous êtes, est intriguée, je peux essayer de répondre à votre curiosité. Demandez et j'essayerais dans la limite de mes piètres compétence de vous satisfaire.
Revenir en haut Aller en bas
Dolorès L. Muñoz
Or : 330
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Fév - 19:43
Les bras toujours croisés sur sa généreuse poitrine, la gitane regardait Emi, et l'écoutait raconter sa vie, entre autres. La belle remarqua bien vite que l'étrangère avait peu confiance en elle: elle ne se considérait pas vraiment comme une chasseuse, alors que c'était le cas. Elle avait pisté un monstre souffrant, et l'avait achevé pour le manger. Beaucoup de femmes n'auraient pas apprécié de faire ce travail.

- Hé bien.. Souffla-t-elle en un sourire, j'ai hâte de goûter à ça.

La gitane descendit encore une marche, et ce fut le sable froid d'Aros qui était en contact avec ses pieds bronzés. Si Emi avait gagné sa confiance, ce n'était pas parce qu'elle lui offrait à manger, non. Mais plutôt parce que la gitane ne la considérait pas comme une menace. Elle avait beau savoir chasser et tuer, Dolorès ne l'a pensait pas capable d'attaquer un humain. Et puis, elle savait se défendre.
La gitane regardait le sable avec une petite moue. Cela n'allait pas être agréable pour manger.

- Te haré sentir cómodo. Restez là.

La belle fit volte face et rentra dans la cariole à la recherche d'un tapis épais, qu'elle jeta à l'extérieur sans une once de délicatesse. De là, elle sortit plusieurs branche sèche d'un coffre et un briquet en pierre avant de rejoindre Emi. La gitane étendit le tapis sur le sable humide, tendis qu'elle jetait un rapide coup d’œil aux monstres de la jeune femme, au moment où elle cita leur prénom. Tifix et Sakura.

- El caballo, c'est Gringo, dit-elle en pointant du doigt l'énorme percheron, puis le petit chat. El gato, Hannibal.

Une fois le tapis en place, Dolorès empila les bout de bois pour faire comme une sorte de chapiteau, et tenta de créer du feu avec le fameux briquet. Après tout, la viande était toujours meilleure cuite, non ?
Sa question la fit sourire. Noble dame ? Elle ne savait pas encore à qui elle avait affaire.

- D'où venez vous bonito corazón ? Certainement pas d'Aros, j'imagines. Personne ne partage sa nourriture ici...

Gringo avança de quelques pas, assez curieux face à la boule de roc qu'était Sakura. Cette chose était vivante ? Incroyable.



Merci Mari pour le beau sprite  ♥
Revenir en haut Aller en bas
Emi
Or : 210
Origine : Kii
Métier : Artisan Joaillier
Sexualité : Ouverte d'esprit
Equipe : .
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Fév - 16:42
Emi fut surprise encore une fois par l'étrange langue que parlait l'étrangère. Elle ne comprenait pas, mais son retour avec une « couverture » et du bois, laissait supposé qu'elle avait réussi. Ce soir, elle ne serait pas la seule humaine à table.
Elle lui présenta à son tour ces compagnons. Un, semblait être un Caballo et l'autre un Gato. Elle ne savait pas si les noms des races changeaient avec la langue…. Mais ceux-ci ne lui dire rien.

Pendant que cette dernière posait la « table », Emi sortie ses chiffons. Elle les déplia relevant des brochettes de viandes et de légumes, ainsi que quelques baies et légumes en vrac.

Elle lui posa l'étrange question de son origine. Emi haussa les sourcils. Elle était persuadée avoir mentionné Kii, avant de s'en fiche. Après tout, une discussion n'a pas besoin d'être utile pour être agréable.

-Je suis originaire de Kii. Un pays montagneux, ou les conditions de vie sont suffisamment rudes pour qu'aider son voisin soit un peu un devoir. Car vous ne savez pas quand vous-même aurez besoin de son aide. Bon, cela nous rend aussi distant avec les étrangers pour la plupart…

Elle hésita à l'appeler Madame. Elle ne connaissait ni son nom, ni son prénom. Elle décida donc d'utiliser les mots, qu'elle avait utilisé

-...Bonito Corazõn.

Elle prit une brochette qu'elle planta au-dessus du feu, réfléchissant à la suite de la discussion. Son dos avait travaillé dans cette longue après midi. Il lui faisait un peu mal. Elle s'étira en demandant.

-Et vous ? Aros est-il votre patrie d'origine ? Et ces étranges mots sont-ils Arosiens. Enfin, je suis bien mal polie. N'hésitez pas à vous servir d'une brochette et de légumes pour vos Pokémon.

Sakura cassa un rocher non loin d'elle et en tendit un morceau au grand Pokémon. Tifix lui dit d'aller plutôt chercher des baies. Il ne pensait pas que ce Pokémon mangeait des rochers, comme eux. Elle tenait toujours le morceau de rocher vers Gringo espérant secrètement que son compagnon de voyage se trompait.
Revenir en haut Aller en bas
Dolorès L. Muñoz
Or : 330
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Fév - 17:48
Dolorès sentait la nourriture d'ici. Enveloppés soigneusement dans des chiffons, des brochettes multiples attendaient qu'on les manges. Pas très discret tout ça. Et même si la gitane n'était pas vraiment de confiance, Emi avait de la chance de tomber sur elle. A Aros, les personnes mal intentionnées sont partout...
La voyageuse lui parla de Kii, son pays d'origine, et la gitane se senti bête de lui avoir posé une telle question. Après tout, ne l'avait-elle pas déjà mentionnée ? Emi expliqua qu'à Kii, les gens étaient solidaires et s'entraidaient tout le temps. A cette phrase, la gitane eut un soupire. Elle s'était déjà rendue à Kii, et de ce qu'elle avait vu, elle ne pensait pas que le pays soit si démuni. De plus, elle trouvait les gens de là bas amer et vide, et que cette exclusion les rendaient bêtes, au fur et à mesure du temps. A force d'être casanier, ne finissons nous pas par nous abrutir ?
La belle haussa les épaules, les sourcils froncés.

- Je n'ai pas un bon souvenir de Kii.

Son expression fermée devint soudainement amusée, lorsque la jeune femme utilisa les mots "bonito corazõn". Peut-être pensait-elle qu'il s'agissait d'une formule de politesse ? Dans tous les cas, cela amusait la gitane.
Elle remarqua aussi que la voyageuse avait quelques douleurs au niveau du dos. Au vu de sa posture, et des petites mimiques qu'elle faisait lorsqu'elle se redressait. Emi posa elle aussi quelques questions, avant d'inciter la gitane à se servir. Elle prit une brochette de viande, et en découpa un petit bout avant de le jeter vers Hannibal. Ce dernier le renifla avant de le manger goulûment. Dolorès laissa la viande cuire au dessus du feu. Que c'était agréable, de faire un barbecue.

- Non, Aros n'est qu'un lieu de passage pour moi aussi, fit-elle remarquer. Je viens d'un pays très lointain dont le nom importe peu. Ma famille est nomade, et nous l'avons toujours été.

Après quelques minutes, la brune sorti la viande du feu, et mangea un morceau. Excellent.

- Je parle la langue des gitans, dit-elle finalement en un petit sourire.

Gringo regarda la petite boule de roc lui tendre un galet. Il tendit une oreille vers le sol, intrigué. Visiblement, il ne semblait pas comprendre les intentions du racaillou. Était-ce un cadeau ? Une offrande ? Immobile, il fixa Sakura, un peu embêté. Hannibal, quant à lui, se délectait de ce spectacle. Il lui en fallait peu, pour se moquer des autres.

- Méfiez vous à Aros. Tout est dangereux, rien n'est gratuit.

La gitane arqua un sourcil.

- Por ejemplo, si votre dos vous fait souffrir, les médecins vont vous ruiner. Il faut connaître les bonnes adresses.

Dolorès posa un oeil sur l'étrange scène qui se déroulait juste à côté d'elle. Le géant équin regardait l'amas de roche sans rien dire, et ils semblaient fossilisés dans cette posture, dans l'attente d'un geste de l'autre.



Merci Mari pour le beau sprite  ♥
Revenir en haut Aller en bas
Emi
Or : 210
Origine : Kii
Métier : Artisan Joaillier
Sexualité : Ouverte d'esprit
Equipe : .
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Fév - 17:16
Ainsi elle était aussi de passage ici. Elle appartenait bien au peuple du voyage. Et le meilleur, c'est qu'elle était passée par Kii. Qu'elle n'aie pas aimé désolait Emi, mais elle le comprenait. Après tout, son peuple n'était pas vraiment accueillant.

Sa brochette avait chauffé. Emi la sortit du feu et souffla dessus. Elle mordit à pleine dent dans le premier morceau de viande, l'arrachant de son support.

La Kienne écouta les dires de la gitane. Elle semblait avoir remarqué son problème de dos.

-Oh, ce n'est pas grand-chose. J'ai portée Sakura, car elle avançait mal dans le sable. Elle pèse quand même ses vingt kilos. J'ai beau être forte, je n'aie pas l'habitude de porter aussi lourd pendant si longtemps. Je n'irais pas voir un médecin pour ça. Un masseur peut-être, mais pas un médecin.

Elle remangea une bouchée, pensante.

Tifix vient lui demander la permission de se servir. Ce qu'elle accepta. Le petit être noir prit quelques baies et autres légumes et les apporta à Sakura.

-Partage plutôt cela avec lui pour le repas. Je te rappelle que tous ne mangent pas de roche comme toi et moi.

Voyant qu'elle en céderait pas, il croqua dans la roche et tout en mâchant la bouchée prise, il tendit un légume au Bourrinos. De l'autre, il tendit une baie à Sakura. La Racaillou s’apprêtait à le frapper, mais se retint. Elle souhaita un bon appétit et mordit dans la pierre. Elle prit de la deuxième main une baie et la tendit à Gringo.

-Four (pour) toi.

Emi décida de discuter encore un peu avant de poser sa question.

-J'aie bien conscience d'être une Wattouat au milieu d'un troupeau de Medhynea. Et si je montre moins les crocs qu'eux, car à celui qui tenterait d'abuser de ma bonté.

Elle mangea un nouveau morceau de viande sur sa brochette. Cela l'aida à se taire. Elle était fière de corriger certains garçons du village, mais elle devait calmer ses ardeurs. Elle savait qu'elle ne faisait que peu le poids face à un professionnel.

-Enfin, merci de votre avertissement. J’aimerais presque que nous soyons descendu à la même auberge. J’abuserai de votre temps pour connaître vos voyages dans d'autres terres/pays. Vos propos semblent dire que vous connaîtriez une bonne adresse pour un dos courbaturé. Est-ce loin d'ici ?

Bon niveau subtilité, on repassera. Elle espérait juste que son hôte ne l’envoie pas dans un traquenard, consciente de sa propre naïveté face au monde. Mais c'est vrai que ce soir, elle serait presque prête à payer pour un bon massage.


Revenir en haut Aller en bas
Dolorès L. Muñoz
Or : 330
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Mar - 15:48
Les yeux félins de la gitane fixèrent la femme en face d'elle, tandis qu'elle expliquait pourquoi son dos la faisait souffrir. La voyageuse avait l'air de porter un grand soin pour ses pokémons. En effet, la boule de roc ne semblait pas être légère, et malgré ses difficultés à se mouvoir sur le sable, Dolorès ne se serait jamais blessée le dos pour ça. Enfin, ce n'était que des suppositions. La gitane avait de la chance d'avoir un mastodonte et un petit félin comme accompagnateurs. Si l'un d'entre eux avait un problème, elle leur viendrait quand même en aide. L'amour, certainement.

La voyageuse expliqua qu'elle savait se défendre, malgré les mises en garde de la gitane. Celle ci haussa un sourcil, assez étonnée de sa comparaison avec le Wattouat et les Medhyneas. Si elle disait vrai, elle cachait vraiment bien son jeu.

- On apprend tous de nos erreurs, conclut la gitane qui ne semblait pas vraiment convaincue par ses dires.

C'est alors qu'elle posa une question des plus alléchantes. Est-ce qu'elle connaissait un bon masseur ? C'était trop facile. La gitane esquissa d'un sourire et fit un geste rapide de la tête pour éloigner une mèche de cheveux qui lui était tombée devant ses yeux.

- J'en connais une, en efecto.

La belle posa le bâtonnet de sa brochette près du feu, presque prête à passer aux choses sérieuses. Après tout, il fallait savoir se vendre pour faire du chiffre d'affaire.

- Ce ne sera pas gratuit, précisa-t-elle, mais cela défie toute concurrence. Vous m'avez offert le repas, alors je peux bien faire un geste pour vous aussi.

La gitane fit un autre sourire. Si elle s'était imaginée qu'elle allait masser quelqu'un à cet heure ci, elle n'y aurait presque pas cru.
De son côté, Gringo ne savait pas vraiment ce qu'il se passait. D'un côté, un pokémon fait de pierre lui tendait un caillou, de l'autre, une bête violâtre aux yeux de cristal semblait communiquer avec, comme si elle tentait de lui expliquer quelque chose. Le géant resta d'un calme légendaire, malgré la nervosité du petit être de pierre. Lorsqu'on lui tendit finalement un bout de légume, Gringo comprit, et mangea avec une grande délicatesse. Ne sachant comment les remercier, le percheron tapa du sabot, en espérant que le message passe. De son côté, Hannibal continuait de regarder la scène d'un air hautain. Comment pouvait-il accepter de la nourriture de la part de ces gueux ? Ou était-ce des offrandes ? Cela lui semblait plus plausible.


Merci Mari pour le beau sprite  ♥
Revenir en haut Aller en bas
Emi
Or : 210
Origine : Kii
Métier : Artisan Joaillier
Sexualité : Ouverte d'esprit
Equipe : .
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mar - 16:17
A son mouvement de tête, Emi put voir la chevelure de la gitane. Elle avait de beaux cheveux. Mieux entretenus que les siens, c'était certain.
Elle connaissait un masseur. C'était déjà un bon point. Par contre, elle comptait lui vendre l'information. Vu qu'elle lui offrait le repas, pourquoi pas. Après tout, c'était toujours bon de connaître les bonnes adresses.
Elle calcula, dans sa tête, rapidement, combien elle avait et combien elle pouvait se permettre de dépenser pour le massage. Elle fit un rapide calcul et obtenue son budget pour l'information. Elle pouvait monter jusqu'à une petite somme. Elle n'espérait pas en arriver à cette hauteur.

Le coup de sabot du cheval tira Emi de ses calculs. Elle vérifia d'un coup d’œil que ces compagnons n'avaient pas fait de bêtise. Cela ne semblait pas le cas.

Ils semblaient même avoir fait amis-ami avec l'équidé. Un bon point pour eux.
Revenons à ces calculs. Elle devait faire preuve de prudence. On lui avait inculqué les bases de la négociation. Elle n'était pas encore bonne dans ce domaine.

-Vendre l'information. Intéressant. J'ignorais que c'était possible comme commerce. Je prévients de suite, s'il il se trouve à plus d'une demi-heure d’ici, c'est trop loin pour moi ce soir, donc l'information vaudra moins cher.

Les négociations seraient peut-être rudes, mais un contact pas cher et bon pouvait valoir le coup.

Contente de s'être fait un nouvel ami, même s'il n'a pas l'air de la comprendre, Sakura porta son regard vers le félin. Celui-ci l'intimidait un peu à sa façon de les regarder. Revenant en sautillant vers le tapis, elle réfléchit. Il ne devait pas aimer les cailloux, comme le grand. Qu'allait elle lui offrire ? Une baie, ou un de ses légumes. Elle regarda de nouveau Hannibal et hésita. Son regard se porta vers celle qu'elle suivait. Emi lui sourit et lui tendit une brochette crue. De son autre main, Racaillou prit quelques baies. Puis il se dirigea vers le Félin et lui tendit la brochette. Allait-il lui aussi accepter son cadeau ?
Revenir en haut Aller en bas
Dolorès L. Muñoz
Or : 330
Métier : Gitane ( Voyante )
Sexualité : Libertine
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mar - 17:06
Vendre l'information ? Tiens, cela était intéressant. C'était, certes, cruel, mais intéressant. Dolorès n'avait jamais vraiment pensé à vendre une parole. Faire de l'argent avec de l’immatériel, c'était cocasse. Mais avait-elle vraiment le coeur à faire payer Emi pour quelques mots ? Elle rangea cette idée dans un coin de tête, et se dit qu'elle pouvait certainement utiliser cette technique pour plus tard.

- Oh no, ce n'est pas si loin, dit la belle en esquissant un sourire.

Au plus elle parlait avec la jeune voyageuse, au plus la gitane se dit qu'elle allait se faire manger par Aros. Tant de naïveté était certes, très mignon, mais pas adapté au rythme de la grande ville.

- Je suis masseuse, finit-elle par dire.

La gitane se saisit d'une nouvelle brochette de viande, qu'elle fit rôtir au dessus du feu. Au vu du prix de la viande ici à Aros, elle n'allait pas se priver d'en manger gratuitement. Peut-être qu'avec un peu de chance, Hannibal pourrait aller lui chasser quelques gibiers ? La gitane se ravisa vite. A part un rattata, le petit chat n'allait pas rapporter grand chose.

- Du moins, je peux essayer de vous soulager à moindre coût.

La belle arqua un sourcil, et ramena sa brochette devant ses lèvres, avant de souffler dessus. La cuisson saignante était sa préférée.

De leurs côtés, les monstres vivaient leurs premiers échanges, eux aussi. Si le percheron avait finalement compris ce que la racaillou essayait de faire, Hannibal, lui en revanche, voyait toujours cette masse de pierre comme un être inférieur, et très disgracieux. Du haut de son piédestal, le félin ondulait lentement la queue, sans quitter du regard l'étrange créature. Et lorsque celle ci sautilla vers sa direction, le mâle ne put s'empêcher d'arquer le dos de feuler. Une bête aussi hideuse ne pouvait pas pénétrer son espace vital, cela était inimaginable. A ce feulement, Dolorès tourna la tête, et soupira lorsqu'elle découvrit la scène.

- Il n'est pas très sociable, lo siento.


Et soudain, l'odeur de la viande crue parvint aux naseaux de l'animal. Et Hannibal comprit enfin: c'était une offrande. Comment cela pouvait-il être autrement ?
Son caractère changea du tout au tout, et les poils hérissés sur son dos se raplatirent lentement. Il huma la brochette quelques instants, avant de la saisir entre ses crocs, visiblement ravi. Au final, il valait peut être mieux que les deux monstres ne parlent pas le même langage...



Merci Mari pour le beau sprite  ♥
Revenir en haut Aller en bas
Emi
Or : 210
Origine : Kii
Métier : Artisan Joaillier
Sexualité : Ouverte d'esprit
Equipe : .
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mar - 18:24
Racaillou fut surprise par la réaction du félin, mais ne démordit pas. Elle avançait, sûre d'elle. Après tout Emi l'avait conseillée. Elle ne pouvait pas se tromper. Mais Hannibal lui faisait quand même un peu peur. Il semblait prêt à lui sauter dessus.
Tifix lui dit de revenir, mais elle n'en fit rien. Elle ne laisserait pas à l'autre farceur, le droit de se faire un nouvel ami.
L'amie du Pokémon parla. C' était pour cela. Il avait peur des autres… Enfin c'est bien ce que voulait dire pas très sociale pour Sakura. Il fallait juste lui montrer qu'on était son amie. Elle y était presque. Il arrêta sa position bizarre. Avait-il compris ? Pourquoi pas, elle avait vu Tifix faire. Elle tendit la brochette et attendit que le chat morde dedans pour la relâcher. Elle avait réussis, elle s'était fait un ami.
Elle lui souhaita un bon appétit et déposa des baies au sol pour le percheron. Elle reprit son cailloux et le mangea. Vive Emi, vive l'amitié.

Emi regarda le manège de Sakura avec un peu d’appréhension. Son interlocutrice lui révéla qu'elle était la masseuse. Mais toujours aucun prix. Hors de question d'accepter sans prix. Sinon, celui-ci pourrait être exorbitant et elle devrait payer. Elle continua d'observer avec un peu de crainte. Encore plus quand sa « maîtresse » dit qu'il n'était pas social. Elle espérait juste que cela ne se terminerait pas en pugilat.
En fin de compte, il semblait avoir compris l'attention. Cela permit à Emi de poser sa question.

-Par faible coût, on parle de 100 ou 150 d'or ? Si ce n'est pas cela, quel genre de fourchette.

Le prix était volontairement élevé. Elle ne mettrait pas beaucoup d'argent dans un massage. Mais elle l'avait prévenue qu'elle se ferait manger par ici. Elle prit donc sa viande et en profita le temps de la réponse de la gitane.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Aros :: Plage :: Dunes humides-
Sauter vers: