:: Kii :: Val de l'Aube Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guerre et Paix (ft. Cel)

Marigold Whiterun
Or : 30
Origine : Scémède
Métier : Dresseuse de Pokémon canins
Sexualité : Hétéro
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Jan - 21:37
Si chaque citoyen, gueux comme noble, avait droit à son jour de répit dans le calendrier, c'était bien celui-ci. C'était lors du Jour de la Paix l'occasion, pour les plus pieux, de se recueillir pour le salut des Shaymin, en honorant leur sacrifice, et pour les plus paresseux, de se servir de cette journée sacrée pour bayer aux Cornèbres, en prétextant un pèlerinage auquel ils ne se joindront pas.
Je ne suis pas ce genre de rebut de l'espèce humaine. Mon éducation m'avait inculqué de grandes valeurs, telles que le travail, l'assiduité, le respect de mes anciens et des traditions. Je n'avais d'ailleurs pas fui le palais comme une voleuse pour me rendre au Val de l'Aube. Des jours à l'avance, j'avais demandé cette permission à notre monarque, et ne m'étais autorisée à partir qu'après inspection de la santé de mon chenil avant le départ. Pour la suite, j'avais osé faire confiance à ce palefrenier qui semblait m'apprécier, qui malgré son bas intellect, savait y faire avec les bêtes. Il n'est guère compliqué de nourrir un canidé, lui lancer vulgairement une tranche de viande à travers les barreaux de sa cage garantissait de ne pas se faire croquer le bras, pour un amateur. Dans le pire des cas, je lui avais préalablement annoncé que je ne porterais pas garante de la moindre brûlure de Démolosse, puisse-t-elle durer toute l'existence de la pauvre victime.

Pour cette grande occasion, toute ma troupe était réunie. Les Pokémon ont beau être une forme de vie inférieure à celle des Hommes, ils souhaiteraient sûrement, eux aussi, admirer les plaines où évoluaient autrefois ces mystérieuses créatures florales.
Lors de la première partie du voyages, nous empruntâmes un attelage, qui nous amena jusque dans les contrées de Kii, pour épargner les pattes de mes compagnons. Il nous déposa près d'une auberge dans le village, où je pus louer une monture. A partir de là, moi en selle, Lucifer sur la croupe du Galopa, Hypérion jouant dans les herbes et Georgette lançant des regards haineux au chaton, nous nous mîmes en route.

Le paysage était superbe. Plus surprenant encore que les étendues colorées de fleur à Scémède, ou que les falaises qui surplombaient la mer. Ma famille et moi nous étions déjà rendus en ces lieux, il y a des années, mais je dois bien avouer que la plupart de mes souvenirs de petite enfance s'étaient embrumés depuis. J'étais satisfaite d'assister moi-même à ce spectacle, dont je me souviendrai plus longtemps.
J'étais descendue du cheval. De nombreux visiteurs étaient présents, alors je ne pouvais pas risquer de me faire voler mon destrier. Ainsi, je tenais toujours la créature par les rênes.
L'ambiance était sereine, bien digne d'un lieu de recueillement, presque de culte. Certaines personnes priaient à genoux, d'autre fixaient avec mélancolie l'horizon, et certains jouaient dans les herbes avec leur Pokémon. Chacun avait sa façon propre de célébrer le Jour de la Paix. Malgré ces quelques fauteurs de troubles, l'environnement était plutôt calme. Georgette s'était allongée et baillait, fatiguée par la longue route et Hypérion suivait une odeur, probablement celle d'une collation apportée par une autre personne. Quant au Psystigri...


Lucifer ! Reviens ici tout de suite !

Les cris de Marigold firent sursauter de nombreuses personnes. Malheureusement pour elle, son chat n'obéissait pas. Elle était habituée à la docilité de l'espèce canine, mais moins à la nature têtue des félins. Elle allait pouvoir courir longtemps, car face à sa proie naturelle dans sa région d'origine, Passerouge, il n'était pas près de réfréner ses instincts de prédateur.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Or : 200
Origine : Kalos
Métier : Guide, coursier & pickpocket
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Jan - 23:25

guerre & paix

it's a different kind of danger

tu ne travailles pas, aujourd'hui
c'est bien la seule fois de l'année

Aujourd'hui est aux hommages et au souvenir. L'année précédente, Nicholas était parti sans toi: ce recueillement ne fait pas partie de ta culture, après tout. Tu n'avais pas spécifiquement envie d'entreprendre un tel voyage et sacrifier des heures de sommeil pour une tradition qui n'est pas la tienne. Alors tu étais resté à Aros, occupant ta nuit à réarranger les stocks de la boutique selon les indications de l'apothicaire.

cette année, tu es curieux
alors tu l'accompagnes

Vous êtes partis avant l'aube, fermant la boutique à double tour avant de vous mettre sur un chemin qui vous a éloignés d'Aros. Vous avez tourné le dos à la côte pour vous diriger vers Kii, une région où tu n'as encore jamais mis les pieds. Nicholas ne pipe pas mot. Ses yeux sombres étudient des choses que tu ne vois pas. Il ne brise le silence que pour te dire de regarder où tu mets les pieds et donner quelques indications sur des éléments du paysage.

tu ne poses pas de questions
ça ne te regarde pas

Tes yeux clairs parcourent les environs avec de plus en plus d'émerveillement au fur et à mesure que vous approchez de votre destination. Les montagnes recouvertes d'un duvet blanc vous encerclent peu à peu, grandissant à chacun de vos pas. Sur la pierre sombre, la neige crée un contraste marquant. Voilà qui te rappelle (un peu cruellement) les hauteurs de ta région natale. Tu as rarement eu l'occasion de t'y rendre, mais c'étaient des paysages charmants.

sur le coup, Cyclamen se rembrunit
peut-être a-t-elle le mal du pays

Taryn, quant à elle, semble se contenter d'apprécier le voyage. Elle flotte près de tes jambes, observant les environs avec sa curiosité habituelle. Voir du pays est toujours un plaisir pour elle, et l'atmosphère ne parait pas l'affecter le moins du monde.

« On y est ? » souffles-tu à Nicholas

L'apothicaire ne parle pas kalosien, mais à force que tu oublies ce détail, il comprend quelques expressions simples. 'Presque', répond-t-il en pressant le pas. Tu manques de t'arrêter lorsque vous arrivez face à un plateau entièrement dénudé de végétation, encadré de hautes montagnes qui te font penser à des remparts. C'est une vue prenante. Tu as peut-être pensé à Kalos en arrivant vers Kii, mais l'idée vient d'entièrement quitter ton esprit.

c'est complètement différent
aucunement comparable

Nicholas te murmure de le retrouver à l'orée du Val lorsque le soleil se couchera et te quitte sans un mot de plus. Seul avec tes deux monstres, tu observes les alentours d'un air un peu perdu. Ce n'est pas la curiosité qui manque, mais dans une ambiance pareille, tu n'oses adresser tes questions à personne. Certains prient, d'autres discutent à voix feutrées dans des langues qui te sont inconnues. Il te semble même repérer des monstres que tu n'as jamais vus. Empêcher Taryn de courir partout sans respect aucun pour le silence du recueillement est une épreuve.

mais peut-être n'est-elle pas le problème
tu devrais plutôt regarder Cyclamen

A peine te demandes-tu où est passé l'oiseau rouge que tu l'entends piailler. Avec une fureur qui ne t'est pas inconnue. Un Psystigri est venu lui voler dans les plumes alors qu'elle tentait de faire connaissance avec un dragon pastel aux longues moustaches. Tes yeux se posent sur elle tandis qu'une voix de femme s'élève au dessus des murmures emplissant le Val. Une femme bien énervée, jauges-tu en repérant sa silhouette. Cheveux gris, allure aussi noble que sa tenue, et expression contrariée, elle se dirige vers la boule de poils à pas empressés.

il s'appelle Lucifer ?
original, supposes-tu

« Cyclamen, on avait dit pas de combats, aujourd'hui. Eloigne-toi au moins de  la foule. » ordonnes-tu le plus calmement possible

L'affrontement a beau faire clairement tâche pour le 'jour de la Paix', tu ne peux t'empêcher de trouver la situation comique. Un sourire amusé menace d'étirer le coin de tes lèvres, tandis que tu peines à étouffer le rire dans ta voix. Peut-être est-ce l'atmosphère bien trop calme qui te donne le rire facile. Peut-être est-ce la lourde fatigue du voyage. Peut-être est-ce l'air indigné de la jeune femme qui n'est pas sans rappeler celui de ta Passerouge. Tu as beau lui dire de s'éloigner, elle ne résiste pas à l'envie de répliquer par d'occasionnels coups de bec.

ce chaton veut se battre ?
il n'a aucune chance

« Ce n'est ni le lieu ni le moment pour ces enfantillages. » ajoutes-tu, forçant un peu de sévérité à colorer ta voix

Trop tard, cela dit: Cyclamen est lancée. Voilà longtemps qu'elle n'avait pas été importunée par un Psystigri, mais ses instincts n'ont pas mis longtemps à refaire surface. Yeux plissés dans une expression de défi, elle esquive les pattes du félin sans pour autant vouloir céder trop de terrain. Comme si elle avait un territoire à défendre. Futile. A tes côtés, Taryn semble effarée par le trouble que causent les deux monstres kalosiens.

elle qui a abhorre la violence
c'est bien sa veine

« Très bien, fais la sourde oreille si ça t'amuse. » soupires-tu, en voyant que l'oiseau ne t'écoute pas

Les expressions des badauds et l'indignation de Cyclamen ont beau t'amuser dans ton fort intérieur, ce chaos ne peut durer. Pas pour un jour de recueillement. Tu jettes un coup d'oeil rapide à la noble avant de te diriger vers le duo, bien décidé calmer ta Passerouge.

Cyclamen n'oserait pas te blesser
si tu t'interposes, elle s'arrêtera

(mais tu n'es pas le seul à vouloir intervenir)
(hors de ton champ de vision, des silhouettes s'avancent)
@Mari combat ?

Cel parle en #9399b1
Awful




FicheRépertoireJournal


Merci Ney, c'est de toute beauté keur leur lov



Merci Yuki pour ce rappel (et le joli sprite), au cas où on aie un jour pris Cél au sérieux keur leur lov
Revenir en haut Aller en bas
Le Passeur
Or : 918
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Jan - 15:52

  

Attention !


Un Pokémon sauvage apparaît...


En effet, les deux pokémons troublent le repos de ce Val, et ce n'est pas au goût de tout le monde. Voir plutôt ce n'est au goût de personne, et s'avancent vers les deux pokémons se battant la figure d'un dresseur et son pokémon.. Ou plutôt non d'ailleurs, ce sont deux pokémons, mais semblant agir comme une créature et son maître, très étrangement. D'abord on pourrait croire que c'est un garde du corps avec un ami peut être, mais plus les deux pokémons approche, plus le regard de l'un de fait... Dérangeant. Ou plutôt l'absence de regard en fait. 



Un Rototaupe mâle


Et une Soporifik femelle !
 
Le Rototaupe à les yeux fermés, mais semble savoir ce qu'il fait, avançant en évitant les obstacles au sol, tandis que derrière lui, le pokémon psy avance plus doucement, mais sûrement. Et d'un geste avisé, il lève la main, et sans un cri, le Rototaupe se jette au combat pour calmer, ou en tout cas faire passer un sale quart d'heure, au deux pokémon troublant le repos de ce lieu saint. 



Compte PNJ ne pas MP

✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (admin) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
Marigold Whiterun
Or : 30
Origine : Scémède
Métier : Dresseuse de Pokémon canins
Sexualité : Hétéro
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Jan - 23:22

Était-ce une chance ? Ou l'exact opposé ? Il semblait que le passereau appartenait à un dresseur, une jeune fille - non, un garçon, devant lequel s'arrêta l'oisillon, avant de faire courageusement face à son prédateur naturel. Un comportement peu commun, qui eut pour effet d'intriguer Lucifer. Malheureusement pas assez pour le décourager.
Les deux adversaires se faisaient face. Ils se regardaient les yeux dans les yeux, aucun n'osant fermer ses paupières ne serait-ce qu'un instant. Ils savaient que le premier à lâcher serait le premier à perdre l'offensive. Sûrement parce qu'ils étaient si concentrés dans leurs regards, leurs oreilles étaient imperméables aux cris de leurs propriétaires respectifs. Ni la Noble de Scémède, ni le Kalosien - comme le supposait Marigold à son accent - n'avaient plus aucune autorité. Ce dernier avait même abandonné. Il semblait que l'affrontement soit inévitable.

Des sauveurs, ou, selon le point de vue, des perturbateurs, apparurent. Une taupe aux pattes avant démesurées se jeta entre le chat et le rouge-gorge, menaçant chacun d'une des créatures de ses longues griffes. Surpris, le Psystigti recula. Cet accès de violence de la part de ce Pokémon étranger le fit sortir de sa transe et rentrer les griffes. Il se détourna du piaf, tout de même assez déçu de ne pas avoir pu lui voler dans les plumes. Tête baissée et yeux humides, il retourna aux pieds de sa maîtresse, en espérant qu'elle ne lui en veuille pas après cet écart de comportement.

Oh que non ! Lucifer n'allait pas s'en sortir à si bon compte. Juste parce qu'il faisait sa bouille d'amour n'aller pas suffire à m'attendrir ! Je m'étais déjà faite avoir une fois, lorsque je l'avais adopté, et voyez où j'en étais avec ce sacripant ! J'allais être réduite à m'excuser auprès du maître du Passerouge, aussi douloureux que cela soit. C'était un jour de paix, je ne pouvais donc pas l'ignorer malgré son statut social clairement inférieur. Je ferais l'effort, mais seulement ce jour-là.

Bonjour Monsieur, veuillez excusez-nous. Mon Pokémon ne vous sera plus beaucoup de souci.

Certes, mon Kalosien était bien rouillé, depuis les cours imposés par Père dans ma jeunesse, mais je pense avoir su me faire comprendre de la personne devant moi, à laquelle j'adressai une révérence - pas trop basse tout de même.
J'allais m'excuser également auprès de la taupe qui nous avait interrompus. Après tout, je venais de m'incliner devant un bourgeois, je ne pouvais pas descendre plus bas... Ce fut alors que je remarquai une chose étrange. Les yeux de la bête étaient clos, comme ceux d'un endormi. Je me demandai soudai, comment je n'avais pu le voir avant. Derrière notre intrus, se tenait un monstre bien de chez nous, sorte de tapir jaune, mangeur de rêve. Je ne tardai pas à comprendre ce qu'il se tramait. Comment osait-il ? En un jour de trêve, qui plus est ? Je ne pouvais laisser faire cette salle bête !


Georgette !

Pas la peine d'en dire plus. La chienne avait assisté à la scène. Elle avait d'abord ricané entre ses dents en voyant son rival se faire envoyer paître, mais elle n'avait pas apprécié le comportement du Soporifik non plus. Elle se jeta sans pitié, occiput en avant, sur lui. Concentré sur le contrôle de son pantin, et sûrement pas fait à l'idée de se faire attaquer ici et maintenant, il ne put rien faire. Il tomba à la renverse, et, sa concentration envolée, son emprise sur le Pokémon d'Unys cessa. Le pauvre bougre détala dès qu'il revint à lui. Mais la Couafarel n'allait pas en rester là. A plusieurs reprises, elle le mordit. Sur le flanc, sur le bras, sur la trompe. Le Pokémon Psy poussait des cris semblables à des trompettes et courant sur place, mais de chercha pas à contre-attaquer. Je supposai alors qu'il avait retenu la leçon.

Georgette, laisse !

La caniche s'assit, laissant enfin partir son ennemi. Ce dernier ne demanda pas son reste, et s'enfuit aussi vite que ses courtes pattes le lui permettaient. J'avais fait une bonne action en ce jour de paix.

Visiblement, la foule qui s'était attroupée autour du combat n'était pas de cet avis. Entre regards étonnés et indignées, plusieurs silhouettes se détachèrent. Eux n'allaient pas se contenter d'arrêter pacifiquement les hostilités. D'ailleurs, ils semblaient plutôt hostiles. Ils avait bien l'air de se jeter sur elle et le garçon Kalosien, qui avait eu le malheur de se tenir à côté d'eux. Il semblait que Marigold avait commencé un cycle vicieux de violence le pire jour possible. Oups ?


Est-ce que ça compte seulement comme un combat ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Passeur
Or : 918
Origine : Hastérion
Métier : Marchand, Guide touristique, Professeur
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Fév - 16:45

 

Bravo !


Fin du combat
Un combat bref mais suffisant qui aura permis de mettre en fuite ce Soporifik fauteur de troubles. Hélas, il semblerait que les problèmes soient loin d'être terminés..

Tu as utilisé l'objet : Pièce Rune

Ton post combat fait 850 lettres et le Pokémon adverse s'est enfui. Ainsi Georgette gagne 2 niveaux sans bonus.

Tu peux aller Ici pour signaler le gain de niveau. N'oublie pas de mettre à jour ton Répertoire !



 

Attention !


Des Pokémon sauvages apparaissent...


+
Un.e Strassie Normal.e + Une Larveyette Normale ♀



2 Airmures Normales ♀



Un Sabelette d'Alola Normal ♂

Ce n'est pas l'atmosphère de paix et de recueillement que ces Pokémon s'attendaient à trouver en se rendant au val. L'agitation leur est venue sur les nerfs, et ils semblent bien décidés à s'en prendre aux responsables. Logique douteuse si c'est le calme qu'ils souhaitent, mais il semblerait que l'idée ne leur aie pas traversé l'esprit..


Compte PNJ ne pas MP

✧ Céleste (admin) ✧ MP
✧ Mélos Brelluma (admin) ✧ MP
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Or : 200
Origine : Kalos
Métier : Guide, coursier & pickpocket
Equipe :
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Mar - 22:47

guerre & paix

the bells are ringing out

un monstre s'interpose
tu cesses ta progression

Aussi surprise que son adversaire, Cyclamen s'éloigne du Psystigri dans une pirouette, esquivant les larges griffes du nouvel arrivant. Voyant que le félin rentre ses griffes, elle n'insiste pas. Son vol gracieux la ramène vers toi l'instant d'après. Si tu présentes ton avant-bras pour qu'elle s'y perche, ton expression reste sévère: elle cherche les ennuis. Elle aurait pu se contenter de rester hors de portée du chaton, au lieu de le provoquer.

« Ne crois pas que je cautionne ça. » grondes-tu en la foudroyant du regard

L'autre jour, lorsqu'elle est comportée de la sorte avec cette Goélise, tu as pris ça pour un jeu. Une façon arrogante d'essayer de décourager l'adversaire. Mais tu ne comptes certainement pas la laisser en faire une habitude. Pas lorsque, comme aujourd'hui, la situation ne s'y prête pas du tout.

Ne ratant pas l'orage dans tes yeux clairs, Cyclamen a la décence de sembler coupable. Elle émet un piaillement plaintif, sa posture soudain bien moins fière. C'est son premier Jour de la Paix au Val, elle a du mal à garder en tête que la célébration est solennelle, pour les hastériens. Ou en tout cas, que le minimum de la décence serait de ne pas jeter de l'huile sur le feu lorsqu'un potentiel combat émerge.

mais une voix la sauve d'un sermon
une voix parlant ta langue natale ?

Tu tournes la tête si vite que tu en as presque la migraine. C'est.. la noble de tout à l'heure. Ton regard perd son air ombrageux pour se mettre à pétiller. Tu ignores si ce qui te surprend le plus est le fait qu'elle s'excuse, ou le fait qu'elle parle kalosien. (pas parfaitement, certes, mais tu as tant perdu l'habitude de cette langue que tu relèves à peine) Quoi qu'il en soit, tu imites maladroitement sa révérence, répondant au plus vite que ce n'est rien de grave et que ton oiseau était en faute aussi.

« Elle non plus ne devrait plus vous importuner. » termines-tu avec un regard appuyé pour l'intéressée

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Cyclamen n'est pas fière. Tu finis par soupirer, espérant qu'elle aura au moins retenu la leçon. Loin de toi l'idée d'effacer son caractère impétueux, mais aujourd'hui n'est vraiment pas un jour approprié pour de la violence inutile. Même Apophis, qui se cache dans ton ombre depuis votre arrivée, s'est abstenu d'aller jouer des tours aux visiteurs.

mais le Polichombr est d'ici
donc tu supposes qu'il sait

Tu t'apprêtes à quitter la zone pour retrouver Taryn lorsqu'une exclamation attire ton attention. Georgette ? Certainement cette Couafarel au poil noir que tu vois s'élancer dans le val. Si tu es un instant ravi de voir une autre créature de ta région natale, tu fronces les sourcils de surprise en la voyant percuter un Soporifik. Ce n'est que lorsque la taupe de tout à l'heure semble revenir à elle et quitte les lieux que tu comprends ce qui s'est passé. Ainsi, la bête jaune et brune avait hypnotisé cette pauvre créature ? Décidément, ce jour de la 'Paix' est bien mouvementé.

tu as bien fait de venir
c'est plus animé que prévu

.. bien plus

Visiblement peu satisfaits de l'agitation que la Scémèdaise et toi causez depuis tout à l'heure, plusieurs Pokémon se sont approchés. Tu reconnais deux Airmures, une Strassie et un Sabelette aux couleurs étranges, mais la dernière créature t'échappe. Ce qui est certain, en revanche, c'est qu'il en ont après toi. Après vous: la noble n'échappe pas non plus à leurs regards courroucés. Tu ne devrais pas t'amuser de la situation, mais un sourire infusé d'adrénaline ne tarde pas à étirer tes lèvres.

Apophis sort de ton ombre
tu tournes la tête vers l'inconnue

« Cyclamen ! » t'exclames-tu soudain

Nullement boudeuse après avoir été reprise sur son comportement, l'oiseau réagit immédiatement. Son corps s'entoure de flammes avant qu'elle ne percute l'étrange Sabelette, déviant le projectile visant la noble. Tu te baisses pour l'esquiver, gardant ton regard sur l'oiseau rouge qui échappe de justesse à une nouvelle boule de.. glace ? Voilà un étrange Sabelette. En tout cas, ce genre d'attaques n'annonce rien de bon pour Cyclamen. Mais tu ne prends pas la peine de l'avertir: elle ne sait que trop bien. Au lieu de ça tu te redresses, évaluant la situation du regard.

ces monstres sont sur les nerfs
le Strassie charge déjà Apophis

la petite larve vous toise avec mauvaise humeur
les cris des Aimures te rendent un peu nerveux

Même si Taryn vous rejoignait, vous seriez très clairement en infériorité numérique. Sans parler de l'avantage de taille qu'ont les deux oiseaux d'acier sur tes monstres. Les trois autres créatures sont à peu près gérables, mais ces deux-là sont quasiment aussi grands que toi..

« Le nombre n'est pas à notre avantage, je crains qu'il ne nous faille coopérer, pour ce combat. » admets-tu à l'attention de la noble

Cela va sans dire. Si Apophis n'a pas souffert de l'attaque du Strassie, s'étant rendu intangible au bon moment, Cyclamen a malheureusement essuyé un coup de griffes. Une nouvelle charge enflammée repousse le Sabelette dans la poussière, mais dans un effort de détermination, la créature referme ses pattes sur l'oiseau. Elle l'entraine dans sa chute avant de rouler pour la coincer sous son poids.

tu l'entends piailler
ta gorge se serre

« Apophis, s'il te plaît. » tu ne sais pas ce que tu lui demandes

que ça cesse, sans doute
le message ne lui échappe pas

Son grincement strident déstabilise assez le Sabelette pour permettre à Cyclamen de se dégager. Elle revient vers toi, aussi furieuse que poussiéreuse, alors que tu t'avances pour éviter une charge du Strassie. Il mord la poussière sans blesser personne, emporté par son élan. Tu l'as échappée belle: son corps rocheux n'aurait pas manqué de te casser un tibia.

Dans ton mouvement, tu t'es rapproché de la noble. Une chance que tu ne l'aies pas heurtée sans faire attention: à son visage sévère, tu doutes qu'elle te l'aie pardonné. Cela dit, difficile de faire autrement quand 5 Pokémon en ont après vous. Entre les ennemis à terre et les monstres aériens, garder un oeil sur toutes les menaces est une épreuve. Tu te déplaces à nouveau lorsqu'un Airmure fond sur toi, observant du coin de l'oeil la façon dont Cyclamen profite de son attaque ratée pour le brûler de son corps enflammé. A en juger par les cris de l'oiseau métallique, il souffre le martyre.

l'idée te retourne l'estomac
mais pas le temps de t'apitoyer

« Avez vous de quoi les tenir en respect ? Je doute que mon poignard suffise, et avec seulement trois monstres, c'est un peu complexe. » demandes-tu à la jeune femme

Emmener une arme aujourd'hui n'est honnêtement pas terrible. Mais tu ne te voyais pas entreprendre un voyage depuis Aros sans moyen de te défendre. Tes monstres font de leur mieux, tu n'en doutes pas, mais ça reste aussi ta responsabilité. Ce n'est pas parce qu'ils te protègent que tu n'as pas à le faire aussi.
@Mari combat

Cel parle en #9399b1
Awful


Résumé combat:
 




FicheRépertoireJournal


Merci Ney, c'est de toute beauté keur leur lov



Merci Yuki pour ce rappel (et le joli sprite), au cas où on aie un jour pris Cél au sérieux keur leur lov
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Kii :: Val de l'Aube-
Sauter vers: