:: Kii :: Sommets et plateaux :: Chemins escarpés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Into the wild. [Toga]

avatar
Or : 170
Métier : Mercenaire et Artiste
Sexualité : Hétérosexuel
Equipe : -Cyrano Taillemythes(Insécateur, ♂)
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juin - 1:58
Les mollets me tiraient, le souffle se faisait plus régulier, la marche plus hardie, l'oxygène plus rare. Oui, nous montions haut, très haut, dans les montagnes Kiioises, et, Chers Lecteurs, c'était loin d'être une partie de plaisir. Non, n'ayez crainte, ce passage ne sera pas rempli de plaintes, je vous l'assure. Il s'agissait simplement d'une retranscription, de l'exercice qu'était le gravissement de cette montagne, afin d'aiguiller votre imagination, et vos sens.

Ne montrant aucun signe de fatigue, Sieur de Taillemythe avançait, quelques pas en avance sur moi. Le chemin, escarpé, fin, glissant et étroit semblait plus praticable pour mon camarade, bien plus agile, et adroit que moi. Après plusieurs atroces, mais amusantes, durées de marche et d'escalade, nous venions de poser pieds sur un plateau, enfin. Je soupirai d'aise, et vins faire craquer ma nuque, lançant mes bras en l'air afin de m'étirer. Un peu de repos, nous l'avions bien mérité, n'est-ce pas, mes Précieux Lecteurs ? Ce temps de césure allait nous servir, j'allais pouvoir vous raconter pourquoi cette aventure, ou comment, Cyrano et moi, nous étions retrouvés à monter, de nouveau, les parois froides et robustes des fonds rocheux surplombant Kii.

C'était très simple, et vous alliez bientôt pouvoir en attester. Voyez-vous, suite à nos aventures avec le brave Tim, aux sources chaudes, Cyrano et moi avions décidé d'allonger un peu nos escapades à Kii, pour plusieurs raisons. La première, c'était bien sûr la différence culturelle, l'inspiration que je pouvais puiser ici était énorme, que ce soit par le biais de l'environnement, de l'air pur, et sain, de la fraîcheur, ou encore des muses de Kii, de sublimes créatures féminines, au corps aussi acéré que l'esprit, et aux talents multiples, et orientaux. La seconde, c'était par curiosité, j'étais très curieux, d'en apprendre plus sur ma patrie d'origine. Car je vous le rappelle, Humbles Amis, je fus adopté par les Whiterun, sans quoi, j'aurai vécu et grandi dans cette fraîche contrée. Renouer avec ma véritable famille ? Non, je n'en avais pas l'envie, ni l'intention. Les Whiterun m'avaient éduqué, élevé, et pris soin de moi comme un des leur, que ce soit Père, comme mes sœurs, Mari comprise. Puis, ces gens, ma "vraie" famille, il m'avait donné, ou vendu, alors me revoir ne leur plairait sûrement pas, je serais un rappel de leur lâcheté, de leur déshonneur, de leur avarice plus qu'une agréable surprise. Mais je m'égare, pardonnez moi, Amis Lecteurs, pour cette pointe salée. Je viens aux faits.


La raison de l'ascension du mont de Kii était très simple, nous traquions un pokémon. Oui, une chasse, c'était l'habit de pisteur, que Cyrano et moi avions enfilé, cette fois-ci. La créature semait des carnages dans les troupeaux, et les cultures, et les autochtones semblaient avoir du mal à rivaliser avec la bête. Une espèce qui m'était inconnue, mais qui semblait dangereuse. La prime était coquette, aucun mercenaire n'aurait pu refuser, s'il n'avait s'agit que de prime, mais le travail l'était moins. Outre la dangerosité potentielle de l'affreux monstre de Kii, il y avait tout un travail de pistage, et de recherches à effectuer, afin de mettre la main sur le dit Pokémon. Enfin, peu m'importait la difficulté, vous le savez, mes Braves. Ce que Godot voulait, c'était avant tout de l'inspiration, un haut fait, une aventure, afin de vous la conter ! La gloire, et le plaisir de la quête l'emportaient sur la prime, bien qu'elle ne fut point un contre-argument, loin de là.

La pause était terminée, et vous saviez la raison de tous ces écrits, il allait nous falloir continuer d'avancer, un peu au hasard, il était vrai, car je vous le rappelle: Cyrano et moi sommes artistes, et aventuriers, pas trappeurs.

Enfin, il y avait quelqu'un qui approchait, des bruits de pas résonnaient, interrompant la dissonante mélodie du vent s'engouffrant avec virulence dans les oreilles, fouettant et mordant nos visages dans la même occasion, sur ce plateau dénué de parois, parfaits boucliers naturels contre le soufflant. Ami, ennemi, humain, pokémon ? Aucune idée, nous n'étions pas trappeurs, rappelez vous. Mais nous étions prêts à nous défendre, s'il le fallait.

_________________


Merci Euri, pour le beau dessin. just right
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hastérion :: Kii :: Sommets et plateaux :: Chemins escarpés-
Sauter vers: